Ouvrir le menu principal

Élections législatives luxembourgeoises de 2013

élection au Luxembourg en 2013

Élections législatives luxembourgeoises de 2013
60 sièges de la Chambre des députés
(Majorité absolue : 31 sièges)
Type d’élection Élections législatives
Corps électoral et résultats
Population 537 039[1]
Inscrits 239 668
Votants 218 453
91,15 %  +0,2
Votes exprimés 203 557
Votes blancs et nuls 14 896
Jean-Claude Juncker 2012-06-27.JPG Parti populaire chrétien-social – Jean-Claude Juncker
Voix 1 103 636
33,68 %
 −3,7
Sièges obtenus 23  −3
Etienne Schneider arrival TK IST-LUX.jpg Parti ouvrier socialiste luxembourgeois – Etienne Schneider
Voix 664 586
20,28 %
 −2,7
Sièges obtenus 13  0
Xavier Bettel, Luxembourg supports Charlie Hebdo-102.jpg Parti démocratique – Xavier Bettel
Voix 597 879
18,25 %
 +3,9
Sièges obtenus 13  +4
Luxembourgish party GRÉNG.svg Les Verts
Voix 331 920
10,13 %
 −1,6
Sièges obtenus 6  −1
Résultats par commune
Carte
Chambre des députés
Diagramme
Premier ministre du Luxembourg
Sortant Élu
Jean-Claude Juncker
Parti populaire chrétien-social
Xavier Bettel
Parti démocratique
elections.public.lu

Les élections législatives de 2013 (en luxembourgeois : Chamberwale vum 20. Oktober 2013 et en allemand : Kammerwahl 2013) se sont déroulées de manière anticipée le [2],[3] afin de désigner les soixante députés de la législature 2013-2018 de la Chambre des députés du Luxembourg.

Le Parti populaire chrétien-social (CSV) arrive en tête bien qu'en recul, et Xavier Bettel remplace Jean-Claude Juncker au poste de premier ministre après avoir formé une coalition entre son Parti démocratique, le Parti ouvrier socialiste luxembourgeois et Les Verts. Le CSV se retrouve ainsi dans l'opposition pour la première fois depuis 1979.

ContexteModifier

Article détaillé : Gouvernement Juncker-Asselborn II.

Prévues à l'origine en même temps que les élections européennes de 2014, elles ont été anticipées, pour la première fois depuis 1969, à la suite de la rupture de la coalition au pouvoir ; en effet, le Parti ouvrier socialiste luxembourgeois (LSAP) a cessé de soutenir le gouvernement en juillet, à la suite d'un scandale impliquant les services secrets[4].

Malgré une relative stabilité dans les rapports de force entre partis, elles pourraient déboucher sur la fin du pouvoir de Jean-Claude Juncker, Premier ministre depuis 1995, par une alliance entre le LSAP, le Parti démocratique et les Verts[5]. Le Parti populaire chrétien-social (CSV) du Premier ministre sortant reste la première formation politique du Parlement, mais perd des voix par rapport à la précédente élection[6].

C'est finalement Xavier Bettel qui devient Premier ministre, en s'alliant avec les socialistes et les écologistes[7], une coalition à trois pour la première fois à la tête du pays. Le nouveau chef du gouvernement entre en fonctions le 4 décembre[8], succédant à Jean-Claude Juncker qui était en poste depuis près de 19 ans. Après 35 ans au gouvernement, le CSV se retrouve dans l'opposition.

OrganisationModifier

Mode de scrutinModifier

Circonscriptions Députés Carte
Sud 23
Est 7
Centre 21
Nord 9
Total 60 Carte des circonscriptions électorales.

Le Luxembourg est doté d'un parlement monocameral, la Chambre des députés dont les 60 membres sont élus au scrutin proportionnel plurinominal de liste avec possibilité d'un panachage et d'un vote préférentiel. La répartition des sièges est faite selon la méthode Hagenbach-Bishoff dans quatre circonscriptions plurinominales — Sud, Centre, Nord et Est — dotées respectivement de 23, 21, 9 et 7 députés. Il n'est pas fait recours à un seuil électoral[9].

