Élections municipales de 2020 à Nîmes

Élections municipales de 2020 à Nîmes
et
Type d’élection Élections municipales
Postes à élire 59 sièges au conseil municipal
Corps électoral et résultats
Population 150 610
Inscrits 88 252
Votants au 1er tour 28 612
32,42 % en diminution 24

Votes exprimés au 1er tour 28 022
Votes blancs au 1er tour 365
Votes nuls au 1er tour 325
Votants au 2d tour 28 576
32,33 %
Votes exprimés au 2d tour 27 887
Votes blancs au 2d tour 377
Votes nuls au 2d tour 312
Jean-Paul Fournier.jpg Jean-Paul Fournier – LR
Voix au 1er tour 9 626
34,35 %
Voix au 2e tour 11 703
41,96 %
Sièges obtenus 42 en augmentation 1
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Vincent Bouget – PCF
Voix au 1er tour 4 395
15,68 %
Voix au 2e tour 7 384
26,47 %
Sièges obtenus 8 en augmentation 4
Yvan Lachaud.jpg Yvan Lachaud – LC
Voix au 1er tour 4 410
15,73 %
Voix au 2e tour 5 195
18,62 %
Sièges obtenus 5
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Yoann Gillet – RN
Voix au 1er tour 4 019
14,34 %
en diminution 7,4
Voix au 2e tour 3 605
12,92 %
Sièges obtenus 4 en diminution 3
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Daniel Richard – EELV
Voix au 1er tour 3 417
12,19 %
Voix au 2e tour Élus sur la liste Lachaud
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
David Tebib – LREM diss.
Voix au 1er tour 1 511
5,39 %
Maire de Nîmes
Sortant Élu
Jean-Paul Fournier
LR
Jean-Paul Fournier
LR

Le premier tour des élections municipales françaises de 2020 à Nîmes a lieu le . Le second tour, initialement prévu le 22 mars 2020, est d'abord reporté sine die en raison de la pandémie de maladie à coronavirus, puis fixé au .

Mode de scrutinModifier

Le mode de scrutin à Nîmes est celui des villes de plus de 1 000 habitants : la liste arrivée en tête obtient la moitié des 59 sièges du conseil municipal. Le reste est réparti à la proportionnelle entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés. Un deuxième tour est organisé si aucune liste n'atteint la majorité absolue et au moins 25 % des inscrits au premier tour. Seules les listes ayant obtenu aux moins 10 % des suffrages exprimés peuvent s'y présenter. Les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés peuvent fusionner avec une liste présente au second tour.

  • Maire sortant : Jean-Paul Fournier (LR)
  • 59 sièges à pourvoir (population légale 2017 : 150 610 habitants)

ContexteModifier

Contexte électoralModifier

Depuis 2001 et la fin de la parenthèse Alain Clary la droite dirige Nîmes. Le tandem Fournier-Lachaud a permis une gestion commune de l'agglomération et de la ville pendant près de 15 ans. Cependant depuis les relations entre le maire et le président de Nîmes Métropole se sont détériorées. Les deux hommes ont acté une division de la droite nîmoise pour les élections de . C'est une division comme celle-ci qui avait permis la victoire du communiste Alain Clary en 1995 dans un contexte d'union de la gauche.

Jean-Paul Fournier a du s'absenter 6 mois de la mairie pour des problèmes cardiaques durant ce dernier mandat et certains de ses élus ont rejoint le Rassemblement national. Ses opposants de droite comme de gauche voient donc dans ces élections une opportunité historique d'en finir avec ces 20 ans de gestion de la mairie.

EnjeuxModifier

CandidatsModifier

Union de la gauche autour du Parti communiste françaisModifier

Vincent Bouget, secrétaire fédéral du Parti communiste français dans le Gard et enseignant d'histoire-géographie, est en tête de la liste Nîmes, Citoyenne à Gauche. La liste compte aussi l'élue Ensemble ! Janie Arneguy[2], Génération.s[3], des anciens du Parti socialiste dont l'ancien député frondeur Patrice Prat[4], des membres du Parti radical de gauche[5] et des non encartés issus des collectifs Nîmes nouvelle page et Assemblée locale nîmoise. Le un groupe de militants de La France insoumise publient une tribune dans la presse autour du conseiller municipale François Séguy et annoncent leur soutien à la liste de Vincent Bouget, Nîmes, citoyenne à gauche[6].

