Élections législatives vincentaises de 2020

Élections législatives vincentaises de 2020
15 sièges de l'Assemblée
(Majorité absolue : 8 sièges)
Corps électoral et résultats
Inscrits 98 119
Votants 65 687
66,95 % en diminution 6,4
Blancs et nuls 319
Parti travailliste uni – Ralph Gonsalves
Voix 32 419
49,59 %
en diminution 2,7
Sièges obtenus 9 en augmentation 1
Nouveau Parti démocratique – Godwin Friday
Voix 32 900
50,33 %
en augmentation 3
Sièges obtenus 6 en diminution 1
Premier ministre
Sortant Élu
Ralph Gonsalves
ULP
Ralph Gonsalves
ULP

Les élections législatives vincentaises de 2020 ont lieu le afin de renouveler les membres de l'Assemblée de Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

Le scrutin voit la cinquième victoire consécutive du Parti travailliste uni mené par Ralph Gonsalves, qui est reconduit au poste de Premier ministre.

Contexte modifier

Les élections législatives de décembre 2015 voient le Parti travailliste uni conserver sa majorité absolue à l'assemblée vincentaise avec huit sièges sur les quinze choisis au suffrage direct. Ralph Gonsalves est reconduit au poste de Premier ministre, qu'il occupe depuis [1],[2]. Il mène son parti aux élections cinq ans plus tard pour un cinquième mandat consécutif[3].

Les élections de 2020 se déroulent dans un contexte économique morose provoqué par la pandémie de Covid-19, celle ci ayant fait s’effondrer le secteur touristique, pilier de l'économie du pays. Le chômage dépasse ainsi les 30 %, tandis que près de 400 entreprises mettent à l'arrêt leurs activités[4]. Le pays est également durement touché par une épidémie de Dengue, la plus grave de son histoire récente[5]. En , Saint-Vincent-et-les-Grenadines remporte la présidence du conseil de sécurité de l'Onu, une responsabilité qui reviendra jusqu'en 2021 au premier ministre issu des élections[6].

Système politique et électoral modifier

Saint-Vincent-et-les-Grenadines est un royaume du Commonwealth, une monarchie parlementaire et une démocratie multipartite des Caraïbes ayant conservé la reine Élisabeth II comme chef symbolique et cérémoniel de l'État. Cette dernière est représentée par un gouverneur général choisi par le gouvernement vincentais.

L'Assemblée de Saint-Vincent-et-les-Grenadines est un parlement unicaméral composé de 21 à 23 membres élus pour cinq ans, dont 15 représentants au scrutin uninominal majoritaire à un tour dans autant de circonscriptions[7]. Six autres membres - dits sénateurs - sont nommés par le gouverneur général, dont quatre sur proposition de la majorité au pouvoir et deux sur celle de l'opposition[7]. Enfin, Le président de l'assemblée et le procureur général sont de droit membres ex officio s'ils ne sont pas déjà issus des rangs de l'assemblée. Le vote n'est pas obligatoire. Le Premier ministre et ses ministres sont issus de l'assemblée, qui contrôle l'exécutif.

Déroulement modifier

Plus de 98 000 personnes inscrites sur les listes électorales sont attendus aux urnes au cours de cette journée de vote. Celle ci a lieu sans incidents, en présence notamment d'observateurs de la Communauté caribéenne (CAMICOM). La loi électorale vincentaise oblige les employeurs à permettre à leurs employés de finir leur journée plus tôt afin qu'ils puissent voter. Un total de 242 personnes mises en quarantaine pour cause de Covid-19 votent quant à eux après la fermeture des bureaux de vote à 17 heures[8].

Forces en présence modifier

Parti Idéologie Chef de file Résultats en 2015
Parti travailliste uni
Unity labour party, (ULP)
Gauche à centre gauche
Social-démocratie, socialisme démocratique
Ralph Gonsalves 52,28 % des voix
8 députés
Nouveau Parti démocratique
New democratic party, (NDP)
Centre droit
Conservatisme, monarchisme
Godwin Friday 43,37 % des voix
7 députés
Parti vert de Saint-Vincent-et-les-Grenadines
Saint Vincent and the Grenadines Green Party (SVGP)
Gauche

Politique écologique, nationalisme

Ivan O'Neal 0,12 % des voix
0 députés

Résultats modifier

Nationaux modifier

Résultats des élections vincentaises de 2020[9],[10],[11]
 