CalendrierModifier

Campagne électoraleModifier

Forces en présenceModifier

Parti politique Chef de file Positionnement et idéologie Slogan(s)[10],[11] Sièges en 2009
Parti populaire chrétien-social
(lb) Chrëschtlech-Sozial Vollekspartei
Jean-Claude Juncker Centre droit
Démocratie chrétienne, conservatisme social
Zesummen fir Lëtzebuerg
« Ensemble pour le Luxembourg »
26 / 60
Parti ouvrier socialiste luxembourgeois
(lb) Lëtzebuerger Sozialistesch Aarbechterpartei
Etienne Schneider Centre gauche
Social-démocratie, europhilie
Loscht op muer
« Désir d'avenir »
13 / 60
Parti démocratique
(lb) Demokratesch Partei
Xavier Bettel Centre droit
Libéralisme, social-libéralisme, europhilie
Deng Stëmm fir d'Zukunft
« Ta voix pour l'avenir »
9 / 60
Les Verts
(lb) déi Gréng
Centre gauche
Écologisme
7 / 60
Parti réformiste d'alternative démocratique
(lb) Alternativ Demokratesch Reformpartei
Droite
National-conservatisme, Libéralisme, Euroscepticisme
4 / 60
La Gauche
(lb) déi Lénk
Gauche à gauche radicale
Anticapitalisme, socialisme démocratique, féminisme, euroscepticisme
1 / 60
Parti communiste luxembourgeois
(lb) Kommunistesch Partei Lëtzebuerg
Ali Ruckert Extrême gauche
Communisme, marxisme-Léninisme, euroscepticisme
0 / 60
Parti pirate
(lb) Piratepartei Lëtzebuerg
Syncrétisme
Cyberdémocratie, accès à l'information, protection de la vie privée
Nouveau
Parti pour la démocratie intégrale
(lb) Partei fir Integral Demokratie
Syncrétisme
Social-libéralisme, progressisme, europhilie
Nouveau

SondagesModifier

RésultatsModifier

Résultats nationauxModifier

Résultats nationaux des élections législatives luxembourgeoises de 2013[12],[13]
Partis Voix % +/- Sièges +/-
Parti populaire chrétien-social (CSV) 1 103 636 33,68  −3,66 23  −3
Parti ouvrier socialiste luxembourgeois (LSAP) 664 586 20,28  −2,71 13  0
Parti démocratique (DP) 597 879 18,25  +3,94 13  +4
Les Verts (Gréng) 331 920 10,13  −1,36 6  −1
Parti réformiste d'alternative démocratique (ADR) 217 683 6,64  −1,06 3  −1
La Gauche (Lénk) 161 759 4,94  +1,33 2  +1
Parti pirate (PPL) 96 270 2,94  +2,94 0 Nv
Parti communiste luxembourgeois (KPL) 53 669 1,64  +1,64 0  
Parti pour la démocratie intégrale (PID) 49 290 1,50  +1,5 0 Nv
Total des voix 3 276 692 100
Votes valides 203 557 93,18
Votes blancs et nuls 14 896 6,82
Total 218 453 100 - 60  0
Abstentions 21 215 8,85
Nombre d'inscrits / participation 239 668 91,15
Résultats selon l'axe gauche / droite :
Majorité absolue
2 13 6 13 23 3
Lénk LSAP Gréng DP CSV ADR


Majorité gouvernementale :
Majorité absolue
13 6 13 23 3 2
LSAP Gréng DP CSV ADR Lénk

Résultats par circonscriptionModifier

Résultats par circonscription des élections législatives luxembourgeoises de 2013[12]
Circonscriptions Sud Centre Nord Est
Sièges 23  0 21  0 9  0 7  0
Nombre % Nombre % Nombre % Nombre %
Total des voix 1 672 663 100,00 1 091 453 100,00 318 099 100,00 194 458 100,00
Blancs et nuls 6 280 7,17 3 872 6,40 2 707 6,78 2 004 6,48
Valables 81 294 92,83 56 600 93,60 37 210 93,22 28 907 93,52
Votants 87 574 100,00 60 472 100,00 39 917 100,00 30 911 100,00
Abstentions 7 823 8,20 6 760 10,06 3 281 7,60 2 930 8,66
Inscrits / Participation 95 397 91,80 67 232 89,95 43 198 92,41 33 841 91,34
Partis Voix % Sièges +/− Voix % Sièges +/− Voix % Sièges +/− Voix % Sièges +/−
CSV 539 306 32,24 8  −1 385 405 35,31 8  −1 107 163 33,69 4  0 71 727 36,89 3  −1
LSAP 421 519 25,20 7  0 159 875 14,65 3  −1 54 788 17,22 2  +1 28 385 14,60 1  0
DP 213 182 12,75 3  +1 273 092 25,02 6  +2 75 426 23,71 2  0 36 237 18,64 2  +1
Gréng 163 641 9,78 2  0 114 142 10,46 2  −1 28 646 9,01 1  0 25 486 13,11 1  0
ADR 125 826 7,52 2  0 54 709 5,01 1  0 20 246 6,37 0  −1 16 901 8,69 0  0
Lénk 95 819 5,73 1  0 51 859 4,75 1  +1 8 138 2,56 0  0 5 941 3,06 0  0
PPL 50 676 3,03 0 Nv 29 631 2,72 0 Nv 10 733 3,37 0 Nv 5 226 2,69 0 Nv
KPL 40 123 2,40 0  0 9 422 0,86 0  0 2 575 0,81 0  0 1 537 0,79 0  0
PID 22 571 1,35 0 Nv 13 318 1,22 0 Nv 10 384 3,26 0 Nv 3 018 1,55 0 Nv

