Élections fédérales suisses de 1943

Élections fédérales suisses de 1943
194 sièges du Conseil national
(Majorité absolue : 98 sièges)
44 sièges du Conseil des États
(Majorité absolue : 23 sièges)
Type d’élection Élections législatives
Corps électoral et résultats
Inscrits 1 296 706
Votants 908 246
70,0 %  −4,3
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti socialiste suisse – Hans Oprecht (de)
Voix 251 576
28,6 %
 +2,7
Députés élus 56  +11
Sénateurs élus 5  +2
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti radical-démocratique – Max Wey
Voix 197 746
22,5 %
 +1,8
Députés élus 47  −2
Sénateurs élus 12  −2
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti conservateur populaire – Pierre Aeby
Voix 182 916
20,8 %
 +3,8
Députés élus 43  0
Sénateurs élus 19  +1
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti des paysans, artisans et indépendants – Rudolf Reichling (de)
Voix 101 998
12,0 %
 −2,7
Députés élus 22  0
Sénateurs élus 4  0
Green flag waving.svg Alliance des Indépendants – Gottlieb Duttweiler
Voix 48 557
4,7 %
 −2,4
Députés élus 7  −2
Sénateurs élus 0  0
Darkblue flag waving.svg Parti démocratique
Voix 29 627
3,4 %
 +0,7
Députés élus 5  0
Sénateurs élus 2  +2
Blue flag waving.svg Parti libéral démocratique
Voix 28 434
3,2 %
 +1,5
Députés élus 8  +2
Sénateurs élus 2  0
Darkgreen flag waving.svg Jeunes paysans
Voix 18 310
2,1 %
 −2,4
Députés élus 3  0
Sénateurs élus 0  0
Conseil national
Diagramme
Conseil des États
Diagramme2

Les élections fédérales suisses de 1943 se sont déroulées le . Elles ont désigné la 32e législature depuis 1848. Le nombre de sièges passa de 187 à 194 au Conseil national. Le nombre de 44 sièges au Conseil des États resta inchangé. Les députés furent élus pour une durée de 4 ans.

L'augmentation du nombre des sièges portés à 194 profite au Parti socialiste, qui obtient 56 sièges (+11) et qui devient ainsi la plus grande formation politique du Parlement. Les Radicaux décrochent 47 sièges (-2), les Conservateurs-catholiques 43 sièges (inchangé) et le Parti des paysans, artisans et bourgeois 22 (inchangé). Le Parti chrétien-protestant retrouve son siège qu'il ne perdra plus jusqu'en 2007[1]. Parallèlement, le mouvement paysan prend force mais le nouvel élu, Kurt Leupin[2], sous l'étiquette du Parti paysan, siégea avec le Parti démocratique. L'Union des Paysans de Suisse centrale fit élire Josef Schuler[3], mais cet élu siégea hors d'un groupe politique. De plus, le Parti communiste fut interdit et disparut de la scène politique nationale.

Au Conseil des États, sur 44 sièges, le PSS gagna 2 sièges (5), le Parti conservateur populaire en gagna un (19) et les Radicaux continuèrent de perdre des mandats, en l'occurrence encore 2 sièges (12). Le Parti des paysans, artisans et bourgeois resta stable avec 4 mandats et le Parti démocratique retrouva ses 2 sièges[4].

Législature 1943-1947Modifier

Partis Sigles Tendances politiques Sièges au CN Sièges au CE
Parti socialiste PSS socialiste 56 5
Parti radical-démocratique PRD radical 47 12
Parti conservateur populaire PCP conservateur 43 19
Parti des paysans, artisans et bourgeois PAB agrarien 22 4
Parti libéral démocratique PLD libéral/conservateur 8 2
Alliance des Indépendants AdI social-libéral[5] 7 -
Parti démocratique DEM progressiste 5 2
Jeunes paysans JP agrarien/centre gauche 3 -
Union des Paysans de Suisse centrale (SZ) UPSC agrarien 1 -
Parti chrétien-protestant PCP conservateur/protestant[6] 1 -
Parti paysan (BL) PB agrarien 1 -

À voirModifier

RéférencesModifier