Élections régionales de 2020 en Émilie-Romagne

Élections régionales de 2020 en Émilie-Romagne
Président du conseil régional
50 sièges du conseil régional
(majorité absolue : 26 sièges)
Corps électoral et résultats
Inscrits 3 508 319
Votants 2 373 974
67,61 %  +29,9
Stefano Bonaccini 2019 (cropped).jpg Coalition de centre gauche – Stefano Bonaccini
Voix 1 195 742
51,42 %
 +2,4
Sièges obtenus 29  −3
Borgonzoni Lucia.jpg Coalition de centre droit – Lucia Borgonzoni
Voix 1 014 672
43,63 %
 +13,8
Sièges obtenus 19  +7
Benini-candidato M5S.jpg Mouvement 5 étoiles – Simone Benini
Voix 80 823
3,48 %
 −9,8
Sièges obtenus 2  −3
Président du conseil
Sortant Élu
Stefano Bonaccini
PD
Stefano Bonaccini
PD

Les élections régionales de 2020 en Émilie-Romagne (en italien : Elezioni regionali in Emilia-Romagna) ont lieu le , afin d'élire le président et les conseillers de la XIe législature du conseil régional d'Émilie-Romagne pour un mandat de cinq ans[1].

Ces élections, bien que régionales, prennent une importance nationale en raison de la montée des partis de droite dans un bastion historique de la gauche, alors même que le gouvernement italien est fortement fragilisé. Une défaite du Parti démocrate au pouvoir est par conséquent jugée susceptible de déclencher une crise politique pouvant mener à des élections anticipées.

La Coalition de centre gauche se maintient finalement au pouvoir, tandis que la participation connait une hausse notable.

ContexteModifier

Le parti démocrate au pouvoir est affaiblit depuis l'été 2019 par un scandale touchant plusieurs de ses élus, mis en cause pour leur participation avec des médecins et des travailleurs sociaux à un système de fausse accusations et de manipulations de témoignages à l'encontre de plusieurs familles afin de leur retirer leurs enfants et les confier à des familles moyennant rétribution[2].

La montée de la droite et de l’extrême droite dans la région et le pays en général provoque l'apparition du mouvement des sardines, qui organise de nombreuses manifestations en opposition au populisme et au souverainisme[3].

Les élections régionales ont par ailleurs lieu alors que le second gouvernement Conte est fragilisé au niveau national par les sondages défavorables et de multiples défections au sein des deux partis le composant. Outre la scission du Parti démocrate initiée par Matteo Renzi qui crée le parti Italia Viva, le Mouvement cinq étoiles fait face au départ de plus d'une trentaine de parlementaires, aboutissant le à la démission de Luigi Di Maio de la tête du parti[4].

Une chute du gouvernement est ainsi jugée probable en cas de défaite du Parti démocrate aux élections régionales en Émilie-Romagne, bastion historique du parti pourtant mis au coude à coude dans les sondages par la Coalition de centre droit menée par la Ligue[5],[6].

Système électoralModifier

 
Région d'Émilie-Romagne.

L'Émilie-Romagne est une région italienne à statut simple. Le conseil et son président sont élus simultanément pour des mandats de cinq ans. Ce dernier est élu au scrutin uninominal majoritaire à un tour tandis qu'un minimum de 51 sièges de conseillers sont pourvus selon un système mixte.

Pour 40 d'entre eux, le scrutin utilisé est proportionnel plurinominal avec listes ouvertes et répartition des sièges selon la méthode du plus fort reste, avec application d'un seuil électoral de 3 %. Les électeurs ont la possibilité d'effectuer un vote préférentiel pour l'un des candidats de la liste pour laquelle ils votent, afin de faire monter sa place dans celle-ci. Le seuil électoral ne s'applique pas pour les listes liées à un candidat à la présidence ayant réuni au moins 5 % des voix.

Les 9 sièges restants sont quant à eux pourvus au scrutin majoritaire plurinominal avec listes fermées. Chaque liste inclut son candidat à la présidence, et neuf sièges sont ainsi attribués en bloc à la liste du candidat vainqueur de la présidence et à celui-ci, donnant au scrutin une tendance majoritaire. Cependant, si la liste gagnante a déjà obtenu la majorité absolue des sièges via le système proportionnel, seuls cinq des neuf sièges du scrutin majoritaire lui revient, le reste étant attribué à la proportionnelle. En revanche, si la liste du président élu a obtenu moins de 40 % des sièges, des sièges supplémentaires lui sont attribués jusqu'à atteindre 55 % du total.

