Ouvrir le menu principal

Élections législatives tuvaluanes de 2015

Élections législatives tuvaluanes de 2015
31 mars 2015
Type d’élection Élections législatives
Enele Sopoaga 2014.jpg Enele Sopoaga – sans étiquette / majorité sortante
Sièges obtenus 11  0
Defaut.svg ? – sans étiquette / opposition sortante
Sièges obtenus 4  0
Premier ministre
Sortant Élu
Enele Sopoaga Enele Sopoaga

Des élections législatives ont lieu aux Tuvalu le 31 mars 2015[1]. Initialement prévues pour le 19 mars, elles sont reportées d'une semaine en raison des dégâts provoqués par le passage du cyclone Pam[2], puis reportées encore de cinq jours, les dégâts et le nombre de personnes ayant dû quitter leur foyer étant encore trop importants. Il s'agit de renouveler les quinze députés du Fale i Fono (parlement national monocaméral), à l'issue de leur mandat de quatre ans. Les Tuvalu sont une monarchie parlementaire fondée sur le modèle de Westminster.

À la suite de l'élection, le nouveau Parlement renouvelle sa confiance dans le premier ministre sortant, Enele Sopoaga[3],[4].

Système électoral et politiqueModifier

Article principal : Élections aux Tuvalu.

Les Tuvalu sont une démocratie sans parti politique ; les députés siègent donc sans étiquette, mais s'assemblent en une majorité et opposition parlementaires[5]. Le pays est divisé en huit circonscriptions électorales, correspondant aux huit atolls ou îles habités du pays. Chaque circonscription est représentée par deux députés, à l'exception de Nukulaelae, qui n'en élit qu'un seul[6]. Tous sont choisis au scrutin uninominal majoritaire à un tour.

Le mandat du Parlement étant de quatre ans, les élections étaient initialement prévues pour août 2014 environ[7] (cf. « contexte », ci-dessous).

ContexteModifier

Élections de 2010 et suitesModifier

Les élections législatives de septembre 2010 avaient porté au pouvoir Maatia Toafa, qui disposait alors de huit sièges. Le 24 décembre, le gouvernement Toafa est destitué par une motion de censure parlementaire, ayant perdu la confiance de l'un de ses députés. Un nouveau gouvernement est formé par Willy Telavi[8]. Le 21 décembre 2012, le décès du ministre des Finances Lotoala Metia prive à son tour le gouvernement Telavi d'une majorité claire au Parlement : il ne dispose plus que de sept sièges, soit autant que l'opposition dirigée par Enele Sopoaga. Dès lors, le gouvernement ne convoque plus le Parlement, engendrant une crise constitutionnelle. L'opposition se tourne à terme vers le gouverneur général, Sir Iakoba Italeli. Le 1er août 2013, celui-ci limoge le premier ministre, et nomme Sopoaga premier ministre par intérim[9]. Le 2 août, le Parlement retire officiellement sa confiance dans le gouvernement Telavi, et l'opposition, majoritaire, prend le pouvoir[10]. Le pays a ainsi connu trois gouvernements différents durant la législature 2010-2014.

Le premier ministre Enele Sopoaga est un diplomate de carrière, ancien ambassadeur auprès de l'Organisation des Nations unies[11], vice-président de l'Alliance des petits États insulaires[12], et « négociateur des Tuvalu en matière de changement climatique »[13], tentant d'éveiller la conscience de la communauté internationale quant aux dangers encourus par les Tuvalu et les autres petits États insulaires face aux conséquences du changement climatique. Entrant en politique en 2010, il est vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères et de l'Environnement sous Maatia Toafa[14].

Ancien chef de la police[15], le chef de l'opposition Willy Telavi est député depuis 2006[16], et a exercé les fonctions de ministre de l'Intérieur et du Développement rural sous le premier ministre Apisai Ielemia (2006-2010), puis ministre de l'Intérieur sous Maatia Toafa (2010)[14], avant de devenir premier ministre, puis chef de l'opposition. En août 2014, Telavi démissionne de son siège de député, invoquant les problèmes de santé de son épouse[17]. Sa démission entraîne une élection partielle en septembre, remportée par le gouvernement. À compter de septembre 2014, le gouvernement Sopoaga dispose alors de onze sièges au Parlement, contre seulement quatre pour l'opposition[18]. Le nom du successeur de Telavi comme chef de l'opposition n'est pas connu à ce jour.

Cyclone PamModifier

Moins d'une semaine avant la date prévue pour l'élection, le pays est frappé par le cyclone Pam. Ce dernier n'a pas encore atteint sa pleine puissance, et aucun mort n'est à déplorer, mais il provoque de très importants dégâts matériels et des inondations. Le cyclone détruit des foyers et endommage les terres agricoles[19]. Le Premier ministre Enele Sopoaga estime que 45 % de ses concitoyens ont été contraints de fuir leur foyer, et se rend dans les îles reculées pour constater les dégâts[20],[21]. Les dégâts engendrés par le cyclone entraînent un report des élections[2].

