Ouvrir le menu principal

Élections législatives luxembourgeoises de 1945

élection au Luxembourg en 1945

Élections législatives luxembourgeoises de 1945
51 sièges de la Chambre des députés
(Majorité absolue : 26 sièges)
Type d’élection Élections législatives
Corps électoral et résultats
Population 290 992[1]
Votants 159 083
Votes exprimés 153 596
Votes blancs et nuls 5 487
Pierre Dupong, Benelux conference The Hague March 1949, Luxembourg Delegation.jpg Parti populaire chrétien-social – Pierre Dupong
Voix 907 601
41,42 %
 +41,4
Sièges obtenus 25  +25
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti ouvrier socialiste luxembourgeois
Voix 569 025
25,97 %
 +26
Sièges obtenus 11  +11
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Groupement patriotique et démocratique
Voix 366 860
16,74 %
 +16,7
Sièges obtenus 9  +9
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti communiste luxembourgeois
Voix 295 701
13,49 %
 +13,5
Sièges obtenus 5  +5
Président du gouvernement luxembourgeois
Sortant Élu
Pierre Dupong
Parti de la droite
Pierre Dupong
Parti populaire chrétien-social

Les élections législatives de 1945 (en luxembourgeois : Chamberwale vum 21. Oktober 1945 et en allemand : Kammerwahl vom 21. Oktober 1945) ont eu lieu le afin de désigner les cinquante-et-un députés de la législature 1945-1948 de la Chambre des députés du Luxembourg.

Ce sont les premières élections tenues après l'occupation allemande du Luxembourg pendant la Seconde Guerre mondiale (en). La guerre avait mis fin aux alliances politiques de l'entre-deux-guerres. De nouveaux partis sont fondés : le Parti populaire chrétien-social (CSV), le Parti ouvrier socialiste luxembourgeois (LSAP) et le Groupement patriotique et démocratique (GPD) pour remplacer les partis disparus à l'instar du Parti de la droite (RP), le Parti ouvrier (PO) et le Parti radical-libéral (PRL). Cette élection de réalignement (en) a établi un rapport de force entre les partis politiques qui s'est maintenu jusqu'en 1974.

Le parti conservateur demeure la faction dominante, et le chef de file du Parti populaire chrétien-social, Pierre Dupong, est reconduit à la tête du gouvernement. L'élection est également un succès pour les candidats libéraux et communistes, le Groupement patriotique et démocratique et le Parti communiste remporte quatre sièges de plus que lors des dernières élections avant la guerre. Pour rétablir une stabilité politique, La Grande-Duchesse Charlotte demande à Pierre Dupong de former une coalition plus large que celle du gouvernement précédent. Le gouvernement d'Union nationale qui en résulte englobe des membres des quatre principaux partis politiques et inclut un indépendant, ceci permet ainsi de garantir le soutien de l'ensemble de la Chambre des députés. Le gouvernement reste en place jusqu'en 1947.

ContexteModifier

OrganisationModifier

Mode de scrutinModifier

Circonscriptions Députés Carte
Sud 20
Est 6
Centre 15
Nord 10
Total 51

Le Luxembourg est doté d'un parlement monocameral, la Chambre des députés dont les 60 membres sont élus au scrutin proportionnel plurinominal de liste avec possibilité d'un panachage et d'un vote préférentiel. La répartition des sièges est faite selon la méthode Hagenbach-Bishoff dans quatre circonscriptions plurinominales — Sud, Centre, Nord et Est — dotées respectivement de 20, 6, 10 et 10 députés. Il n'est pas fait recours à un seuil électoral[2].

CalendrierModifier

C'est l’arrêté grand-ducal du 24 septembre 1945, portant convocation des collèges électoraux de toutes les circonscriptions qui fixe la date des opérations électorales au [3].

Forces en présenceModifier

RésultatsModifier

Résultats nationauxModifier

Résultats nationaux des élections législatives luxembourgeoises de 1945[4]
Partis Voix % +/- Sièges +/-
Parti populaire chrétien-social (CSV) 907 601 41,42  +41,42 25  +25
Parti ouvrier socialiste luxembourgeois (LSAP) 569 025 25,97  +25,97 11  +11
Groupement patriotique et démocratique (GPD) 366 860 16,74  +16,74 9  +9
Parti communiste luxembourgeois (KPL) 295 701 13,49  +13,49 5  +5
Indépendants de la Moselle 13 977 0,64  +0,64 1  +1
Parti libéral 36 321 1,66  +1,66 0 Nv
Candidat unique 2 015 0,09  +0,09 0 Nv
Total des voix 2 191 500 100
Votes valides 153 596 96,55
Votes blancs et nuls 5 487 3,45
Total 159 083 100 - 51  −4
Abstentions
Inscrits / Participation

