Élections au Parlement de Catalogne de 2021

élection des députés du parlement de Catalogne en 2021

Élections au Parlement de Catalogne de 2021
135 députés au Parlement de Catalogne
(majorité absolue : 68 sièges)
Type d’élection Élections législatives de communauté autonome
Durée de campagne du au
Corps électoral et résultats
Population 7 680 479
Inscrits 5 624 076
Votants 2 884 845
51,29 %  −27,8
Votes exprimés 2 843 415
Votes nuls 41 430
Salvador Illa 2020 (portrait).jpg PSC – Salvador Illa
Voix 654 766
23,03 %
 +9,2
Députés élus 33  +16
Pere Aragonès 2018 (cropped).jpg ERC – Pere Aragonès
Voix 605 581
21,30 %
 −0,1
Députés élus 33  +5
Laura Borràs 2018 (cropped).jpg Junts – Laura Borràs
Voix 570 539
20,07 %
Députés élus 32  +6
Ignacio Garriga Vaz de Concicao.jpg Vox – Ignacio Garriga
Voix 218 121
7,67 %
 +7,7
Députés élus 11  +11
(Jéssica Albiach) El somriure dels pobles (27544698142) (cropped).jpg ECP – Jéssica Albiach
Voix 195 345
6,87 %
 −0,6
Députés élus 8  0
Dolors Sabater 2015c (cropped).jpg CUP – Dolors Sabater
Voix 189 924
6,68 %
 +2,2
Députés élus 9  +5
Carlos Carrizosa 2019 (cropped).jpg Cs – Carlos Carrizosa
Voix 158 606
5,58 %
 −19,8
Députés élus 6  −30
XIIIe législature du Parlement
Diagramme
Président de la Généralité
Sortant
Pere Aragonès (a.i.)
ERC
parlament2021.cat

Les élections au Parlement de Catalogne de 2021 (en catalan : eleccions al Parlament de Catalunya de 2021, en espagnol : elecciones al Parlamento de Cataluña de 2021, en occitan : eleccions ath Parlament de Catalonha de 2021) ont lieu le dimanche afin d'élire les 135 députés de la XIIIe législature du Parlement de Catalogne pour un mandat de quatre ans.

Le scrutin, marqué par une participation en forte baisse, voit le Parti socialiste remporter la majorité relative en voix et en sièges tandis que les partis favorables à l'indépendance de la Catalogne renforcent leur majorité absolue et remportent plus de 50 % des suffrages exprimés. Vainqueur des élections précédentes, Ciutadans perd 83 % de son groupe parlementaire tandis que le parti d'extrême droite Vox devient la quatrième force parlementaire de Catalogne.

ContexteModifier

Lors d'une déclaration institutionnelle le , le président de la généralité de Catalogne Quim Torra annonce son intention de dissoudre prochainement le Parlement, précisant que la date des élections anticipées sera communiquée après l'adoption du projet de loi de finances pour 2020. Il présente cette décision comme une conséquence de la rupture entre les partis indépendantistes, mise en lumière la veille par la décision de la Gauche républicaine de Catalogne (ERC) de respecter la décision du Tribunal suprême le destituant de son mandat de député en raison de sa condamnation en justice pour « désobéissance »[1].

 
La destitution du président de la Généralité Quim Torra conduit à l'anticipation des élections.

Dans un arrêt rendu le , le Tribunal suprême confirme la condamnation de Torra pour désobéissance, ce qui conduit automatiquement à sa destitution de la présidence de la Généralité en application du statut d'autonomie[2],[3]. En conséquence de cette sentence, le vice-président de la Généralité et conseiller à l'Économie et aux Finances Pere Aragonès est chargé d'exercer par intérim les fonctions rattachées à la présidence du gouvernement catalan[4]. Le décret formalisant la substitution de Torra par Aragonés est publié le au Journal officiel (DOGC)[5].

Au lendemain de la prise de fonction du président par intérim s'ouvre une période de dix jours ouvrables pendant laquelle le président du Parlement Roger Torrent consulte les formations politiques en vue de déterminer s'il existe un candidat à la présidence de la Généralité. En raison de la célébration de la fête nationale, ce délai court jusqu'au [6]. Roger Torrent indique par ailleurs le dans une interview que de nouvelles élections seront convoquées le si — comme le prévoient les deux forces politiques au pouvoir — aucun candidat ne parvient à obtenir l'investiture des parlementaires dans le délai imparti, soit deux mois après que la séance plénière a constaté l'absence de candidat[7].

En ouverture de la séance parlementaire du , le président du Parlement confirme qu'aucune candidature ne lui a été soumise, ce qui équivaut à une investiture ratée, ouvrant la période de deux mois à l'issue de laquelle l'assemblée sera automatiquement dissoute[8]. Le décret de dissolution automatique du Parlement est effectivement publié le au DOGC, convoque les électeurs aux urnes le et dispose notamment que le scrutin pourra être reporté s'il n'est pas possible de garantir la protection de la santé des électeurs en raison de la pandémie de Covid-19[9].