RésultatsModifier

Sur les onze députés de la majorité sortante, neuf sont réélus et deux (dont le vice-Premier ministre Vete Sakaio) sont battus. Parmi les quatre députés d'opposition sortants, trois sont réélus ; Pelenike Isaia, la seule femme députée sortante, est battue[22]. Le nouveau Parlement compte une femme : Puakena Boreham, élue à Nui, la circonscription perdue par Pelenike Isaia. Il n'y avait que trois femmes candidates ; la troisième, Hilia Vavae, est battue à Nanumea[23],[24].

Le nouveau Parlement siège le 10 avril, et renouvelle sa confiance en Enele Sopoaga, qui conserve le poste de Premier ministre. Deux des nouveaux députés (Puakena Boreham et Samuelu Teo) rejoignent sa majorité parlementaire, lui conférant au total onze sièges sur quinze[3],[4],[25]. L'opposition ne présente pas de candidat au poste[26]. Sopoaga nomme son gouvernement le jour même[27].

Faction Dirigeant Sièges +/-
Partisans du gouvernement sortant Enele Sopoaga 11 +0
Partisans de l'opposition sortante 4 +0

Les résultats sont les suivants[24],[22]. La couleur gris clair indique un député partisan du gouvernement Sopoaga sortant ; le gris foncé, un partisan de l'opposition sortante.

FunafutiModifier

Député sortant Faction Fonctions Sortant se représente[28] ? Élu Faction
Kausea Natano Opposition simple député oui Kausea Natano Opposition
Sir Kamuta Latasi Opposition simple député oui Sir Kamuta Latasi Opposition
Candidat[28] Voix % +/- Résultat
Kausea Natano 423 37,57 % - 4,9 réélu
Sir Kamuta Latasi 372 33,04 % + 3,6 réélu
Kalepou Tili 125 11,10 % n/a
Pugameau Naseli Kaituumana 206 18,29 % n/a

NanumagaModifier

Député sortant Faction Fonctions Sortant se représente[28] ? Élu Positionnement de l'élu
Monise Laafai Gouvernement ministre des Communications et des Transports oui Monise Laafai Gouvernement
Otinielu Tausi Gouvernement Président du Parlement oui Olinielu Tausi Gouvernement
Candidat[28] Voix % +/- Résultat
Monise Laafai 315 35,63 % - 6,3 réélu
Otinielu Tausi 327 37,00 % + 11,6 réélu
Lutelu Faavae 242 27, 38 % n/a

NanumeaModifier

Député sortant Faction Fonctions Sortant se représente[29] ? Élu Positionnement de l'élu
Maatia Toafa Gouvernement ministre des Finances et du Développement économique oui Maatia Toafa Gouvernement
Satini Manuella Gouvernement simple député oui Satini Manuella Gouvernement
Candidat[29] Voix % +/- Résultat
Maatia Toafa 515 32,66 % - 5 réélu
Satini Manuella 524 33,23 % n/a réélu
David Manuella 273 17,31 % n/a
Hilia Vavae 229 14,52 % n/a
Kata Pulusi 36 2,28 % n/a

NiutaoModifier

Député sortant Faction Fonctions Sortant se représente[28] ? Élu Positionnement de l'élu
Fauoa Maani Gouvernement ministre de l'Éducation, de la Jeunesse, des Sports et de la Santé oui Fauoa Maani Gouvernement
Vete Sakaio Gouvernement vice-Premier ministre ;
ministre des Services publics
oui Samuelu Teo Gouvernement
Candidat[28] Voix % +/- Résultat
Fauoa Maani 328 22,86 % - 1,6 réélu
Vete Sakaio 142 9,90 % - 14,6 battu
Samuelu Teo 410 28,57 % n/a élu
Tavau Teii 90 6,27 % - 10,7
Sir Tomu Sione 300 20,91 % + 2,6
Iopu Kaisala 165 11,50 % n/a

NuiModifier

Député sortant Faction Fonctions Sortant se représente[30] ? Élu Positionnement de l'élu
Pelenike Isaia Opposition simple députée oui Mackenzie Kiritome Opposition
Leneuoti Maatusi Gouvernement simple député oui Puakena Boreham Gouvernement
Candidat[30] Voix % +/- Résultat
Leneuoti Maatusi 227 21,25 % + 6,5 battu
Mackenzie Kiritome 249 23,31 % n/a élu
Palamene Anelu 152 14,23 % n/a
Pelenike Isaia 150 14,04 % n/a battue
Puakena Boreham 237 22,19 % n/a élue
Taom Tanukale 53 4,96 % - 18,0