Résultats par circonscriptionModifier

Résultats par circonscription des élections législatives luxembourgeoises de 1945[4]
Circonscriptions Sud Est Centre Nord
Sièges 20  −2 6  −1 15  0 10  −1
Nombre % Nombre % Nombre % Nombre %
Total des voix 1 098 165 100,00 110 048 100,00 685 316 100,00 295 956 100,00
Valides 56 664 97,28 19 011 95,99 47 466 96,12 30 455 96,23
Blancs et nuls 1 585 2,72 794 4,01 1 914 3,88 1 194 3,77
Votants 58 249 100,00 19 805 100,00 49 380 100,00 31 649 100,00
Abstentions
Inscrits / Participation
Partis Voix % Sièges +/− Voix % Sièges +/− Voix % Sièges +/− Voix % Sièges +/−
CSV 389 324 35,45 8  +8 64 045 58,20 4  +4 273 754 39,95 6  +6 180 478 60,98 7  +7
LSAP 335 745 30,57 6  +6 7 988 7,26 0 Nv 177 051 25,84 4  +4 48 241 16,30 1  +1
GPD 109 156 9,94 2  +2 21 535 19,57 1  +1 177 801 25,95 4  +4 58 368 19,72 2  +2
KPL 227 619 20,73 4  +4 2 503 2,27 0 Nv 56 710 8,28 1  +1 8 869 3,00 0 Nv
Indépendants de la Moselle 13 977 12,70 1  +1
Parti libéral 36 321 3,31 0 Nv
Candidat unique 2 015 0,29 0 Nv

Composition de la Chambre des députésModifier

Composition de la Chambre des députés à l'issue des élections
Sud Est Centre Nord
  1. Nicolas Biever (LSAP)
  2. Mathias Clemens (LSAP)
  3. Émile Colling (CSV)
  4. Pierre Dupong (CSV)
  5. Jean Fohrmann (LSAP)
  6. Ferdinand Frieden (GPD)
  7. Pierre Gansen (LSAP)
  8. Joseph Grandgenet (KPL)
  9. Aloyse Hentgen (CSV)
  10. Léon Kinsch (CSV)
  11. Nicolas Kremer (GPD)
  12. Pierre Krier (LSAP)
  13. Joseph Lommel (CSV)
  14. Nicolas Margue (CSV)
  15. Denis Netgen (LSAP)
  16. Jean-Baptiste Rock (CSV)
  17. Nicolas Schumacher (KPL)
  18. Dominique Urbany (KPL)
  19. Arthur Useldinger (KPL)
  20. Nicolas Wirtgen (CSV)
  1. Joseph Bech (CSV)
  2. Othon Decker (Ind. de la Moselle)
  3. Aloyse Duhr (CSV)
  4. Robert Schaffner (GPD)
  5. Guillaume Speck (CSV)
  6. Nicolas Thill (CSV)
  1. Jean-Pierre Bauer (LSAP)
  2. Tony Biever (CSV)
  3. Victor Bodson (LSAP)
  4. Gaston Diderich (GPD)
  5. Pierre Frieden (CSV)
  6. Émile Hamilius (GPD)
  7. Gustave Jacquemart (GPD)
  8. Camille Kasel (CSV)
  9. Jean-Pierre Kohner (LSAP)
  10. Guillaume Konsbruck (CSV)
  11. Fernand Loesch (CSV)
  12. François Neu (LSAP)
  13. Eugène Schaus (GPD)
  14. Lambert Schaus (CSV)
  15. Fritz Schneider (KPL)
  1. Victor Abens (LSAP)
  2. Auguste Delaporte (CSV)
  3. Henri Gengler (CSV)
  4. Nicolas Mathieu (GPD)
  5. Émile Reuter (CSV)
  6. Alphonse Schiltges (CSV)
  7. Tony Schmit (CSV)
  8. Joseph Simon (CSV)
  9. Georges Wagner (CSV)
  10. Jean-Pierre Wenkin (GPD)

Notes et référencesModifier

  1. « Population par canton et commune », sur http://www.statistiques.public.lu, STATEC, (consulté le 5 mai 2018).
  2. « Union interparlementaire - LUXEMBOURG (Chambre des Députés) », sur archive.ipu.org (consulté le 11 avril 2018).
  3. « Arrêté grand-ducal du 24 septembre 1945, portant convocation des collèges électoraux de toutes les circonscriptions. - Legilux », sur legilux.public.lu, (consulté le 20 février 2019).
  4. a et b Ministère d'État, Grand-Duché de Luxembourg, Bulletin d'information n° 11/1945 (Brochure / Livre), Service Information et Presse, , 16 p., A4 (lire en ligne).

Voir aussiModifier