Le , le gouvernement catalan annonce qu'il reporte le scrutin au , prenant prétexte de l'évolution de la pandémie de Covid-19. Le tribunal supérieur de justice de Catalogne (TSJC), saisi d'un référé suspension, prononce trois jours plus tard un moratoire sur l'exécution du décret en attendant une audience sur le fond, qui doit se tenir le [10]. La décision est ainsi confirmée et la date initiale maintenue[11].

À travers les 947 communes de Catalogne sont organisés 9 139 bureaux de vote distribués sur 2 800 collèges électoraux, tenus par 27 417 assesseurs. Dans le contexte de la pandémie de Covid-19 en Espagne, des conditions sanitaires spéciales sont mises en place et une application mobile, 14F, permet de savoir depuis chez soi l'affluence en temps réel à chaque bureau de vote afin d'éviter la foule et de faire la queue[12].

EnjeuxModifier

Le Parlement de Catalogne est la législature décentralisée et monocamérale de la communauté autonome de Catalogne, dotée d'un pouvoir législatif en matière régionale tel que défini par la Constitution espagnole et le statut d'autonomie de la Catalogne, ainsi que de la capacité d'investir et renverser le président de la Généralité, et contrôler le gouvernement territorial.

Dissolution du ParlementModifier

Le mandat du Parlement de Catalogne expire quatre ans après la date de son élection précédente, à moins qu'il n'ait été dissous plus tôt. Le président de la Généralité doit déclencher des élections 15 jours avant la date d'expiration des pouvoirs du Parlement, le jour des élections ayant lieu dans les 40 à 60 jours suivant la convocation. Les élections précédentes ont eu lieu le , ce qui signifie que le mandat de la législature aurait expiré le . L'élection devait être déclenchée au plus tard le , jusqu'au soixantième jour suivant la convocation, en fixant la date des élections au plus tard au lundi .

Le président de la Généralité a néanmoins la possibilité de dissoudre le Parlement de Catalogne et de convoquer des élections à tout moment, à condition qu'aucune motion de censure ne soit en cours et que cette dissolution n'intervienne pas avant un an après la précédente. Si un processus d'investiture échoue à élire un président régional dans un délai de deux mois à compter du premier tour de scrutin, le Parlement est automatiquement dissous et une nouvelle élection déclenchée.

Mode de scrutinModifier

Circonscriptions Députés Carte
Barcelone 85  
Gérone 17
Lérida 15
Tarragone 18

Le Parlement est constitué de 135 députés élus pour une législature de quatre ans au suffrage universel direct et suivant le scrutin proportionnel d'Hondt à listes fermées par l'ensemble des personnes résidant dans la communauté autonome où résidant momentanément à l'extérieur de celle-ci, si elles en font la demande.

La Catalogne ne dispose pas de loi électorale propre ; il s'agit, dans ce cas, de la Loi organique du régime électoral général (LOREG) qui s'applique. Le décret de convocation répartit le nombre de sièges à pourvoir conformément à la deuxième disposition transitoire du statut d'autonomie de la Catalogne qui maintient en vigueur la deuxième alinéa de la quatrième disposition transitoire du statut de 1979 disposant que :

«  Les circonscriptions électorales seront les quatre provinces de Barcelone, Gérone, Lérida et Tarragone. Le Parlement de Catalogne sera intégré par 135 députés, desquels la circonscription de Barcelone élira un député pour 50 000 habitants, avec un maximum de 85 députés. Les circonscriptions de Gérone, Lérida et Tarragone éliront un minimum de six députés, plus un par tranche de 40 000 habitants, en s'attribuant respectivement 17, 15 et 18 députés. »

Comme dans toute l'Espagne, le vote blanc est reconnu et comptabilisé comme un vote valide. Il est par conséquent pris en compte pour déterminer si un parti a franchi ou non le seuil électoral. En revanche, conformément à l'article 96.5 de la LOREG, seuls les suffrages exprimés sont pris en compte pour la répartition des sièges à pourvoir.

Conditions de candidatureModifier

La loi électorale prévoit que les partis, fédérations, coalitions et groupements électoraux sont autorisés à présenter des listes de candidats. Toutefois, les partis, fédérations ou coalitions qui n'ont pas obtenu de mandat au Parlement lors de l'élection précédente sont tenus d'obtenir au moins la signature de 0,1 % des électeurs inscrits au registre électoral de la circonscription dans laquelle ils cherchent à se faire élire, alors que les regroupements d'électeurs sont tenus d'obtenir la signature de au moins 1 % des électeurs. Il est interdit aux électeurs de signer pour plus d'une liste de candidats. En même temps, les partis et les fédérations qui ont l'intention d'entrer en coalition pour participer conjointement à une élection sont tenus d'informer la commission électorale compétente dans les dix jours suivant le déclenchement de l'élection.

