Élisabeth de Nuremberg

aristocrate allemande

Élisabeth de Nuremberg
Illustration.
Robert Ier et Élisabeth, d'après une fresque au château de Heidelberg (XVe siècle).
Titre
Reine de Germanie

(9 ans, 8 mois et 27 jours)
Prédécesseur Sophie de Bavière
Successeur Barbe de Cilley
Électrice consort palatine

(12 ans, 4 mois et 12 jours)
Prédécesseur Béatrice de Berg
Successeur Mathilde de Savoie
Biographie
Dynastie Maison de Hohenzollern
Date de naissance
Date de décès (à 53 ans)
Lieu de décès Heidelberg
Sépulture Église du Saint-Esprit
Père Frédéric V de Nuremberg
Mère Élisabeth de Misnie
Conjoint Robert Ier du Saint-Empire
Enfants Marguerite de Wittelsbach
Louis III du Palatinat
Jean de Bavière
Étienne de Bavière

Élisabeth de Nuremberg, née en 1358 et morte le à Heidelberg, est une princesse de la maison de Hohenzollern, fille du burgrave Frédéric V de Nuremberg. Elle fut reine de Germanie et électrice consort palatine, l'épouse du roi Robert Ier.

Origine et famille modifier

Élisabeth est la première fille de Frédéric V (v.1333-1398), burgrave de Nuremberg depuis 1357, et de son épouse Élisabeth (1329-1375), elle-même fille du margrave Frédéric II de Misnie.

Son père, un allié fidèle de l'empereur Charles IV, est nommé prince du Saint-Empire en 1363. Après son abdication en 1397, les frères d'Élisabeth, Jean III et Frédéric VI prennent la succession : ensemble, ils gouvernent sur le burgraviat de Nuremberg ; peu tard, le premier devient prince de Kulmbach, tandis que le second devient prince d'Ansbach puis le premier électeur de Brandebourg issu de la maison de Hohenzollern. Parmi les sœurs d'Élisabeth est Béatrice qui épousa le duc Albert III d'Autriche.

Mariage et descendance modifier

Le à Amberg (Haut-Palatinat), Élisabeth épousa Robert III (1352-1410), fils de l'électeur Robert II du Palatinat issu de la maison de Wittelsbach. Conformément au traité de Pavie conclu en 1329, la branche aînée des Wittelsbach régna sur le palatinat du Rhin ; par la bulle d'or promulgué par l'empereur Charles IV en 1356, elle a reçu les droits électoraux et le rang de vicaire impérial.

L'union d'Élisabeth et Robert donna naissance à six fils et trois fils :

 
Tombeau de Robert et Élisabeth.

Après la mort de son père en 1398, Robert III tenait le palatinat à titre de fief impérial. En 1400, il s'est allié avec les princes-électeurs rhénans pour déposer le roi Venceslas. Immédiatement après, le , il a été élu roi des Romains au trône royal de Rhens. Sa domination resta cependant fragile, bien qu'il a pu agrandir son propre territoire. Il fit construire l'l'église du Saint-Esprit non loin de son château de Heidelberg, où sa femme et lui sont enterrés.

Élisabeth est morte en 1411, un an seulement après le décès de son mari, à l'âge de 53 ans.

Liens externes modifier