Élections législatives caïmaniennes de 2021

Élections législatives caïmaniennes de 2021
19 sièges de l'assemblée législative
Corps électoral et résultats
Inscrits 23 594
Votants 17 404
73,76 %  −0,3
Votes blancs et nuls 157
Alden McLaughlin, Premier, Cayman Islands.jpg Mouvement progressiste du peuple – Alden McLaughlin
Voix 3 380
19,60 %
 −11,6
Sièges obtenus 7  0
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Indépendants
Voix 13 650
79,14 %
 +34,5
Sièges obtenus 12  +3
Premier ministre
Sortant
Alden McLaughlin
PPM

Les élections législatives caïmaniennes de 2021 se déroulent le afin de renouveler les membres de l'Assemblée législative des îles Caïmans, territoire d'outre-mer autonome du Royaume-Uni[1].

A la tête du gouvernement de coalition sortant, le Mouvement progressiste du peuple maintient avec peine le même nombre de députés tandis que l'ensemble des sièges restants sont remportés par des candidats indépendants, ce qui amène le Premier ministre Alden McLaughlin à se retirer en faveur de Roy McTaggart.

ContexteModifier

Les élections législatives de mai 2017 voient le Mouvement progressiste du peuple arriver de nouveau en tête avec sept sièges, bien qu'en recul de deux par rapport à 2013. Le scrutin est marqué par de nombreuses victoires de candidats indépendants qui totalisent neuf sièges sur 19. Il s'agit alors des premières élections depuis le passage du système électoral à un scrutin uninominal majoritaire à un tour. Le dirigeant du Mouvement progressiste du peuple (PPM), Alden McLaughlin, se maintient au poste de Premier ministre des îles Caïmans à la tête d'un gouvernement de coalition réunissant le soutien de son parti, de deux membres du Parti démocratique caïmanien (CDP) et de trois indépendants[2].

Courant janvier 2021, McLaughlin avance d'un mois les élections Initialement prévues pour le en réponse aux appels de l'opposition à démettre McKeeva Bush de son poste de président de l'assemblée[2]. Chef de file du CDP, ce dernier vient alors d'être condamné en décembre pour trois charges d'agressions à un total de six mois de prison avec sursis et près de 5 000 dollars d'amendes et d'indemnisation pour sa victime, une barwoman qu'il avait saisit par les cheveux avant de la frapper à plusieurs reprises au visage lors d'une altercation dans son bar. La violence de l'agression provoque un tollé et conduit l'opposition à annoncer son intention de déposer une motion de censure à l'encontre de Bush[3],[4].

Voyant la cohésion de sa coalition mise à mal par cette affaire, McLaughlin procède à une dissolution anticipée, qu'il justifie par la nécessité de maintenir la stabilité du gouvernement, déclarant laisser aux électeurs le soin de renouveler ou non leur confiance envers le président de la chambre dans sa circonscription[2].

Bush se présente finalement en tant qu'indépendant, de même que totalité des élus du Parti démocratique caïmanien, qui est de fait absent du scrutin[5].

Système politique et électoralModifier

 
Intérieur de l'assemblée.

Les Îles Caïmans sont un territoire d'outre-mer du Royaume-Uni dans les Caraïbes organisé sous la forme d'une monarchie parlementaire. Les îles font partie de la Couronne britannique, et la reine du Royaume-Uni Élisabeth II en est nominalement chef de l'État. Elle est représentée par un gouverneur, actuellement Martyn Roper.

Le parlement est monocaméral. Son unique chambre, l'Assemblée législative des îles Caïmans, est composée de 19 sièges pourvus pour 4 ans au scrutin uninominal majoritaire à un tour dans autant de circonscriptions[6].

RésultatsModifier

Résultats des législatives caïmaniennes de 2021[7],[8],[9]
 
Partis Voix % +/- Sièges +/-
Mouvement progressiste du peuple 3 380 19,60   11,6 7  
Parti du peuple 217 1,26 Nv 0   3
Indépendants 13 650 79,14   34,5 12   3
Votes valides 17 247 99,10
Votes blancs et nuls 157 0,90
Total 17 404 100 - 19  
Abstentions 6 190 26,24
Inscrits / participation 23 594 73,76

Analyse et conséquencesModifier

Si le Mouvement progressiste du peuple (PPM) parvient à se maintenir, l'élection est décrite par McLaughlin comme la plus dure qu'il ait été amené à participer, le Premier ministre sortant l'emportant lui même finalement dans sa circonscription avec 56 % des suffrages. Il annonce au vu de ces résultats son départ du poste de Premier ministre, portant en avant la candidature de son collègue du PPM et ministre sortant des finances, Roy McTaggart[10].

Sur les dix neuf élus, douze sont des députés sortants, entrainant un renouvellement d'un peu plus d'un tiers de l'assemblée[10]. McKeeva Bush est quant à lui réélu de justesse dans la circonscription de West Bay West[11].

Aucun autre parti que le PPM n'obtient de sièges en l'absence du Parti démocratique, les indépendants décrochant douze des dix neuf sièges à pourvoir. Avec sept sièges et le soutien formel de l'indépendant Dwayne Seymour, le PPM s'estime confiant au lendemain du scrutin dans l'obtention du soutien de deux autres indépendants, nécessaire pour atteindre la majorité absolue. Cependant, plusieurs de ceux ci cherchent en parallèle à former une majorité sans le PPM autour de l'indépendant Wayne Panton, fort du bon résultat de ce dernier dans sa circonscription[11].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « General election date set for 26 May 2021 », sur Cayman Compass, caycompass, (consulté le 28 septembre 2020).
  2. a b et c (en) « Early elections triggered, Cayman votes on 14 April », sur www.caymancompass.com, caycompass (consulté le 12 février 2021).
  3. (en) « Miller urges government to remove Speaker Bush », sur www.caymancompass.com, caycompass (consulté le 12 février 2021).
  4. (en) « Calls grow in Cayman to sack House Speaker McKeeva Bush », sur buzz-caribbean.com, werbuzz (consulté le 12 février 2021).
  5. (en) « No parties, only independents and alliances running in West Bay », sur Cayman Compass, caycompass, (consulté le 15 avril 2021).
  6. (en) « Loi électorale », sur www.legislation.gov.uk (consulté le 28 septembre 2020).
  7. (en) « Elections Office - Cayman Islands », sur portal.elections.ky (consulté le 14 avril 2021).
  8. (en) « Elections 2021 », sur neoc.gov.ky (consulté le 15 avril 2021).
  9. « Résultats », sur portal.elections.ky (consulté le 16 avril 2021).
  10. a et b (en) « Finance Minister to lead coalition gov’t in Cayman following general election », sur jamaica-gleaner.com, (consulté le 16 avril 2021).
  11. a et b (en) « Cayman waits: Rival factions vie to form government », sur Cayman Compass, caycompass, (consulté le 16 avril 2021).

Articles connexesModifier