Élections législatives de 2022 aux îles Féroé

élections aux îles Féroé

Élections législatives de 2022 aux îles Féroé
33 sièges du Løgting
(Majorité absolue : 17 sièges)
Corps électoral et résultats
Inscrits 39 020
Votants 34 356
88,05 % en diminution 1,6
Blancs et nuls 147
Parti social-démocrate – Aksel V. Johannesen
Voix 9 094
26,58 %
en augmentation 6,2
Sièges obtenus 9 en augmentation 2
Parti de l'union – Bárður á Steig Nielsen
Voix 6 834
19,98 %
en diminution 2,2
Sièges obtenus 7 en stagnation
Parti du peuple – Beinir Johannesen
Voix 6 473
18,92 %
en diminution 5,6
Sièges obtenus 6 en diminution 2
République – Høgni Hoydal
Voix 6 057
17,71 %
en diminution 0,4
Sièges obtenus 6 en stagnation
Parti du centre – Jenis av Rana
Voix 2 242
6,55 %
en augmentation 1,2
Sièges obtenus 2 en stagnation
Premier ministre des îles Féroé
Sortant Élu
Bárður á Steig Nielsen
Parti de l'union
Aksel V. Johannesen
Parti social-démocrate

Les élections législatives de 2022 aux îles Féroé ont lieu le afin d'élire les 33 membres du Løgting pour un mandat de quatre ans.

Les élections sont convoquées de manière anticipée un an avant la date prévue à la suite de la perte par le gouvernement du Premier ministre Bárður á Steig Nielsen de sa majorité. Confronté aux propos homophobes de son ministre des affaires étrangères, Jenis av Rana, tenus au cours de la campagne pour les élections législatives danoises de novembre 2022, le Premier ministre renvoie celui-ci. Ce dernier retire en conséquence au gouvernement le soutien du Parti du centre, qu'il dirige, provoquant la tenue du scrutin.

Le scrutin voit le recul du Parti du peuple, qui perd sa première place au profit du Parti social-démocrate dirigé par Aksel V. Johannesen, le reste du Løgting restant essentiellement inchangé. Johannesen forme quelques jours plus tard un gouvernement de coalition avec les partis République et Progrès.

Contexte modifier

Les élections d'août 2019 donnent lieu à une alternance. La coalition du gouvernement sortant, menée par le Parti social-démocrate et allant de la gauche au centre-droit, perd sa très courte majorité absolue. Les Partis de l'Union, du Peuple et du Centre forment un gouvernement de coalition, conduisant le Premier ministre social-démocrate Aksel V. Johannesen à céder la place au dirigeant du Parti de l'Union, Bárður á Steig Nielsen, le [1].

Courant octobre 2022, au cours de la campagne pour les élections législatives danoises, le ministre des affaires étrangères des Îles Féroé Jenis av Rana — à la tête du Parti du centre — provoque la polémique en raison de propos homophobes. Au cours d'une émission de radio, le ministre déclare en effet ne pas pouvoir soutenir le dirigeant du Parti populaire conservateur, Søren Pape Poulsen, en raison de son homosexualité. Il déclare ainsi que « Le fait de vivre en tant que soi-disant homosexuel est contraire à la loi fondamentale que moi, mon parti et je pense les îles Féroé suivent ». Jenis av Rana s'était auparavant fait remarquer pour son opposition à un projet du gouvernement féroïen d'établir l'égalité des droits des mères lesbiennes dans l’état civil en reconnaissant leur statuts de parents de leur enfant et la possibilité d'utiliser un nom de famille composé[2].

Les propos homophobes du ministre provoquent l'indignation et conduisent chez l'opposition à des appels au vote d'une motion de censure[3]. Le 8 novembre, le Premier ministre Bárður á Steig Nielsen réagit en démettant Jenis av Rana de ses fonctions. En réponse, ce dernier annonce le retrait du Parti du centre de la coalition gouvernementale. Face à la perte de sa majorité absolue au Løgting, le Premier ministre entreprend des consultations avec les différents chefs de partis puis, le lendemain 9 novembre, annonce la convocation d'élections anticipées pour le 8 décembre[4],[5].

Système électoral modifier

Le Løgting est le parlement monocaméral des Îles Féroé, pays constitutif du royaume du Danemark. Il comprend 33 sièges pourvus pour quatre ans au scrutin proportionnel plurinominal de liste dans une circonscription électorale unique. Après décompte des voix, les sièges sont répartis selon la méthode d'Hondt à tous les partis ayant franchi le seuil électoral d'un trentième des suffrages exprimés, soit environ 3,03 %[6],[7],[8].