Répartition des siègesModifier

Toute candidature qui n'a pas obtenu, au minimum, 3 % des suffrages valides — ce qui inclut les bulletins blancs — dans une circonscription n'est pas admise à participer à la répartition des sièges. La répartition se déroule de la manière suivante :

  • on ordonne les candidatures sur une colonne en allant de celle qui a reçu le plus de voix à celle qui en a reçu le moins ;
  • on divise le nombre de voix obtenues par chaque candidature par 1, 2, 3... jusqu'au nombre de sièges à pourvoir dans le but de former un tableau ;
  • on attribue les sièges à pourvoir en tenant compte des plus grands quotients selon un ordre décroissant ;
  • lorsque deux candidatures obtiennent un même quotient, le siège est attribué à celle qui a le plus grand nombre total de voix ; lorsque deux candidatures ont exactement le même nombre total de voix, l'égalité est résolue par tirage au sort et les suivantes de manière alternative.

Les sièges propres à chaque formation politique sont attribués aux candidats en suivant l'ordre de présentation sur la liste. En cas de décès, incapacité ou démission d'un député, le siège vacant revient au candidat ou, le cas échéant, au suppléant placé immédiatement derrière le dernier candidat élu de la liste.

CampagneModifier

Principaux partisModifier

Force politique Chef de file Idéologie Résultats en 2017
Ciutadans
Citoyens
Cs Carlos Carrizosa (ca) Centre droit à droite
Libéralisme, libéral-conservatisme, unionisme
25,4 % des voix
36 députés
Ensemble pour la Catalogne
Junts per Catalunya
Junts Laura Borràs Centre à centre droit
Catalanisme, indépendantisme, républicanisme
21,7 % des voix 26 députés[a]
Parti démocrate européen catalan
Partit Demòcrata Europeu Català
PDeCAT Àngels Chacón Centre droit
Libéralisme, indépendantisme, républicanisme
12 députés
Gauche républicaine de Catalogne
Esquerra Republicana de Catalunya
ERC Pere Aragonès Centre gauche à gauche
Indépendantisme, socialisme démocratique, nationalisme
21,4 % des voix
28 députés[b]
Parti des socialistes de Catalogne
Partit dels Socialistes de Catalunya
PSC Salvador Illa Centre gauche
Social-démocratie, fédéralisme, catalanisme
13,9 % des voix
17 députés
En Comú Podem
En commun, nous pouvons
ECP Jéssica Albiach (ca) Gauche
Écosocialisme, altermondialisme, souverainisme
7,5 % des voix
8 députés
Candidature d'unité populaire
Candidatura d'Unitat Popular
CUP Dolors Sabater (ca) Gauche à extrême gauche
Indépendantisme, anticapitalisme, écologisme
4,5 % des voix
4 députés
Parti populaire
Partit Popular
PP Alejandro Fernández Centre droit à droite
Libéral-conservatisme, démocratie chrétienne, unionisme
4,2 % des voix
4 députés
Vox Ignacio Garriga Droite radicale à extrême droite
Néo-franquisme, centralisme, ultranationalisme
Absent