NukufetauModifier

Député sortant Faction Fonctions Sortant se représente[28] ? Élu Positionnement de l'élu
Enele Sopoaga Gouvernement premier ministre oui Enele Sopoaga Gouvernement
Elisala Pita Gouvernement ministre des Travaux publics et des Ressources naturelles oui Elisala Pita Gouvernement
Candidat[28] Voix % +/- Résultat
Enele Sopoaga n/a (pas d'adversaire) n/a n/a reconduit
Elisala Pita n/a (pas d'adversaire) n/a n/a reconduit

NukulaelaeModifier

Député sortant Faction Fonctions Sortant se représente[28] ? Élu Positionnement de l'élu
Namoliki Sualiki Gouvernement ministre de l'Intérieur et du Développement rural oui Namoliki Sualiki Gouvernement
Candidat[28],[31] Voix % +/- Résultat
Namoliki Sualiki n/a (pas d'adversaire) n/a n/a reconduit

VaitupuModifier

Député sortant Faction Fonctions Sortant se représente[28] ? Élu Positionnement de l'élu
Apisai Ielemia Opposition simple député oui Apisai Ielemia Opposition
Taukelina Finikaso Gouvernement ministre de l'Environnement, des Affaires étrangères, du Travail et du Commerce oui Taukelina Finikaso Gouvernement
Candidat[28] Voix % +/- Résultat
Apisai Ielemia 653 34,72 % - 4 réélu
Taukelina Finikaso 574 30,52 % - 4,6 réélu
Melton Paka Tauetia 481 25,57 % n/a
Foliaki Paolo 171 9,09 % n/a
Muau Monise 2 0,1 % n/a

RéférencesModifier

  1. (en) "Tuvalu elections to take place on Tuesday", Radio New Zealand International, 30 mars 2015
  2. a et b (en) "Pam wreaks havoc in Port Vila", Radio New Zealand International, 15 mars 2015
  3. a et b (en) "Cabinet position could await new Tuvalu MP", Radio New Zealand International, 10 avril 2015
  4. a et b (en) Annonce de la réélection de Sopoaga, et de sa nouvelle majorité de onze sièges sur Fenui News, 10 avril 2015
  5. "Tuvalu : système électoral", Union interparlementaire
  6. (en) "Tuvalu Election Results", Tuvalu News, 16 septembre 2010
  7. (en) "Tuvalu", ministère néo-zélandais des Affaires étrangères
  8. (en) "Willie Telavi the new prime minister in Tuvalu", Radio New Zealand International, 24 décembre 2010
  9. (en) "GG appoints Sopoaga as Tuvalu’s caretaker PM", Islands Business, 1er août 2013
  10. (en) "Tuvalu opposition votes out government", Radio New Zealand International, 2 août 2013
  11. (en) "Statement by His Excellence Enele Sosene Sopoaga", Assemblée générale des Nations unies, 27 septembre 2006
  12. (en) Bureau of the Alliance of Small Island States, Nations unies
  13. (en) "PRNGO’s propose a new definition for climate refugees", Pacific Islands News Association, 29 octobre 2009
  14. a et b (en) "New-look government for Tuvalu", Radio New Zealand International, 29 septembre 2010
  15. (fr) "Tuvalu: Apisai Ielemia nouveau Premier ministre", Tahiti Presse, 15 août 2006
  16. (en) "Election Results Bring Changes", Tuvalu News, 3 août 2006
  17. (en) "Tuvalu to hold by-election after MP resignation", Radio Australia, 25 août 2014
  18. (en) "New MP elected in Tuvalu", PINA, 22 septembre 2014
  19. (en) "Cyclone Pam nears Vanuatu after hitting South Pacific nations", BBC News, 13 mars 2015
  20. (en) "45 percent of Tuvalu population displaced - PM", Radio New Zealand International, 15 mars 2014
  21. « Cyclone Pam : les Tuvalu et Kiribati également frappés », Le Parisien, 15 mars 2015
  22. a et b (en) Résultats, Fenui News (gouvernement des Tuvalu)
  23. (en) "Three women to contest for the General Election", Fenui News, 9 mars 2015
  24. a et b (en) "One female candidate make it through the National General Election", Fenui News, 1er avril 2015
  25. (en) "Sopoaga expects be sworn in as Tuvalu PM", Radio New Zealand International, 9 avril 2015
  26. (en) "Newly sworn in Prime Minister continues to work on their aspiration for a change for the better lives of Tuvalu citizens", Fenui News, 11 avril 2015
  27. (en) Annonce du nouveau gouvernement, Fenui News, 10 avril 2015
  28. a b c d e f g h i j k et l (en) "Two unopposed seats for Tuvalu election", Radio New Zealand International, 4 mars 2015
  29. a et b (en) "Candidates list confirmed for Tuvalu general election", PINA, 3 mars 2015
  30. a et b (en) "Candidates for General Election for Nui Electoral District", Fenui News, 3 mars 2015
  31. (en) "Tuvalu go to polls", Fenui News, 30 mars 2015