Ouvrir le menu principal
Élisabeth de Pologne
Elżbieta Łokietkówna z dziećmi.JPG
Élisabeth de Pologne avec ses fils.
Fonction
Régente
Titre de noblesse
Reine consort
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Activité
Reine régnanteVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Casimir III de Pologne
Cunégonde de Pologne (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Autres informations
Religion

Élisabeth de Pologne (Elżbieta Łokietkówna en polonais, née en 1305 - morte le 29 décembre 1380) est une reine consort de Hongrie et régente de Pologne de 1370 à 1376.

Origine et JeunesseModifier

Élisabeth de Pologne est née au sein de la famille royale des Piast. Elle est la fille de Ladislas Ier de Pologne, prince de Cujavie, et de Edwige de Kalisz et la sœur de Casimir III de Pologne et de Kunigunde de Pologne, mariée à Bernard de Świdnica.

Avant que son père ne devienne roi de Pologne, la vie est dangereuse pour la famille Piast. En effet, lors de la mort de Venceslas II de Bohême, le fils de ce dernier, Venceslas III, prend le pouvoir alors que Ladislas est en meilleure position pour réclamer la couronne, étant l'arrière-petit-fils de Casimir II le Juste. Élisabeth vit ainsi cachée avec sa mère et ses frères et sœurs. Lors de l'assassinat de Venceslas III, Ladislas prend le pouvoir en Pologne alors que la succession en Bohême demeure conflictuelle. Il est finalement couronné roi de Pologne en 1320 et à sa mort en 1333 son fils Casimir III lui succède.

En 1320 Élisabeth épouse le roi Charles Robert de Hongrie. En 1339 ce dernier passe un accord de succession avec Casimir III de Pologne qui prévoit que si Casimir III meurt sans laisser d'héritier mâle un des fils de Charles Robert, lui succèdera sur le trône polonais.

Régente de PologneModifier

En 1370 à la mort de son frère Casimir III de Pologne conformément à l'accord de 1339 son fils Louis Ier roi de Hongrie est couronné roi de Pologne à Cracovie le 17 novembre 1370 créant ainsi une union personnelle entre les deux royaumes. La même année Louis confie la régence du royaume de Pologne à Elisabeth qui l'exerce jusqu'en 1376. Bien que d'origine polonaise Elisabeth s'entoure de conseillers hongrois et fait apparaitre aux Polonais son pouvoir comme un pouvoir étranger. En 1376 un incident survient à Cracovie entre nobles polonais et hongrois et des Hongrois appartenant à la suite de la reine sont assassinés; la reine quitte alors la Pologne où elle est remplacée comme régente par le duc Ladislas II d'Opole. Elle retourne en Hongrie où elle meurt en 1380. Élisabeth de Pologne est réputée avoir introduit le parfum connu à l'époque sous le nom d’Eau de Hongrie en Europe et dans le reste de l'Occident

MariageModifier

 
Mariage d'Élisabeth de Pologne avec Charles Robert de Hongrie.

Le 6 juillet 1320, Élisabeth est mariée à Charles Robert de Hongrie, roi de Hongrie[1]. Elle devient ainsi la troisième femme du roi, scellant du même coup une alliance entre la Pologne et la Hongrie. Le couple royal a cinq fils et, possiblement, deux filles :

Élisabeth devient veuve lors du décès de Charles Robert le 16 juillet 1342.

MécénatModifier

 
Sanctuaire reliquaire d’Élisabeth de Pologne attribué à Jean de Touyl, vers 1350

La reine était une mécène renommée et fondatrice de nombreux sanctuaires qu'ils a équipé de trésors merveilleux[3]. Les exemples exquis de la fondation d'Élisabeth comprennent un sanctuaire reliquaire en argent avec Vierge à l'Enfant datant d’environ 1350, attribué à Jean de Touyl au Metropolitan Museum of Art[4], probablement créé pour le couvent des clarisses à Buda, également fondée par la reine en 1334[3] et reliquaire en argent de saint-Nicolas sous la forme d'une église gothique de 1344, attribuée à Pietro di Simone Gallico au Museo Nicolaiano de Bari[5]. Élisabeth a également inspiré la fondation de la chapelle hongroise à Aix-la-Chapelle et a parrainé certains de ses trésors[3],[6].

Notes et référencesModifier

  1. (en)thePeerage.com
  2. Elżbieta Piast.
  3. a b et c (hu) Benyóné Dr. Mojzsis Dóra, « Erzsébet királyné, Óbuda mecénása », obudaianziksz.hu (consulté le 29 juillet 2019)
  4. (en) « Reliquary Shrine », www.metmuseum.org (consulté le 29 juillet 2019)
  5. (en) Marcin Latka, « Reliquary founded by Elizabeth of Poland », artinpl (consulté le 29 juillet 2019)
  6. (en) Marcin Latka, « Medieval Polish-Hungarian treasures in Aachen », artinpl (consulté le 29 juillet 2019)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier