Ouvrir le menu principal

Renouvellement intégral du Conseil fédéral de 1947

Les élections du Conseil fédéral ont eu lieu le 11 décembre 1947. L'Assemblée fédérale, composée des membres nouvellement élus des deux chambres du parlement, a élu les sept membres du gouvernement suisse, le Conseil fédéral, pour une durée de quatre ans (1948-1951). Les élections ont eu lieu selon l'ordre d'ancienneté des membres du Conseil fédéral. L'élection du successeur de Walther Stampfli, qui ne sollicitait pas un nouveau mandat[1], a eu lieu en dernier.

Suite à ces élections, le Conseil fédéral est constitué de Philipp Etter (PDC, sortant), Enrico Celio (PDC, sortant), Eduard von Steiger (PAB, sortant), Karl Kobelt (PRD, sortant), Ernst Nobs (PSS, sortant), Max Petitpierre (PRD, sortant) et Rodolphe Rubattel (PRD, nouveau)[1]. Le Conseil fédéral reste donc composé de trois membres du Parti radical-démocratique (PRD), deux membres du Parti conservateur populaire (PCP), un membre du Parti des paysans, artisans et bourgeois (PAB) et un membre du Parti socialiste suisse (PSS)[1]. L'élection de Rodolphe Rubattel redonne à la Suisse romande le deuxième siège qu'elle avait perdu en 1934 lorsque Philipp Etter avait succédé à Jean-Marie Musy[2].

Sommaire

Élections[3]Modifier

Première électionModifier

Philipp Etter, Conseiller fédéral depuis 1934, est réélu.

Premier tour
Bulletins distribués 237
Bulletins rentrés 237
Bulletins blancs/non valables 53
Bulletins valables 184
Majorité absolue 93
Philipp Etter 167
Voix éparses 17

Deuxième électionModifier

Enrico Celio, Conseiller fédéral depuis 1940, est réélu.

Premier tour
Bulletins distribués 233
Bulletins rentrés 233
Bulletins blancs/non valables 44
Bulletins valables 189
Majorité absolue 95
Enrico Celio 177
Voix éparses 12

Troisième électionModifier

Eduard von Steiger, Conseiller fédéral depuis 1941, est réélu.

Premier tour
Bulletins distribués 237
Bulletins rentrés 236
Bulletins blancs/non valables 37
Bulletins valables 199
Majorité absolue 100
Eduard von Steiger 186
Voix éparses 13

Quatrième électionModifier

Karl Kobelt, Conseiller fédéral depuis 1941, est réélu.

Premier tour
Bulletins distribués 234
Bulletins rentrés 231
Bulletins blancs/non valables 52
Bulletins valables 179
Majorité absolue 90
Karl Kobelt 155
Voix éparses 24

Cinquième électionModifier

Ernst Nobs, Conseiller fédéral depuis 1944, est réélu.

Premier tour
Bulletins distribués 235
Bulletins rentrés 235
Bulletins blancs/non valables 74
Bulletins valables 161
Majorité absolue 81
Ernest Nobs 137
Voix éparses 24

Sixième électionModifier

Max Petitpierre, Conseiller fédéral depuis 1945, est réélu.

Premier tour
Bulletins distribués 235
Bulletins rentrés 234
Bulletins blancs/non valables 28
Bulletins valables 206
Majorité absolue 104
Max Petitpierre 201
Voix éparses 5

Septième électionModifier

Le septième siège du Conseil fédéral doit être repourvu suite à la démission de Walther Stampfli. Le candidat officiel du Parti radical-démocratique, Rodolphe Rubattel, obtient la majorité absolue des voix dès le premier tour de scrutin, l'emportant sur Willi Wenk, candidat du Parti socialiste. Trois autres conseillers nationaux radicaux, Ernst Speiser, Jakob Müller et Max S. Wey, qui avaient été candidats à la candidature, obtiennent également des voix.

Premier tour
Bulletins distribués 235
Bulletins rentrés 235
Bulletins blancs/non valables 5
Bulletins valables 230
Majorité absolue 116
Rodolphe Rubattel (PRD) 138
Willi Wenk (PSS) 62
Ernst Speiser (PRD) 21
Jakob Müller (PRD) 4
Max S. Wey (PRD) 3
Voix éparses 2

RéférencesModifier

  1. a b et c Der Bundesrat, « Alle Bundesräte », sur www.admin.ch (consulté le 13 janvier 2017)
  2. E. Hirzel, « La succession de M. Stampfli », La Tribune de Lausanne,‎ , p. 1
  3. « L'Assemblée fédérale a élu au premier tour M. Rodolphe Rubattel, conseiller fédéral », L'Express,‎ , p. 1