Résultats par communeModifier

Composition de la Chambre des députésModifier

Composition de la Chambre des députés à l'issue des élections
Sud Est Centre Nord
  1. Nancy Kemp-Arendt (CSV)
  2. Jean Asselborn (LSAP)
  3. Mars Di Bartolomeo (LSAP)
  4. Eugène Berger (DP)
  5. Alex Bodry (LSAP)
  6. Félix Braz (Gréng)
  7. Yves Cruchten (LSAP)
  8. Sylvie Andrich-Duval (CSV)
  9. Félix Eischen (CSV)
  10. Georges Engel (LSAP)
  11. Gast Gibéryen (ADR)
  12. Gusty Graas (DP)
  13. Jean-Marie Halsdorf (CSV)
  14. Jean-Claude Juncker (CSV)
  15. Fernand Kartheiser (ADR)
  16. Dan Kersch (LSAP)
  17. Josée Lorsché (Gréng)
  18. Claude Meisch (DP)
  19. Lydia Mutsch (LSAP)
  20. Gilles Roth (CSV)
  21. Marc Spautz (CSV)
  22. Serge Urbany (Lénk)
  23. Michel Wolter (CSV)
  1. Lex Delles (DP)
  2. Françoise Hetto-Gaasch (CSV)
  3. Léon Gloden (CSV)
  4. Henri Kox (Gréng)
  5. Octavie Modert (CSV)
  6. Maggy Nagel (DP)
  7. Nicolas Schmit (LSAP)
  1. Diane Adehm (CSV)
  2. Marc Angel (LSAP)
  3. François Bausch (Gréng)
  4. Simone Beissel (DP)
  5. Xavier Bettel (DP)
  6. Anne Brasseur (DP)
  7. Corinne Cahen (DP)
  8. Franz Fayot (LSAP)
  9. Luc Frieden (CSV)
  10. Alexander Krieps (DP)
  11. Marc Lies (CSV)
  12. Viviane Loschetter (Gréng)
  13. Paul-Henri Meyers (CSV)
  14. Laurent Mosar (CSV)
  15. Marcel Oberweis (CSV)
  16. Lydie Polfer (DP)
  17. Roy Reding (ADR)
  18. Etienne Schneider (LSAP)
  19. Justin Turpel (Lénk)
  20. Serge Wilmes (CSV)
  21. Claude Wiseler (CSV)
  1. André Bauler (DP)
  2. Emile Eicher (CSV)
  3. Camille Gira (Gréng)
  4. Charles Goerens (DP)
  5. Claude Haagen (LSAP)
  6. Martine Hansen (CSV)
  7. Aly Kaes (CSV)
  8. Marco Schank (CSV)
  9. Romain Schneider (LSAP)

Notes et référencesModifier

  1. « Population par canton et commune », sur http://www.statistiques.public.lu, STATEC, (consulté le 5 mai 2018).
  2. « Luxembourg: élections en octobre, Juncker parti pour rempiler », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mai 2018).
  3. « Luxembourg: législatives le 20 octobre », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mai 2018).
  4. « Elections législatives au Luxembourg : vers la fin de l'ère Juncker ? », sur robert-schuman.eu, (consulté le 4 mai 2018).
  5. « Luxembourg : Jean-Claude Juncker pourrait être poussé vers la sortie », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mai 2018).
  6. « Luxembourg : Juncker en tête des législatives, mais affaibli », Le Figaro,‎ , p. 8.
  7. « «Pas de gouvernement avant décembre» », L'essentiel,‎ (lire en ligne, consulté le 8 mars 2017).
  8. « Bettel succède officiellement à Juncker », L'essentiel,‎ (lire en ligne, consulté le 8 mars 2017).
  9. « Union interparlementaire - LUXEMBOURG (Chambre des Députés) », sur archive.ipu.org (consulté le 11 avril 2018).
  10. « Une faute de grammaire sur les affiches du CSV? », L'essentiel,‎ (lire en ligne, consulté le 2 septembre 2018).
  11. « Le DP a dévoilé son slogan pour les élections », L'essentiel,‎ (lire en ligne, consulté le 2 septembre 2018).
  12. a et b « Élections législatives de 2013 - Résultats officiels », sur www.elections.public.lu (consulté le 28 juin 2018).
  13. « Élections législatives de 2013 - Électeurs inscrits », sur www.elections.public.lu (consulté le 28 juin 2018).

Voir aussiModifier