Partis en présence modifier

Parti Idéologie Chef de file Résultats en 2019
Parti du peuple (A)
Fólkaflokkurin
Centre droit Indépendantisme,
libéral-conservatisme
Beinir Johannesen 24,54 % des voix
8 députés
Parti social-démocrate (C)
Javnaðarflokkurin
Centre gauche Unionisme,
social-démocratie
Aksel V. Johannesen 22,14 % des voix
7 députés
Parti de l'union (B)
Sambandsflokkurin
Centre droit Unionisme,
libéralisme
Bárður á Steig Nielsen 20,35 % des voix
7 députés
République (E)
Tjóðveldi
Centre gauche Indépendantisme,
social-démocratie
Høgni Hoydal 18,14 % des voix
6 députés
Parti du centre (H)
Miðflokkurin
Centre droit Régionalisme,
démocratie chrétienne
Jenis av Rana 5,37 % des voix
2 députés
Progrès (F)
Framsókn
Centre Indépendantisme,
social-libéralisme
Poul Michelsen 4,61 % des voix
2 députés
Autogouvernement (D)
Sjálvstýri
Centre Indépendantisme,
social-libéralisme
Jógvan Skorheim 3,42 % des voix
1 député

Sondages modifier

 

Résultats modifier

Résultats des élections législatives[9]
 
Parti Voix % +/- Sièges +/-
Parti social-démocrate (C) 9 094 26,58   4,44 9   2
Parti de l'union (B) 6 834 19,98   0,37 7  
Parti du peuple (A) 6 473 18,92   5,62 6   2
République (E) 6 057 17,71   0,63 6  
Progrès (F) 2 571 7,52   2,91 3   1
Parti du centre (H) 2 242 6,55   1,18 2  
Autogouvernement (D) 938 2,74   0,68 0   1
Votes valides 34 209 99,57
Votes blancs 95 0,28
Votes invalides 52 0,15
Total 34 356 100 33  
Abstention 4 664 11,95
Inscrits / participation 39 020 88,05

Analyse modifier

À l'issue d'une campagne focalisée sur l'inflation dans le contexte de la crise énergétique mondiale, le Parti social-démocrate dirigé par Aksel V. Johannesen progresse en tête au détriment du Parti du peuple, tandis que le Parti de l'union du Premier ministre Bárður á Steig Nielsen stagne en deuxième place. Bien qu'à l'origine de la tenue anticipée du scrutin, le Parti du centre de Jenis av Rana n'est pas affecté dans les urnes par la polémique, le parti bénéficiant d'une légère progression en voix et d'un nombre de sièges identique à celui de 2019[10],[11]. À l'inverse, le parti Autogouvernement devient extra-parlementaire pour la première fois depuis 1946.

Le , Johannesen est nommé Premier ministre et forme un gouvernement de coalition avec les partis République et Progrès[12].

Références modifier

Notes modifier

Références modifier

  1. Borgerlig færøsk regering ændrer udskældt fiskerireform
  2. « Un ministre des îles Féroé débarqué après des propos homophobes », sur KOMITID, (consulté le ).
  3. (no) « Holdninger til homoseksuelle fældede færøsk minister: Nu taler alle om valg », sur DR, (consulté le ).
  4. (da) « Mistillidsvotum venter Jenis av Rana efter homoudtalelse om Søren Pape », sur Politiken, (consulté le ).
  5. « Élections aux Féroé après l'éviction d'un ministre pour homophobie », sur KOMITID, (consulté le ).
  6. (en) « Election Resources on the Internet: Elections to the Faroese Løgting », sur www.electionresources.org (consulté le ).
  7. (en) « Parliamentary act on Home Rule in the Faroes », sur www.government.fo (consulté le ).
  8. (fo) « Løgtingslóg nr. 49 frá 20. juli 1978 um val til Løgtingið, sum seinast broytt við løgtingslóg nr. 137 frá 22. september 2020 », sur logir.fo (consulté le ).
  9. (fo) « Vælkomin til forsíðuna », sur kvf.fo
  10. Les sociaux-démocrates remportent les élections locales aux îles Féroé
  11. Social Democrats get largest share of Faeroe Islands vote
  12. (fo) « Nógv bendir á níggju fólk í landsstýrinum », sur in.fo,