Élections législatives somalilandaises de 2021

Élections législatives somalilandaises de 2021
82 sièges de la Chambre des représentants
Muse Bihi official portrait 2017 (3x4 crop).jpg Kulmiye – Muse Bihi Abdi
Abdirahman Mohamed Abdullah Cirro (3x4 crop).png Waddani – Abdirahman Mohamed Abdullahi
Faisal Ali Warabe (3x4 crop).jpg UCID – Faysal Ali Warabe
Président de la chambre
Sortant
Bashe Mohamed Farah
Kulmiye

Les élections législatives somalilandaises de 2021 ont lieu le afin de renouveler les membres de la Chambre des représentants du Somaliland, un état non reconnu ayant fait sécession de la Somalie. Des élections municipales ont lieu simultanément.

ContexteModifier

Les élections étaient initialement prévues pour le en même temps que l'élection présidentielle, le mandat de l'assemblée élue en 2005 ayant été repoussé au-delà de son terme de cinq ans a plusieurs reprises — jusqu'en 2011, 2013, 2015 puis 2017[1]), mais en raison d'une grave sécheresse le gouvernement et l'opposition s'accordent en janvier sur un énième report du scrutin de plusieurs mois[2].

 
Les dirigeants des trois principaux partis signant l'accord début juillet 2020.

La date du est alors provisoirement avancée en attendant une décision de la chambre haute, le Conseil des anciens, seule habilitée à fixer une nouvelle date d'organisation d'un scrutin selon la constitution du Somaliland. Le conseil vote le par 73 voix pour le report du scrutin présidentiel au de la même année, à la date duquel il a bien lieu, tandis que les élections législatives sont quant à elles repoussées au , en même temps que des élections municipales[3], puis au , avant d'être reportées à une date indéterminée à cause de problèmes d'organisation, dus entre autres à un conflit entre les principaux partis du pays ainsi qu'avec l'organe organisateur, accusé de partialité et de corruption[4],[5],[6].

Les élections sont en effet longuement retardées par une remise en cause par les partis d'opposition Waddani et UCID de l'impartialité de la Commission électorale nationale (NEC), le président Muse Bihi Abdi du parti Kulmiye étant accusé d'y avoir nommé une large majorité de membres acquis à sa cause. Les trois partis finissent pas s'accorder fin sur une sortie de crise négociée sous l'égide de la communauté internationale. La commission se voit ainsi déchargée de ses fonctions d'organisation et de supervision des élections en faveur d'une Unité de management technique des élections (TEMU) de dix membres choisis par consensus, dont trois représentants de la communauté internationale sans droit de vote[7]. Cette dernière doit notamment veiller au dépouillement des résultats avant leur transmission à la NEC. Une fois rendus publics, ceux ci peuvent faire l'objet d'un recours dans les quatorze jours auprès de la Cour suprême, dont les décisions sont reconnus par l'ensemble des parties comme contraignantes et définitives[8]. L'accord est signé le 12 juillet, avec pour objectif la mise en place en 2020 des premières élections législatives dans le pays depuis quinze ans[9],[10]. Les partis s'accordent ensuite en septembre pour mettre en œuvre le scrutin en mai 2021, en accord avec le délai d'organisation de neuf mois estimé par la commission électorale, qui le fixe par la suite au 31[11],[12].

Système politique et électoralModifier

Le Somaliland est un État de la Corne de l'Afrique s'étant autoproclamé indépendant de la Somalie en 1991 et qui n'est pas reconnu par la communauté internationale.

Son parlement bicaméral est composé d'une chambre haute, la Chambre des anciens dont les membres ne sont pas directement élus, et d'une chambre basse, la Chambre des représentants qui comporte 82 sièges pourvus tous les cinq ans au scrutin proportionnel plurinominal dans six circonscriptions plurinominales correspondants aux régions du pays[13]. La constitution limite à trois le nombre de partis politiques pouvant participer aux élections présidentielles et législatives, dans le but de limiter le tribalisme politique dans le pays. Les élections municipales, pour lesquelles le multipartisme intégral est autorisé, servent de primaires à ce système, les trois partis arrivant en tête devenant pour dix ans ceux autorisés à concourir aux scrutins nationaux[14],[15].

RésultatsModifier

Résultats des législatives somalilandaises de 2021
Partis Voix % +/- Sièges +/-
Parti kulmiye de la paix, de l'unité et du développement (Kulmiye)
Waddani Nv
Pour la justice et le développement (UCID)
Votes valides
Votes blancs et invalides
Total 100 - 82  
Abstention
Inscrits / participation

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Somaliland’s Guurti Sparks a Crisis », sur blog.crisisgroup.org, .
  2. (en) « Somalia: Presidential election postponed in Somaliland », Garowe Online,‎ (lire en ligne, consulté le 28 mars 2017).
  3. (en) « Somaliland House of Elders postpone presidential elections », sur The National Somaliland, .
  4. (en) « Somaliland: No Parliamentary Elections In December 2019, NEC Informs Guurti », sur menafn.com (consulté le 15 décembre 2019)
  5. (en) « Somaliland’s fragile democracy faces more election delays - Somalia », sur ReliefWeb (consulté le 28 février 2021)
  6. (en) « Somalia: Egypt’s deputy Foreign Minister visits Somaliland », sur Garowe Online (consulté le 28 février 2021)
  7. (en) MENAFN, « Somaliland: Lame Duck NEC Acquires Partial Flight Capabilities as Parliament Approves Opposition... », sur menafn.com (consulté le 7 juillet 2020).
  8. (en) « Inside Somaliland's historic inter-parties agreement for local and parliamentary elections », sur Garowe Online (consulté le 14 mars 2020).
  9. (en) « Somaliland’s political parties agreement - Somalia », sur ReliefWeb (consulté le 22 juillet 2020).
  10. (en) « Daily Press Briefing by the Office of the Spokesperson for the Secretary-General, 17 July 2020 - Syria, Comoros, Somalia - Syrian Arab Republic », sur ReliefWeb (consulté le 22 juillet 2020).
  11. (en) https://www.facebook.com/somalilandsun2/, « Somaliland: Parliamentary and Councils Elections Delayed, AGAIN, to May 2021 », sur Somaliland Sun, (consulté le 12 septembre 2020).
  12. (en) « Somaliland National Electoral Commission to Slate Election Schedule », sur The Republic of Somaliland, (consulté le 17 janvier 2021).
  13. (en) « Representatives' Election Law », sur somalilandlaw.com (consulté le 28 mars 2017).
  14. International Republican Institute
  15. (en) « Somaliland Political Parties Law », sur www.somalilandlaw.com (consulté le 15 décembre 2019)