Parti Voix % +/- Sièges +/-
Nouveau Parti démocratique (NDP) 32 900 50,33   2,96 6   1
Parti travailliste uni (ULP) 32 419 49,59   2,69 9   1
Parti vert (SVGP) 33 0,05   0,07 0  
Indépendants 16 0,02 Nv 0  
Votes valides 65 368 99,51
Votes blancs et invalides 319 0,49
Total 65 687 100 15  
Abstentions 32 432 33,05
Inscrits / participation 98 119 66,95

Par circonscription modifier

Représentants par circonscription[12]
Circonscription Représentant sortant Parti Représentant élu Parti
North Windward Montgomery Daniel ULP Montgomery Daniel ULP
North Central Windward Ralph Gonsalves ULP Ralph Gonsalves ULP
South Central Windward Saboto Caesar ULP Saboto Caesar ULP
South Windward Frederick Stephenson ULP Frederick Stephenson ULP
Marriaqua St. Claire Prince ULP St. Claire Prince ULP
East St. George Camillo Gonsalves ULP Camillo Gonsalves ULP
West St. George Cecil McKie ULP Curtis King ULP
East Kingstown Arnhim Eustace NDP Fitz Bramble NDP
Central Kingstown St. Clair Leacock NDP St. Clair Leacock NDP
West Kingstown Daniel E. Cummings NDP Deborah Charles NDP
South Leeward Nigel Stephenson NDP Nigel Stephenson NDP
Central Leeward Louis Straker ULP Orando Brewster ULP
North Leeward Roland Matthews NDP Carlos James ULP
Northern Grenadines Godwin Friday NDP Godwin Friday NDP
Southern Grenadines Terrance Ollivierre NDP Terrance Ollivierre NDP

Analyses et conséquences modifier

Le scrutin est une nouvelle victoire pour le Parti travailliste uni mené par Ralph Gonsalves, ce qui permet à ce dernier de décrocher un cinquième mandat consécutif, un record dans le pays[3]. Il prête serment le [13]. Malgré une seconde place en termes de suffrages au niveau national, l'ULP accroit même sa majorité avec neuf sièges remporté sur quinze grâce à plusieurs victoires sur le fil, notamment dans les circonscriptions de Grenadine où le parti l'emporte par un demi millier de voix[14],[15]. C'est la première fois depuis les élections de 1998 que le parti ayant remporté le vote populaire perd en termes de sièges, cette fois-ci au détriment du NDP.

Notes et références modifier

  1. (en) « Prime Minister of St. Vincent and the Grenadines Promises “Short” Election Campaign », sur Caribbean News, http:www.facebook.comcaribbeannationalweekly, (consulté le ).
  2. (en) « St. Vincent Opposition Leader Says it is Time for a Change », sur Caribbean News, (consulté le ).
  3. a et b « Législatives à Saint-Vincent et les Grenadines : Ralph Gonsalves remporte un 5e mandat consécutif », sur Martinique la 1ère (consulté le )
  4. « Élections législatives à Saint-Vincent et les Grenadines dans le contexte du coronavirus », sur Martinique la 1ère (consulté le ).
  5. « Grave épidémie de dengue à Saint-Vincent-et-les-Grenadines », sur Grave épidémie de dengue à Saint-Vincent-et-les-Grenadines (consulté le ).
  6. « Saint-Vincent et les Grenadines présidera le Conseil de surveillance de l'ONU », sur RCI, (consulté le )
  7. a et b (en) « IPU PARLINE database: SAINT-VINCENT-ET-LES-GRENADINES (House of Assembly), Texte intégral », sur archive.ipu.org (consulté le ).
  8. « À Saint-Vincent et les Grenadines les élections législatives se déroulent sans incident », sur Martinique la 1ère (consulté le )
  9. (en) « St. Vincent and the Grenadines Election Centre », sur www.caribbeanelections.com (consulté le ).
  10. (en) « 2020 - Election St Vincent and the Grenadines », sur election.gov.vc (consulté le ).
  11. Report on Saint Vincent & The Grenadines General Elections November 5th 2020
  12. (en) « 2020 - Election St Vincent and the Grenadines », sur election.gov.vc (consulté le ).
  13. (en) « Ralph Gonsalves Sworn into Office for a Fifth Consecutive Term », sur Caribbean News, http:www.facebook.comcaribbeannationalweekly, (consulté le ).
  14. (en) newsamericas, « Voters In St. Vincent And The Grenadines Hand Incumbent Fifth Term », sur Caribbean and Latin America Daily News, NewsAmericasNowNews?ref=bookmarks, (consulté le ).
  15. « Législatives à Saint-Vincent et les Grenadines : Ralph Gonsalves remporte un 5e mandat consécutif », sur Martinique la 1ère (consulté le ).

Articles connexes modifier