Élections générales manitobaines de 2019

Élections générales manitobaines de 2019
57 sièges de l'Assemblée législative
(Majorité absolue : 29 sièges)
Type d’élection Élections législatives provinciales
Corps électoral et résultats
Inscrits 870 137
Votants 482 421
55,44 % en diminution 2

Votes blancs et nuls 3 495
Brian Pallister 2014.jpg Progressiste-conservateur – Brian Pallister
Voix 222 569
46,53 %
en diminution 6,6
Sièges obtenus 36 en diminution 4
Wab Kinew (cropped).jpg NPD – Wab Kinew
Voix 150 016
31,36 %
en augmentation 5,6
Sièges obtenus 18 en augmentation 4
Dougald Lamont, Manitoba Liberal Leader.jpg Libéral – Dougald Lamont
Voix 69 497
14,53 %
en augmentation 0,1
Sièges obtenus 3 en stagnation
James Beddome 2011 - 01.jpg Vert – James Beddome
Voix 30 295
6,33 %
en augmentation 1,3
Sièges obtenus 0 en stagnation
Carte électorale
Carte
Premier ministre du Manitoba
Sortant Élu
Brian Pallister
Progressiste-conservateur
Brian Pallister
Progressiste-conservateur

Les élections générales manitobaines de 2019 ont lieu le afin d'élire les députés de la 42e législature de l'Assemblée législative de la province canadienne du Manitoba.

Malgré une légère diminution de son pointage et du nombre de sièges, le Parti progressiste-conservateur de Brian Pallister conserve la majorité absolue devant le Nouveau Parti démocratique.

Organisation du scrutinModifier

Mode de scrutinModifier

Les députés de l'Assemblée législative du Manitoba sont élus au scrutin majoritaire à un tour dans le cadre de 57 circonscriptions uninominales.

DateModifier

La Loi électorale prévoit que les élections doivent avoir lieu le premier mardi d'octobre dans la quatrième année qui suit les élections précédentes[1]. Les élections précédentes ayant eu lieu en 2016, la date du scrutin aurait dû être le .

Toutefois, le premier ministre Brian Pallister annonce, en , la tenue d'élections pour le . la campagne électorale commença le après la visite du premier ministre à Janice Filmon, Lieutenante-gouverneure du Manitoba, pour demander la dissolution du parlement (Drop the writ (en)).

Circonscriptions électoralesModifier

La loi manitobaine indique que les frontières des circonscriptions sont révisées tous les 10 ans. La dernière révision datant de la fin de l'année 2018, les élections de 2019 sont donc les premières à se tenir avec ces nouvelles délimitations.

Forces en présenceModifier

Parti politique Idéologie Chef Députés
Élus
en 2016
A la
disso-
lution
Candidats
Progressiste-conservateur
Progressive Conservative (PC)
Centre droit
Conservatisme, libéral-conservatisme
Brian Pallister 40 38 57
Nouveau Parti démocratique
New Democratic Party (NPD)
Centre gauche
Social-démocratie
Wab Kinew 14 12 57
Parti libéral
Liberal Party (LIB)
Centre
Libéralisme
Dougald Lamont 3 4 57
Parti vert
Green party (Verts)
Gauche
Écologisme, progressisme
James Beddome 0 0 43
Indépendants 0 2 3
Total 57 57 -

ChronologieModifier

2016Modifier

2017Modifier

  •  : Le député néo-démocrate de Point Douglas démissionne.
  •  : Le député néo-démocrate Mohinder Saran est suspendu du caucus en raison d'allégations d'inconduite sexuelle.
  •  : Bernadette Smith est élue députée néo-démocrate de Point Douglas.
  •  : Judy Klassen démissionne à titre de cheffe intérimaire du Parti libéral. Paul Brault la remplace à ce titre.
  •  : Le député progressiste-conservateur Steven Fletcher (Assiniboia) est expulsé du caucus après dissension avec la ligne de parti.
  •  : Wab Kinew est élu chef du Nouveau Parti démocratique du Manitoba.
  •  : Dougald Lamont est élu chef du Parti libéral du Manitoba.

2018Modifier

  •  : Greg Selinger démission de son poste de député de Saint-Boniface.
  •  : Le député de Wolseley, Rob Altemeyer, annonce ne pas vouloir se représenter à la prochaine élection.
  •  : Le chef du Parti libéral, Douglas Lamont, est élu député de Saint-Boniface, ce qui permet au parti d'avoir le statut de parti officiel à l'assemblée législative.
  •  : Steven Fletcher devient chef du parti Manitoba D'abord (Manitoba First).
  •  : Le député progressiste-conservateur Cliff Graydon (Emerson) est expulsé du caucus en raison d'allégations d'inconduite sexuelle.
  •  : Le rapport final de la Manitoba Electoral Boundaries Commission est publié.
  •  : Le député néo-démocrate, James Allum (Fort Garry-Riverview), annonce ne pas vouloir se représenter.

2019Modifier

  •  : Steven Fletcher démissionne de son poste de chef du parti Manitoba D'abord.
  •  : Visite du premier ministre au lieutenant-gouverneur et déclenchement de la campagne électorale.

CampagneModifier

Un total de 235 candidats participent à l'élection, les partis progressiste-conservateur, néo-démocrate et libéral en présentant chacun 57, soit autant que le nombre de sièges à pourvoir, tandis que les verts en présentent 43, Manitoba Forward 7, Manitoba D'abord 6 et les Communistes 5, auxquels s'ajoutent 3 candidats indépendants.

RésultatsModifier

Résultats des élections générales manitobaines de 2019[2]
 
Parti Voix % +/- Sièges +/-
Progressiste-conservateur 222 569 46,53   6,57 36   4
Nouveau Parti démocratique 150 016 31,36   5,58 18   4
Parti libéral 69 497 14,53   0,13 3  
Parti vert 30 295 6,33   1,26 0  
Manitoba Forward 1 339 0,28 Nv. 0  
Manitoba D'abord 647 0,14 Nv. 0  
Parti communiste 214 0,04   0,03 0  
Indépendants 854 0,18   0,32 0  
Suffrages exprimés 478 926 99,27
Votes blancs et invalides 3 495 0,73
Total 482 421 100 - 57  
Abstentions 387 716 44,56
Inscrits / participation 870 137 55,44
36 18 3
PC NPD LIB

Notes et référencesModifier