Union de la gauche autour d'Europe Écologie Les VertsModifier

Liste de Europe Écologie Les Verts, La France insoumise, du Parti socialiste et de Génération écologie[7],[8]. Elle est conduite par Daniel Richard, ancien président de WWF et ex-patron des firmes Séphora, 3 Suisses ou Soleiado. Il a 75 ans[8]. Sur sa liste « Nîmes, une ville nommée désir » figure une membre du Parti radical de gauche[7].

La République en marcheModifier

Yvan Lachaud est tête de liste de La République en marche, du Mouvement démocrate et de l'Union des démocrates et indépendants. Il est président de la Communauté d'agglomération Nîmes Métropole et directeur de l'institut Emmanuel D'Alzon, plus gros complexe scolaire privé du département. Il a soutenu La Manif pour tous[9].

Liste menée par David Tebib, chef d’entreprise, président de l'USAM Nîmes Gard. Il n’a pas obtenu l’investiture de La République en marche malgré le fait que sa candidature ait été retenue par la commission nationale d'investiture. Le bureau exécutif de LREM lui a finalement préféré Yvan Lachaud[10]. Sur sa liste figure Nicolas Cadène, encarté au Parti socialiste et rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité pour le Premier ministre[11].

Les RépublicainsModifier

Jean-Paul Fournier, maire Les Républicains sortant, se représente pour un quatrième mandat.

Debout la FranceModifier

La liste Debout la France Jacques Armando. Faute du nombre requis de colistiers il se retire de la course[12].

Rassemblement nationalModifier

Yoann Gillet, directeur de cabinet du maire de Beaucaire, est candidat pour le Rassemblement national[13] et La Droite populaire[14].

Parti animalisteModifier

Stéphane Gilli conduit la liste « Nîmes animaliste » du Parti animaliste, qui fait de la lutte contre la corrida l'un de ses principaux engagements[15].

Citoyens de FranceModifier

Michel Severan est candidat pour le parti Citoyens de France, qu'il présente comme issu du mouvement des Gilets jaunes[16]. Il se retire de la course le faute de colistiers et d'argent pour mener la campagne[17].

Second tourModifier

Le second tour ayant été reporté pendant longtemps ainsi que le dépôt des listes initialement prévu pour le mardi à 18h. La campagne va continuer sur la base des résultats du premier tour.

Au lendemain du premier tour, un constat est fait par la presse. Le maire sortant est ultra favori mais ne dispose que peu de réserve de voix ; il a cependant tendu la main à David Tebib. Daniel Richard, déçu par un résultat bien en deçà des attentes, est courtisé par Vincent Bouget et Yvan Lachaud ; cependant il avait déjà annoncé son intention de démissionner d'un poste de conseiller municipal s'il n'était pas élu maire. Yoann Gillet considère qu'au vu de l'abstention, il peut encore gagner le second tour ; il se maintient donc[réf. souhaitée].

Le samedi , Yvan Lachaud et Daniel Richard scellent un accord en vue du second tour, ce dernier estimant que « c'est la seule chance de voir la ville apporter aux Nîmois et Nîmoises une réponse concrète face au changement climatique et à la crise mondiale »[18]. Cet accord est largement dénoncé le soir-même par la plupart des partenaires de gauche de Daniel Richard qui lui retirent leur soutien. Leur communiqué commun, co-signé notamment par le Parti socialiste, La France Insoumise, Europe Écologie Les Verts et le Parti radical de gauche, qualifie cet accord de « trahison », demandant « comment un homme qui a défendu au premier tour un programme écologiste de gauche peut-il au second tour s'allier avec un homme politique de droite soutenu par En marche ? » et annonce que les partis signataires ne participeront pas à la fusion des listes.[19] Le socialiste Jérôme Puech révèle notamment que Daniel Richard avait signé avec ses partenaires un accord stipulant qu'il n'y aurait aucun accord de second tour avec la droite ou La République en Marche et qualifie en conséquence son ancien allié de « menteur » et de « fossoyeur »[20]. Par la suite, Europe Écologie Les Verts, le Parti Socialiste et La France Insoumise appelleront tous à voter pour Vincent Bouget et la liste Nîmes Citoyenne à Gauche[21],[22],[23], bien qu'ils leur soit désormais impossible de fusionner avec cette liste. À la suite de ces nouveaux soutiens, Vincent Bouget déclare sur Facebook que « le rassemblement des forces de gauche, écologistes et citoyennes finit par se réaliser... et c'est tant mieux »[24]. Du côté de Yvan Lachaud, cet accord est également dénoncé par plusieurs de ses colistiers qui choisissent en conséquence de se retirer de la liste Nîmes en mieux ![25],[26].

