Élections municipales finlandaises de 2021

Élections municipales finlandaises de 2021
8 999 conseillers municipaux
Type d’élection Élections municipales
Petteri Orpo at EPP Summit, Brussels, June 2016 (27923961326) (cropped).jpg Parti de la coalition nationale – Petteri Orpo
Voix 522 077
21,4 %
 +0,7
Sièges obtenus 1 554  +64
Prime Minister of Finland Sanna Marin 2019 (cropped).jpg Parti social-démocrate – Sanna Marin
Voix 433 008
17,7 %
 −1,7
Sièges obtenus 1 449  −248
Annika Saarikko 2020 (cropped).jpg Parti du centre – Annika Saarikko
Voix 363 136
14,9 %
 −2,6
Sièges obtenus 2 448  −376
Jussi Halla-aho in Brussels 2014 (cropped).jpg Vrais Finlandais – Jussi Halla-aho
Voix 354 019
14,5 %
 +5,7
Sièges obtenus 1 350  +580
Maria Ohisalo portrait 2019.jpg Ligue verte – Maria Ohisalo
Voix 363 136
10,6 %
 −1,9
Sièges obtenus 432  −102
Li-Andersson-2 13AUG2019 (cropped).jpg Alliance de gauche – Li Andersson
Voix 194 146
7,9 %
 −0,9
Sièges obtenus 508  −150
Anna-Maja Henriksson.jpg Parti populaire suédois de Finlande – Anna-Maja Henriksson
Voix 121 236
5,0 %
 +0,1
Sièges obtenus 463  −8

Les élections municipales finlandaises de 2021 ont lieu le , et en vote anticipé du 26 mai au 8 juin, afin de désigner les 8 999 conseillers municipaux élus pour 5 ans.

Initialement prévues pour le 18 avril, les élections sont reportées de deux mois en raisons de la pandémie de Covid-19[1].

Ces élections voient une légère progression des deux plus grands partis d'opposition : le Parti de la coalition nationale (KoK) et le Vrais Finlandais (PS). Les partis membres du gouvernement Marin baissent chacun légèrement.

CampagneModifier

Scandale « Aamiaisgate »Modifier

Quelques semaines avant le scrutin, la presse finlandaise révèle que la Première ministre Sanna Marin a bénéficié d'une allocation mensuelle afin de financer ses petits-déjeuners, pour un montant de 850 euros par mois.

Cette révélation fait scandale et Sanna Marin annonce qu'elle n'utilisera désormais plus cette allocation mensuelle.[2]

Montée du parti Vrais FinlandaisModifier

Le président du parti de droite populiste Vrais Finlandais, Jussi Halla-aho, s'est lancé dans la course à la mairie de Helsinki.

Alors que Vrais Finlandais a le vent en poupe dans les sondages, le mouvement d'extrême-droite s'appuie sur une campagne hostile à l'immigration et au fond de relance européen pour remporter ces élections.[3]

RésultatsModifier

Résultats nationauxModifier

Résultats nationaux[4]
Parti Voix % +/- Sièges +/-
Parti de la coalition nationale 522 077 21,4   0,7 1 554   64
Parti social-démocrate de Finlande 433 008 17,7   1,7 1 449   248
Parti du centre 363 136 14,9   2,7 2 448   376
Vrais Finlandais 354 019 14,5   5,6 1 350   580
Ligue verte 258 624 10,6   1,9 432   102
Alliance de gauche 194 146 7,9   0,9 508   150
Parti populaire suédois de Finlande 121 236 5,0   0,1 463   8
Chrétiens-démocrates 88 144 3,6   0,5 309   7
Mouvement maintenant 38 854 1,6 Nv 49   49
Réforme bleue 1 191 0,0 Nv 4   4
Autres 52 005 2,8 - 293 -
Votes valides 2 443 177 99,5
Votes blancs et nuls 13 100 0,5
Total 2 456 277 100 - 8 999  
Abstentions 2 004 022 44,9
Inscrits / participation 4 460 299 55,1

HelsinkiModifier

Résultats à Helsinki[5]
 
Parti Voix % +/- Sièges +/-
Parti de la coalition nationale 85 331 25,7   2,7 23   2
Ligue verte 65 883 19,8   4,3 18   3
Parti social-démocrate de Finlande 17 746 14,4   0,5 13   1
Alliance de gauche 42 226 12,7   1,5 11   1
Vrais Finlandais 33 824 10,2   3,4 9   3
Parti populaire suédois de Finlande 21 741 6,5   0,7 5   0
Mouvement maintenant 11 009 3,3 Nv 3   3
Parti du centre 7 890 2,4   0,5 2   0
Chrétiens-démocrates 5 864 1,8   1,0 1   1
Autres 3,2 0   2
Votes valides 332 450 99,4
Votes blancs et nuls 1 899 0,6
Total 334 349 100 85  
Abstentions 38,4
Inscrits / participation 61,6

EspooModifier

Résultats à Espoo[6]
 
Parti Voix % +/- Sièges +/-
Parti de la coalition nationale 85 331 25,7   2,7 23   2
Ligue verte 65 883 19,8   4,3 18   3
Parti social-démocrate de Finlande 17 746 14,4   0,5 13   1
Alliance de gauche 42 226 12,7   1,5 11   1
Vrais Finlandais 33 824 10,2   3,4 9   3
Parti populaire suédois de Finlande 21 741 6,5   0,7 5   0
Mouvement maintenant 11 009 3,3 Nv 3   3
Parti du centre 7 890 2,4   0,5 2   0
Chrétiens-démocrates 5 864 1,8   1,0 1   1
Autres 3,2 0   2
Votes valides 332 450 99,4
Votes blancs et nuls 1 899 0,6
Total 334 349 100 85  
Abstentions 38,4
Inscrits / participation 61,6

TampereModifier

Résultats à Tampere[7]
 
Parti Voix % +/- Sièges +/-
Parti social-démocrate de Finlande 27 963 24,3   2,3 17   1
Parti de la coalition nationale 27 829 24,2   2,7 17   2
Ligue verte 17 798 15,5   4,5 11   3
Vrais Finlandais 15 594 13,6   7,4 10   6
Alliance de gauche 11 754 10,2   0,6 7   0
Parti du centre 4 787 4,2   1,4 3   1
Chrétiens-démocrates 4 502 3,9   0,1 2   0
Mouvement maintenant 1 361 1,2 Nv. 0   0
Autres 2,9 0   0
Votes valides 114 878 99,6
Votes blancs et nuls 478 0,4
Total 115 356 100 67  
Abstentions 43,2
Inscrits / participation 56,8

VantaaModifier

Résultats à Vantaa[8]
 
Parti Voix % +/- Sièges +/-
Parti de la coalition nationale 22 371 24,7   0,3 18   1
Parti social-démocrate de Finlande 20 434 22,6   2,5 16   2
Vrais Finlandais 15 732 17,4   5,0 12   4
Ligue verte 12 053 13,3   4,5 9   3
Alliance de gauche 5 934 6,6   0,9 4   1
Parti du centre 3 690 4,1   0,2 2   1
Chrétiens-démocrates 3 338 3,7   0,1 2   0
Mouvement maintenant 2 976 3,3 Nv 2   2
Parti populaire suédois de Finlande 2 655 2,9   0,0 2   0
Autres 1,4 0
Votes valides 90 500 99,5
Votes blancs et nuls 428 0,5
Total 90 928 100 67  
Abstentions 51,6
Inscrits / participation 48,4

PoriModifier

Résultats à Pori[9]
 
Parti Voix % +/- Sièges +/-
Parti de la coalition nationale 8 086 20,5   1,3 13   0
Parti social-démocrate de Finlande 7 687 21,5   5,8 13   4
Vrais Finlandais 6 938 18,5   4,5 11   3
Alliance de gauche 5 194 13,8   0,8 8   1
Ligue verte 4 629 12,3   3,5 7   2
Parti du centre 2 598 6,9   0,9 4   1
Chrétiens-démocrates 1 773 4,7   0,3 3   1
Mouvement maintenant 260 0,7 Nv. 0   0
Autres 1,1 0   0
Votes valides 37 580 99,5
Votes blancs et nuls 177 0,5
Total 37 757 100 59  
Abstentions 45,5
Inscrits / participation 54,5

Notes et référencesModifier

  1. « Finlande : les élections municipales repoussées à juin pour cause de pandémie », sur LEFIGARO, lefigaro (ISSN 0182-5852, consulté le 23 mars 2021).
  2. Fabien Cazenave, « En Finlande, les petits-déjeuners remboursés par l’État de la Première ministre ne passent pas », sur ouest-france.fr, (consulté le 13 juin 2021)
  3. (en-US) Charlie Duxbury, « Finnish far right hopes to use local elections as national springboard », sur POLITICO, (consulté le 13 juin 2021)
  4. « Whole country, results by party », sur tulospalvelu.vaalit.fi (consulté le 14 juin 2021)
  5. « Helsinki, results by party », sur tulospalvelu.vaalit.fi (consulté le 15 juin 2021)
  6. Yeats, W. B. (William Butler), 1865-1939., The collected poems of W.B. Yeats, Wordsworth Editions Ltd, (ISBN 978-1-84870-536-4 et 1-84870-536-0, OCLC 940512037, lire en ligne)
  7. « Tampere, results by party », sur tulospalvelu.vaalit.fi (consulté le 13 juin 2021)
  8. « Vantaa, results by party », sur tulospalvelu.vaalit.fi (consulté le 20 juin 2021)
  9. « Pori, results by party », sur tulospalvelu.vaalit.fi (consulté le 13 juin 2021)