Élections législatives tchèques de 1998

Élections législatives tchèques de 1998
200 sièges de la Chambre des députés
(Majorité absolue : 101 sièges)
et
Type d’élection Élections législatives
Corps électoral et résultats
Inscrits 8 116 836
Votants 5 994 844
74,03 %  −2,4
Votes exprimés 5 969 505
Votes blancs et nuls 25 339
Milos Zeman.jpg ČSSD – Miloš Zeman
Voix 1 928 660
32,31 %
 +5,9
Sièges obtenus 74  +13
Vaclav Klaus headshot.jpg ODS – Václav Klaus
Voix 1 656 011
27,74 %
 −1,9
Sièges obtenus 63  −5
Miroslav Grebeníček (4).jpg KSČM – Miroslav Grebeníček
Voix 658 550
11,03 %
 +0,7
Sièges obtenus 24  +2
Josef Lux 01.jpg KDU-ČSL – Josef Lux
Voix 537 013
8,99 %
 +0,9
Sièges obtenus 20  +2
Charta-setkání-signatářů-ke-40.-výročí-Lucerna2017-047.jpg US – Jan Ruml
Voix 513 596
8,60 %
Sièges obtenus 19  +19
Parti arrivé en tête dans les districts
Carte
  • Parti social-démocrate tchèque
  • Parti démocratique civique
3e législature
Diagramme
Président du gouvernement
Sortant Élu
Josef Tošovský
Indépendant
Miloš Zeman
ČSSD

Les élections législatives tchèques de (en tchèque : Volby do Poslanecké sněmovny Parlamentu České republiky 1998) se tiennent les et , afin d'élire les 200 députés de la 3e législature de la Chambre des députés pour un mandat de quatre ans.

ContexteModifier

Mode de scrutinModifier

La Chambre des députés (Poslanecká sněmovna) se compose de 200 députés, élus pour un mandat de quatre ans au suffrage universel direct à la proportionnelle de Hagenbach-Bischoff. Les sept régions de la République tchèque forment chacune une circonscription plurinominale.

Le scrutin se tient sur deux jours. Il est ouvert le vendredi à 14h et clos à 22h, puis reprend le samedi entre 8h et 14h. Chaque électeur ne peut voter que pour une seule entité politique (parti, coalition de partis, association d'électeurs), mais peut émettre jusqu'à quatre votes de préférence sur la liste qu'il a choisi. Lors du dépouillement, seuls les candidats dont le nombre de voix préférentielles égale ou dépassé 10% du nombre de suffrages recueillis par sa liste était prioritaire dans l'attribution des mandats.

Le seuil électoral est fixé à 5% sur l'ensemble du territoire tchèque pour un parti, 7% pour une coalition de deux partis, 9% pour une alliance de trois partis, 11% pour les associations de quatre partis et au-delà.

CampagneModifier

Principales forces politiquesModifier

RésultatsModifier

ScoresModifier

Parti Suffrages Sièges
Voix % Députés +/-
Parti social-démocrate tchèque (ČSSD) 1 928 660 32,31 74   13
Parti démocratique civique (ODS) 1 656 011 27,74 63   5
Parti communiste de Bohême et Moravie (KSČM) 658 550 11,03 24   2
Union chrétienne démocrate - Parti populaire tchécoslovaque (KDU-ČSL) 537 013 8,99 20   2
Union de la liberté (US) 513 596 8,60 19 Nv.
Coalition pour la République - Parti républicain de Tchécoslovaquie (SPR-RSČ) 232 965 3,90 0   18
Retraités pour la sécurité de la vie (DŽJ) 182 900 3,06 0  
Autres 259 810 4,37 0  
Votes valides 5 969 505 99,58
Votes blancs et nuls 25 339 0,42
Total 5 994 844 100,00 200  
Abstention 2 121 992 25,97
Inscrits / participation 8 116 836 74,03

AnalyseModifier

ConséquencesModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Articles connexesModifier