SondagesModifier

Premier tourModifier

Pourcentage selon les partis et têtes de liste retenus
Institut Date Échantillon PCF EELV-PS-LFI LREM-UDI-Modem LREM diss. LR DLF RN PA CF Autres
Bouget Richard Lachaud Tebib Fournier Armando Gillet Gilli Severan
Ifop 21 au 603 8 20 12 5 33 1 15 4 2
Ipsos 19 au 602 7 18 15 4 33 1 20 2
Ipsos 14 au 603 7 20 15 5 34 19
OpinionWay 9 au 754 7 21 15 4 32 1 18 2 <1

N.B. :

  • en gras sur fond coloré : le candidat arrivé en tête du sondage ;
  • en gras sur fond blanc le candidat arrivé en deuxième position du sondage.

Second tourModifier

Pourcentage selon les partis et têtes de liste retenus
Institut Date Échantillon EELV-PS-LFI LREM-UDI-Modem LR RN
Richard Lachaud Fournier Gillet
Ifop 21 au 603 28 15 41 16
33 48 19
OpinionWay 9 au 754 25 16 35 24
32 44 24

N.B. :

  • en gras sur fond coloré : le candidat arrivé en tête du sondage ;
  • en gras sur fond blanc le candidat arrivé en deuxième position du sondage.

Controverse autour des sondagesModifier

La liste Nîmes, citoyenne à gauche dénonce par un communiqué de presse l'organisation du troisième sondage, elle conteste l'étiquette qui lui est attribuée (PCF) et s'interroge sur l'objectivité de ce sondage[27] .

RésultatsModifier

Résultats des municipales de 2020 à Nîmes[28]
 
Tête de liste Liste Premier tour Second tour Sièges
Voix % Voix % CM NM
Jean-Paul Fournier[a] LR 9 626 34,35 11 703 41,96 42 37
Choisissons Nîmes
Vincent Bouget PCF - G.s - E! - LFI diss. - PS - EELV - PRG[b] 4 395 15,68 7 384 26,47 8 7
Nîmes citoyenne à gauche
Yvan Lachaud LC - LREM - MoDem - UDI 4 410 15,73 5 195 18,62 5 5
Nîmes en mieux !
Daniel Richard EELV - PS - LFI - PRG[c] puis SE 3 417 12,19
Nîmes, une ville nommée désir Daniel Richard L'écologie pour tous
Yoann Gillet RN - LDP 4 019 14,34 3 605 12,92 4 3
Le courage d'agir !
David Tebib LREM diss. - PS diss. 1 511 5,39 0 0
Nîmes ensemble
Stéphane Gilli PA 644 2,29 0 0
À Nîmes ma liste c'est le Parti animaliste
Votes valides 28 019 97,93 27 887 97,59
Votes blancs 267 0,93 377 1,32
Votes nuls 324 1,13 312 1,09
Total 28 610 100 28 576 100 59 52
Abstention 59 642 67,58 59 803 67,67
Inscrits / participation 88 252 32,42 88 379 32,33

Assemblée municipale élueModifier

Maire de Nîmes
Jean-Paul Fournier (LR)
Parti Sigle Élus Groupe Président
Majorité (41 sièges)
Les Républicains LR 26 Majorité municipale Julien Plantier
(LR)
Divers droite DVD 14
Divers centre DVC 1
Opposition (18 sièges)
Parti communiste français PCF 3 Nîmes citoyenne à gauche Vincent Bouget
(PCF)
Divers gauche DVG 2
La France insoumise LFI 1
Parti socialiste PS 1
Génération.s G·s 1
La République en marche LREM 1 Les progressistes Valérie Rouvenand
(LREM)
Horizons HOR 1
Mouvement démocrate MoDem 1
Parti radical de gauche PRG 1
Rassemblement national RN 4 Rassemblement national Yoann Gillet
(RN)
Union des démocrates et indépendants UDI 1 Non-inscrits
Reconquête REC 1

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Liste du maire sortant
  2. Au second tour
  3. Au premier tour.

