Ouvrir le menu principal

Élections fédérales suisses de 1999

Élections fédérales suisses de 1999
200 sièges du Conseil national
40 des 46 sièges du Conseil des États
Type d’élection Élections législatives
Corps électoral et résultats
Inscrits 4 628 782
Votants 2 004 408
43,3 %  +1,1
SVP UDC.svg Union démocratique du centre – Ueli Maurer
Voix 440 159
22,5 %
 +7,6
Députés élus 44  +15
Sénateurs élus 7  +2
Logo Parti socialiste suisse.svg Parti socialiste suisse – Ursula Koch
Voix 438 560
22,5 %
 +0,7
Députés élus 51  −3
Sénateurs élus 6  +1
Logo-kreuz-PRD-les-Radicaux.png Parti radical-démocratique – Franz Steinegger
Voix 388 780
19,9 %
 −0,3
Députés élus 43  −2
Sénateurs élus 18  +1
Logo Parti démocrate-chrétien (Suisse).svg Parti démocrate-chrétien – Adalbert Durrer (de)
Voix 309 118
15,9 %
 −0,9
Députés élus 35  +1
Sénateurs élus 15  −1
Parti écologiste suisse-Grüne-Partei der Schweiz.png Verts – Ruedi Baumann
Voix 96 807
5,0 %
 0
Députés élus 9  0
Sénateurs élus 0  0
Logo-Parti Libéral suisse.gif Parti libéral suisse – Jacques-Simon Eggly
Voix 43 870
2,3 %
 −0,4
Députés élus 6  −1
Sénateurs élus 0  0
Pev logo ch f rgb.png Parti évangélique suisse – Otto Zwygart
Voix 35 679
1,8 %
 0
Députés élus 3  +1
Sénateurs élus 0  0
New PST-POP 400.png Parti suisse du travail
Voix 18 569
1,0 %
 −0,2
Députés élus 2  −1
Sénateurs élus 0  0
Logo-Ligue-des-Tessinois.gif Ligue des Tessinois – Giuliano Bignasca
Voix 17 118
0,9 %
 0
Députés élus 2  +1
Sénateurs élus 0  0
Conseil national
Diagramme
Conseil des États
Diagramme2
Site officiel

Les élections fédérales suisses de 1999 se sont déroulées le . Elles ont désigné la 46e législature depuis 1848. Elles portèrent sur le renouvellement des 200 sièges du Conseil national et des 46 sièges au Conseil des États. Les députés furent élus pour une durée de 4 ans.

En 1999, l’UDC abandonne son ton de parti agrarien et représente désormais la droite nationale-conservatrice. Après avoir absorbé une partie du Parti suisse de la Liberté, celui-ci perd ses sept mandats. L'extrême droite s'effondre au profit de l'UDC. Le Conseil national comptera désormais 51 socialistes, 44 démocrates du centre (+15), 43 radicaux (-2) et 35 démocrates-chrétiens (+ 1). Le raz-de-marée de l’UDC se produit en Suisse alémanique, où ce parti gagne 14 de ses 15 nouveaux sièges[1].

Au Conseil des États, sur 46 sièges, le PSS gagna un mandat (6 au total), le PRD en gagna un (18), le PDC resta stable (15) et l'UDC gagna deux mandats (7)[2].

Législature 1999-2003Modifier

Notes et référencesModifier