Élections sénatoriales américaines de 2008

En 2008, les élections au Sénat des États-Unis ont eu lieu le en même temps que l'élection présidentielle, l'élection des gouverneurs et l'élection des représentants. 33 sièges devaient être renouvelés sur les 100 que compte cette assemblée à laquelle il faut ajouter deux élections partielles (dans le Wyoming et dans le Mississippi). Le mandat des sénateurs étant de six ans, ceux qui ont été élus à l'occasion de cette élection siègeront dans le 111e congrès, du au .

Élections sénatoriales américaines de 2008
35 des 100 sièges du Sénat des États-Unis
Voir et modifier les données sur Wikidata
Parti démocrate – Harry Reid
Voix 33 650 061
51,9 %
en diminution 1,3
Sièges obtenus 57 en augmentation 8
Parti républicain – Mitch McConnell
Voix 28 863 067
44,5 %
en augmentation 2,7
Sièges obtenus 41 en diminution 8
Indépendants
Sièges obtenus 2 en stagnation
Chef de la majorité sénatoriale
Sortant Élu
Harry Reid
Parti démocrate
Harry Reid
Parti démocrate
Élections sénatoriales 2008 (États-Unis)
  • deux sénateurs républicains
  • deux sénateurs démocrates
  • un sénateur de chaque parti
  • un sénateur démocrate et un indépendant.

Les démocrates remettaient 12 sièges en jeu et en ont remporté 20 alors que les républicains, qui disposaient de 23 sièges, n'en ont conservé que 15.

Au soir du scrutin, les démocrates sortent renforcés du scrutin avec une majorité de 54 sièges pour leur seul parti, et de 56 sièges avec leurs alliés indépendants (Bernie Sanders et Joseph Lieberman).

Dans trois États (Minnesota, Alaska et Oregon) les résultats sont trop serrés pour déclarer un vainqueur le au soir.

Le , le républicain Arlen Specter devient le 57e sénateur démocrate en quittant les républicains, ainsi le avec la prise de fonction de Franken les démocrates disposent avec leurs alliés indépendants d'une super-majorité de 60 sièges leur permettant ainsi de mettre un terme aux procédures d'obstructions des républicains, c'est la première fois depuis trente ans que les démocrates disposent d'une telle majorité au sénat. Cependant, dans les faits, les démocrates n'ont pu réellement profiter que quatre mois de la majorité à 60 sièges, jusqu'à la victoire de Scott Brown début 2010, étant donné les procédures à rallonge concernant l'élection de Franken et les absences pour maladie des sénateurs doyens Edward Moore Kennedy (qui meurt en août 2009) et Robert Byrd[1].

Les élections suivantes ont eu lieu en 2010.

Cadre institutionnel et mode de scrutin

modifier

Le Sénat des États-Unis a 100 membres, deux pour chaque États des États-Unis, élus pour une durée de six ans. Les sénateurs sont divisés en 3 classes, une des trois classes étant renouvelée tous les 2 ans. Avant 1913 et l'apparition du dix-septième amendement de la Constitution des États-Unis, les sénateurs étaient élus par les assemblées des États, et non par leurs corps électoraux.

Résultats

modifier
Partis Sénat avant l'élection Sièges Vote populaire Sénat après l'élection Changement
Sièges en jeu Élus Voix %
Parti démocrate 49 12 20 34 276 327 51,86 57   8
Parti républicain 49 23 15 29 729 539 45,00 41   8
Parti libertarien 670 231 1,01 - -
Independants 2 - - 242 851 0,37 2 -
Autres 1 117 519 1,77
Total 100 35 35 66 090 467 100,00 100

Références

modifier
  1. (en) « When Obama Had "Total Control of Congress" », sur Akron Beacon Journal

Voir aussi

modifier