RéférencesModifier

  1. « Résultats des élections municipales et communautaires 2014 », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Nîmes citoyenne à Gauche présente sa liste ce samedi 8 », sur Gazette live (consulté le ).
  3. « Municipales à Nîmes. Génération.s apporte son soutien à Vincent Bouget », sur Gazette live (consulté le ).
  4. Coralie Mollaret, « MUNICIPALES À Nîmes, d’anciens socialistes rejoignent la liste de Vincent Bouget », sur Objectif Gard, (consulté le ).
  5. « MUNICIPALES Vincent Bouget dévoile une liste "rouge, rose et verte" », sur Objectif Gard, (consulté le ).
  6. « Municipales à Nîmes. Les Insoumis se divisent entre Daniel Richard et Vincent Bouget », sur Gazette live (consulté le ).
  7. a et b Sarah Nedjar, « Municipales à Nîmes : Daniel Richard présente sa liste », sur France Bleu, (consulté le ).
  8. a et b Mathieu Lagouanère, « Daniel Richard, candidat à Nîmes : « Aujourd'hui, Nîmes a besoin d'un patron » », sur Midi libre, (consulté le ).
  9. « Nîmes : Yvan Lachaud, rattrapé par sa participation à la Manif pour tous, se défend », sur Midi libre (consulté le ).
  10. « David Tebib candidat aux élections municipales de Nîmes », sur Les Échos, (consulté le ).
  11. « MUNICIPALES David Tebib : "Quand certains se désintègrent, nous, on intègre !" », sur Objectif Gard, (consulté le )
  12. « Municipales à Nîmes : un sondage pour Midi Libre confirme l'avance de Jean-Paul Fournier », sur Midi libre (consulté le )
  13. Ludovic Labastrou, « Municipales à Nîmes : Yoann Gillet sera le candidat du Rassemblement national », sur France Bleu, (consulté le ).
  14. Alexia Cappuccio, « Municipales à Nîmes : Yoann Gillet publie les noms des membres de sa liste « Le courage d'agir » », sur France Bleu, (consulté le ).
  15. « Pour la première fois, le Parti animaliste présente une liste aux municipales de Nîmes », sur Les Échos, (consulté le ).
  16. Frédéric Prades, « Nîmes : le parti Citoyens de France se lance dans la course aux municipales », sur Midi libre, (consulté le ).
  17. « Élections municipales à Nîmes : Michel Severan et Citoyens de France renoncent », sur Midi libre (consulté le ).
  18. « Municipales à Nîmes : un accord entre Yvan Lachaud et Daniel Richard », sur midilibre.fr (consulté le )
  19. « Nîmes : "une trahison" fulminent les partenaires de gauche de Daniel Richard », sur midilibre.fr (consulté le )
  20. « Municipales à Nîmes : Jérôme Puech "Daniel Richard ? j'ai eu affaire à un menteur, un fossoyeur" », sur France Bleu, (consulté le )
  21. « Les écologistes de EELV Nîmes appellent à voter Bouget », sur Gazette live (consulté le )
  22. « Municipales à Nîmes : le PS appelle à voter Vincent Bouget », sur France Bleu, (consulté le )
  23. « Karine Voinchet, de France Insoumise : "La fusion Richard-Lachaud, c'est une trahison, c'est écœurant" », sur Gazette live (consulté le )
  24. « Vincent Bouget », sur www.facebook.com (consulté le )
  25. « Municipales à Nîmes : les colistiers de Mania Nîmes quittent Yvan Lachaud », sur midilibre.fr (consulté le )
  26. « Municipales à Nîmes : au tour de Christian Chalvet de quitter Yvan Lachaud », sur midilibre.fr (consulté le )
  27. « MUNICIPALES La liste Nimes Citoyenne à Gauche s'interroge sur l’équité et l’objectivité de sondages en cours », sur Objectif Gard, (consulté le ).
  28. « Elections municipales 2020 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le ).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier