Ouvrir le menu principal

Élections législatives géorgiennes de 2016

Élections législatives géorgiennes de 2016
et
Giorgi Kvirikashvili in meeting with Iranian FM Javad Zarif.jpg Rêve géorgien – Giorgi Kvirikashvili
Voix 856 638
48,68 %
 −6,3
Sièges obtenus 115  +30
David Bakradze Senate of Poland 010.JPG Mouvement national uni – Davit Bakradze
Voix 477 053
27,11 %
 −13,2
Sièges obtenus 27  −38
Transparent - replace this image female on Infobox lightgrey background.svg
Alliance des patriotes de Géorgie – Irma Inachvili
Voix 88 097
5,01 %
 +5
Sièges obtenus 6  +6
Premier ministre
Sortant Élu
Giorgi Kvirikashvili
(Rêve géorgien)
Giorgi Kvirikashvili
(Rêve géorgien)

Les élections législatives géorgiennes de 2016 se sont déroulées le [1] pour la proportionnelle et le premier tour du scrutin uninominal, et le pour le second tour du scrutin uninominal.

Sommaire

Système électoralModifier

Le Parlement compte 150 députés élus pour quatre ans selon un système mixte : scrutin proportionnel plurinominal pour 77 sièges (seuil de 5 % pour les coalitions et les partis présentant une liste nationale de candidats) et scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour 73 circonscriptions.

ContexteModifier

Après les élections législatives d’, différents reclassements politiques sont intervenus, et la composition parlementaire à la veille du scrutin de 2016 était la suivante :

CampagneModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
 
Campagne électorale : affichage du Rêve géorgien, Tbilissi, .

Le parti majoritaire de la coalition au pouvoir, le Rêve géorgien, conduite par le Premier ministre Giorgi Kvirikashvili et soutenue par le milliardaire Bidzina Ivanichvili, cherchait à retrouver un second mandat. Les autres composantes de la coalition au pouvoir se présentaient séparément : le Parti républicain, L'industrie sauvera la Géorgie, le Parti conservateur et le Forum national.

Le parti Notre Géorgie - Démocrates libres, conduit par un ancien ministre de Bidzina Ivanichvili et ancien ambassadeur de Mikheil Saakachvili, Irakli Alassania, s'était retiré de la coalition et du gouvernement dès 2014 et se présentait également séparément.

L’opposition parlementaire, le Mouvement national uni, conduit par Davit Bakradze, ancien président du Parlement et proche de Mikheil Saakachvili, cherchait à retrouver une majorité.

SondagesModifier

au [6]:

au [7]:

  • Rêve géorgien : 31 %
  • Mouvement national uni : 21 %
  • Notre Géorgie - Démocrates libres : 11 %
  • Parti travailliste : 7 %
  • Alliance des patriotes de Géorgie : 5 %
  • Mouvement démocratique - Géorgie unie : 4 %

au [8]:

  • Rêve géorgien : 32,7 %
  • Mouvement national uni : 12,8 %
  • Notre Géorgie - Démocrates libres : 3 %
  • Parti travailliste : 2,9 %
  • Alliance des patriotes de Géorgie : 2,2 %
  • L'État pour le peuple : 2,1 %
  • Mouvement démocratique - Géorgie unie : 1,7 %
  • Parti républicain : 0,7 %
  • L'industrie sauvera la Géorgie : 0,3 %
  • Forum national : 0,2 %
  • Indécis : 41,4 %

RésultatsModifier

Nombre de votantsModifier

Selon la Commission centrale des élections, le , à 22 heures, 1 814 276 votants avaient été recensés, soient 51,63 % du corps électoral et nettement moins qu’aux élections législatives de 2012 (60,84 %). La circonscription de Khoulo, Chouakhevi et Keda, en Adjarie, a compté le plus de votants (61,43 %), celle de Gardabani le moins de votants (37,78 %)[9].

Résultats définitifs du scrutin proportionnel plurinominal (77 sièges)Modifier

Les résultats définitifs étaient publiés par la Commission centrale des élections le [10].

Recueillaient

  • Rêve géorgien (fondé par Bidzina Ivanichvili, ancien Premier ministre) : 48,68 % et 44 sièges,
  • Mouvement national uni (fondé par Mikheil Saakachvili, ancien président de la République) : 27,11 % et 27 sièges,
  • Alliance des patriotes de Géorgie (Davit Tarkhan-Mouravi): 5,01 % et 6 sièges.

Les autres partis recueillaient chacun moins de 5 % des voix et ne seront pas représentés au Parlement par ce mode de scrutin, dont

Le Mouvement national uni dénonce des fraudes[14].

