Élisabeth-Charlotte du Palatinat

princesse allemande

Élisabeth-Charlotte du Palatinat, née le et décédée le , est une princesse allemande et une duchesse en Prusse.

Élisabeth-Charlotte du Palatinat
Image dans Infobox.
Titres de noblesse
Reine
Duchesse (d)
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Elisabeth Charlotte von der PfalzVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfants
Parentèle
Sophie de Hanovre (nièce)
Frédéric-Henri d'Orange-Nassau (oncle)
Louise-Henriette d'Orange (belle-fille et cousine germaine)
Jean-Maurice de Nassau-Siegen (cousin au second degré)
Élisabeth-Charlotte de Bavière (petite-nièce)Voir et modifier les données sur Wikidata
Wittelsbach-Bayern-Wappen.png
blason
Élisabeth-Charlotte du Palatinat.

BiographieModifier

Elle est la fille de Frédéric IV du Palatinat et de Louise-Juliana d'Orange-Nassau et la sœur de Frédéric V du Palatinat électeur palatin, et « roi d'un hiver » en Bohême.

En 1616 Élisabeth-Charlotte épouse Georges-Guillaume Ier de Brandebourg et ont quatre enfants :

Le mariage a été arrangé pour unir deux dynasties protestantes. En 1618, la déposition de son frère de son trône de Bohême provoque la Guerre de Trente Ans. Élisabeth-Charlotte assure la protection de sa famille quand le Brandebourg s'engage contre l'Autriche dans les affaires de Bohême et du Saint-Empire romain germanique. A la Cour, elle favorise le parti protestant contre le parti pro-autrichien. Elle influence son fils pour le rapprocher de la cause protestante.

Elle est la grand-tante d'Élisabeth-Charlotte de Bavière, duchesse d'Orléans dite « Madame », belle-sœur du roi Louis XIV et fameuse épistolière.

RéférencesModifier

  • Ernst Daniel Martin Kirchner: Die Kurfürstinnen und Königinnen auf dem Throne der Hohenzollern, 2. Teil: Die letzten acht Kurfürstinnen, Berlin 1867, S. 182-220.
  • Erdmannsdörfer: Elisabeth Charlotte von der Pfalz. In: Allgemeine Deutsche Biographie (ADB). Band 6, Duncker & Humblot, Leipzig 1877, S. 15 f.

Liens externesModifier