Enfin, le candidat en tête de liste arrivé à la deuxième place de l'élection pour la présidence est membre à part entière du conseil, ce qui porte le nombre minimum de ses membres à un total de 50[7].

Répartition des siègesModifier

Provinces Sièges +/-
Bologne 13   2
Ferrare 3  
Forlì-Cesena 3   2
Modène 8   1
Parme 4  
Plaisance 4  
Ravenne 3   1
Reggio d'Émilie 7  
Rimini 3  
Candidats
à la présidence
2  
Total 50  

RésultatsModifier

Résultats des élections régionales de 2020 en Émilie-Romagne [8]
 
Présidence Conseil Total
Candidats Votes % Élus Partis Votes % +/- Sièges +/-
Stefano Bonaccini 1 195 742 51,42 1 Parti démocrate (PD) 749 976 34,69   9,84 22   7
Bonaccini pour la présidence (IV-IiC-A-CpE-P) 124 591 5,76 Nv. 3   3
Émilie-Romagne courageuse (Art.1-SI) 81 419 3,77   0,54 2  
Europe verte 42 156 1,95 Nv. 1   1
+Europa (avec PSI et PRI) 33 087 1,53 Nv. 0  
Volt Europa 9 253 0,43 Nv. 0  
Total Centre gauche 1 040 482 48,12   1,57 28   3 29
Lucia Borgonzoni 1 014 672 43,63 1
Ligue (Lega) 690 864 31,95   12,53 14   6
Frères d'Italie (FdI) 185 796 8,59   6,67 3   2
Forza Italia (FI) 55 317 2,56   5,80 1   1
Borgonzoni pour la présidence 37 462 1,73 Nv. 0  
Cambiamo-Le Peuple de la famille (avec IdeA) 6 341 0,29 Nv. 0  
Jeunes pour l'environnement[a] 6 007 0,28 Nv. 0  
Total Centre droit 981 787 45,41   15,71 18   7 19
Simone Benini 80 823 3,48 0 Mouvement 5 étoiles 102 595 4,74   8,53 2   3 2
Domenico Battaglia 10 979 0,47 0 Mouvement 3V 11 187 0,52 Nv. 0   0
Laura Bergamini 10 269 0,44 0 Parti communiste 10 287 0,48 Nv. 0   0
Marta Collot 7 029 0,30 0 Pouvoir au peuple 8 048 0,37 Nv. 0   0
Stefano Lugli 5 983 0,26 0 L'Autre Émilie-Romagne (PRC-PCI-PdS) 7 830 0,36   3,36 0   1 0
Votes valides 2 277 020 97,96 Votes valides 2 162 216 92,98
Votes blancs et nuls 48 477 2,04 Votes blancs et nuls 163 281 7,02
Total candidats 2 325 497 100 2 Total partis 2 325 497 100 - 48 - 50
Abstentions 1 134 205 32,33
Inscrits/participation 3 508 319 67,67

Vote populaireModifier

Par provincesModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Liste créée par la section jeunesse de la Ligue, la Ligue des Jeunes.

RéférencesModifier

  1. (it) « Elezioni regionali Emilia Romagna, data. Si vota il 26 gennaio 2020 - il Resto del Carlino », sur il Resto del Carlino (consulté le 5 novembre 2019)
  2. « Italie : Matteo Salvini veut arracher à la gauche un de ses bastions », sur Le Monde.fr, Le Monde, (ISSN 1950-6244, consulté le 25 janvier 2020).
  3. (it) « Le Sardine danno il benvenuto a Francesca Pascale: "Con noi chiunque si discosti dal sovranismo" », La Repubblica,‎ (lire en ligne).
  4. « Luigi Di Maio annonce sa démission de la tête du Mouvement 5 étoiles », sur Le Monde.fr, Le Monde, (ISSN 1950-6244, consulté le 25 janvier 2020).
  5. « Les six raisons qui pourraient faire tomber le gouvernement italien en janvier », sur L'Echo, (consulté le 25 janvier 2020).
  6. « L'Italie suspendue à l'élection régionale en Emilie-Romagne », sur Orange Actualités, (consulté le 26 janvier 2020).
  7. (it) « Il sistema elettorale », sur Repubblica (consulté le 23 septembre 2019)
  8. (it) « Eligendo: Regionali [Scrutini] Regione EMILIA-ROMAGNA (Italia) - », sur Eligendo (consulté le 26 janvier 2020).