Résultats provisoires du 1er tour du scrutin majoritaire uninominal (23 sièges)Modifier

Selon les médias géorgiens, le Rêve géorgien obtenait la majorité dans 23 circonscriptions. Pour les 50 autres circonscription il est nécessaire de procéder à un 2e tour[15].

La Commission centrale électorale annonce le quatre annulations de votes, à la suite d'incidents survenus le et quatre votes de substitution le ,

  • bureau 48 de la circonscription 36 de Marneouli, où un candidat du Mouvement national uni est en tête devant un candidat du Rêve géorgien (47,91 % versus 43,41 %),
  • bureaux 38, 79 et 108 de la circonscription de Zougdidi, où la candidate du Mouvement national uni — Sandra Roelots, épouse de l’ex-président Mikheil Saakachvili — est en tête de 372 voix[16].

Résultats provisoires du 2e tour du scrutin majoritaire uninominal (50 sièges)Modifier

Selon les médias géorgiens et français, le deuxième tour, tenu le , donnait les résultats suivants,

  • Rêve géorgien : 48 élus,
  • indépendant, soutenu par le Rêve géorgien : un élu (Salomé Zourabichvili, ex-ambassadeur français, ex-ministre géorgien des Affaires étrangères),
  • L'industrie sauvera la Géorgie : un élu (Simon Nozadze)[17],[18].

Résultats définitifs du scrutin majoritaire uninominal (73 sièges)Modifier

Les résultats définitifs de ce scrutin sont publiés par la Commission centrale des élections le  :

  • Rêve géorgien : 71 élus,
  • indépendant, soutenu par le Rêve géorgien : un élu,
  • L'industrie sauvera la Géorgie : un élu[19].

Composition du ParlementModifier

Pour les 77 sièges au scrutin proportionnel, le Rêve géorgien, le Mouvement national uni et l'Alliance pour les patriotes de Géorgie se partagent le nombre de sièges (44, 27 et 6 sièges), les autres partis ne siégeront pas par ce mode de scrutin[13].

Pour les 73 sièges au scrutin uninominal, le Rêve géorgien remporte 71 sièges, un siège revient à un indépendant soutenu par la majorité, L'industrie sauvera la Géorgie remporte un siège.

Au total, le Parlement géorgien sera donc composé de 115 députés du Rêve géorgien (qui disposera de la majorité constitutionnelle), de 27 députés du Mouvement national uni, de six députés de l'Alliance pour les patriotes de Géorgie, d'un député indépendant proche de la majorité et d'un député de L'industrie sauvera la Géorgie[20].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « 2016 parliamentary elections appointed for 8 October - News Agency InterpressNews », sur interpressnews (consulté le 5 avril 2016).
  2. (en) Georgian Parliament : « Parliamentary Majority » (consulté le ).
  3. (en) Georgian Parliament : « Parliamentary Minority » (consulté le ).
  4. (en) Georgian Parliament : « Free Democrats » (consulté le ).
  5. (en) Civil Georgia : « GD Secures Majority in Parliament as 12 MPs Join Ruling Coalition » (consulté le ).
  6. (en) Newposts: sondage novembre/décembre 2015
  7. (en) NDI: sondage de novembre/décembre 2015
  8. (en) Imedi TV: sondage de
  9. (en) Civil Georgia : « CEC, voter turnout 51, 63% in Parliamentary Elections » (consulté le ).
  10. (en) « CEC summarized the election results of October 8, 2016 »,
  11. (en) Civil Georgia : « Alasania Quits Politics for Now, Withdraws from Gori Majoritarian MP Runoff » (consulté le ).
  12. « Géorgie: le parti Rêve géorgien remporte les législatives », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 11 octobre 2016).
  13. a et b (en) Civil Georgia : « Preliminary Results: GDDG in Big Lead Over UNM, Alliance of Patriots Enters Parliament » (consulté le ).
  14. « En Géorgie, l’opposition dénonce des fraudes lors des élections législatives », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 9 octobre 2016).
  15. (en) Civil Georgia :« Majoritarian MP Elections Preliminary Results », .
  16. (en) Civil Georgia : « CEC Announces Tentative Dates for Repeat and Runoff Elections », .
  17. « Élections législatives en Géorgie : victoire écrasante du parti pro-occidental au pouvoir », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 2 novembre 2016).
  18. (en) Civil Ge : « Preliminary Runoff Results Give Big Lead to GDDG »,
  19. (en) [CEC Summaries Final Vote Tally for October Parliamentary Elections Civil Georgie: « CEC Summaries Final Vote Tally for October Parliamentary Elections »],
  20. (en) Civil Georgia : « GDDG Wins Constitutional Majority in New Parliament»,