SondagesModifier

 
Graphique représentant les résultats des sondages
Sondages en % des voix
Institut Date Cs JxCat ERC PSC ECP CUP PPC Vox Junts PDeCAT Autres Autodétermination / unionisme
Ind. Autod. Union.
Feedback/The National[13] 8,90
12-13
18,63
28-29
19,91
28-29
7,79
9-11
6,02
8
4,09
3-5
6,93
9-10
20,61
32-35
2,80
0-2
48,06 7,79 39,83
Feedback/The National[14] 9,34
12-13
18,76
28-29
20,02
28-29
8,47
11
5,56
7-8
4,65
5
5,37
5-6
20,73
33-34
2,77
0-2
47,82 8,47 39,38
GESOP/El Periòdic[15] - 7,5
8-9
20,3
31-33
22,9
31-33
6,9
8-9
6,9
8-9
5,5
6-7
6,3
7-8
18,8
28-30
3,0
0-2
49,0 6,9 42,2
Feedback/The National[16] 9,59
13
18,86
29
19,74
28-30
7,90
10-11
6,30
8-9
4,66
5
5,74
6-8
20,56
33-34
2,50
0
48,22 7,90 39,73
GESOP/El Periòdic[17] - 7,0
8-9
20,8
31-33
23,1
32-34
7,0
8-9
6,1
8-9
4,4
4-5
7,0
8-9
18,8
28-30
3,4
0-3
Feedback/The National[18] 10,30
13-14
17,76
27-28
20,28
29-30
8,58
10-12
7,08
9
4,06
3-5
5,12
5-6
20,33
32-35
2,20
0
GESOP/El Periòdic[19] - 6,7
7-8
20,8
31-33
23
32-34
6,9
8-9
6,4
8-9
4,4
4-5
7,5
9-10
18,8
29-31
3,0
0-2
Feedback/The National[20] 9,77
13-14
19,67
29-32
19,20
28-29
7,22
8-9
7,51
9-11
4,01
3-5
5,52
6-7
19,83
31-34
GESOP/El Periòdic[21] - 6,3
7-8
20,2
31-33
22,9
32-34
6,8
7-8
6,5
8-9
4,4
4-5
7,9
9-10
19,8
30-32
2,2
0
Feedback/The National[22] 9,82
13
19,78
30-32
19,34
28-30
7,21
8-9
7,75
10-11
3,57
3
5,2
5-6
20,37
32-35
1,79
0
GESOP/El Periòdic[23] - 6,5
8-9
20,6
31-33
22,6
31-33
7
8-9
6,7
8-9
4,4
4-5
7,1
8-9
20,6
31-33
1,1
0
Interdiction de publier des sondages en Espagne
Feedback/ElNacional.cat[24] - 8,73
12
20,10
32
21,25
31-32
7,12
9
7,57
10-11
3,48
3
5,70
6
19,70
31-32
1,43
0
Sociométrica/El Español[25] 7,7
10-12
19,1
29-31
21
29-31
7,4
8-10
6,6
7-9
5
4-6
7,7
9-11
20,4
30-32
NC Report/La Razón[26] 10,9
14
20,3
31
21,5
31
7,2
8
5,5
7
6,3
7
5,8
6
19,9
31
GESOP/El Periódico[27] - 7,6
9-10
20,8
32-34
23,0
32-34
7,7
8-9
6,3
8-9
3,8
3-4
6,9
8-9
18,8
29-31
1,8
0
3,3
0
Sigma Dos/El Mundo[28] 9,2
11-12
20,8
31-34
22,9
30-33
7,0
7-9
5,7
7-8
5,6
5-7
5,4
5-7
21,4
32-34
2,0
0
Feedback/ElNacional.cat[29] - 7,36
9-10
19,42
29-32
23,12
33-34
7,29
8-10
7,68
9-11
3,90
3-4
6,13
6-9
19,96
31-34
Opinòmetre/Ara[30] - 8,3
11-12
21,8
31-32
20,7
30-32
6,9
8-9
6,6
8-9
5
6-7
5,2
6-7
19,7
29-30
2,5
0-3
DYM/20 Minutos[31] 29 janvier-2 février 2021 10,6
11-13
19,2
29-31
22,7
29-32
7,2
7-8
6
7-9
3,5
3-4
5,8
6-8
22,1
35-38
Début de la campagne électorale officielle
ElectoPanel/Electomanía[32] 22 janvier 2021 10,4
14
22,0
34
21,4
30
6,7
7
4,7
5
6,1
7
5,3
6
19,8
32
1,4
0
NC Report/La Razón[33] 18 - 22 janvier 2021 11,1
14
20,5
33
18,3
25
7,3
8
6,1
8
6,7
8
6
7
19,2
32
1,6
0
SocioMétrica/El Español[34] 18 - 22 janvier 2021 11,2
15-17
19,3
29-31
21,5
30-31
7,2
7-8
4,9
5-6
5,8
6-7
5,8
6-7
19,7
31-33
CIS[35] - 9,6
14-15
20,6
31-33
23,9
30-35
9,7
9-12
6,0
8-11
5,8
7
6,6
6-10
12,5
20-27
0,7
0
ElectoPanel/Electomanía[36] 15 janvier 2021 10,4
14
21,9
34
21,0
29
6,6
7
4,5
5
6,1
7
5,4
6
20,4
33
1,4
0
ElectoPanel/Electomanía[37] 8 janvier 2021 10,0
13
21,5
33
20,0
28
7,3
9
5,0
5
6,0
7
5,5
6
21,3
34
1,3
0
GAD3/La Vanguardia[38] 4-8 janvier 2021 9,7
13
24,1
37-39
20,5
29-30
6,0
6-7
4,3
4-5
6,2
8
4,1
4
18,5
31
2,9
0-1
GESOP/El Periódico[39] 4-7 janvier 2021 9,8
12-13
20,9
32-33
24,1
27-28
5,9
6-7
5,4
7-8
5,9
6-7
5,0
5-6
19,0
29-30
1,0
0
SocioMétrica/El Español[40] 2-5 janvier 2021 12
16-17
20,1
31-32
19,3
22-23
7,0
7-8
5,2
6-7
6,1
7
6,3
7
19,9
30-31
Salvador Illa remplace Miquel Iceta comme candidat du PSC
SocioMétrica/El Español[41] 23–29 décembre 2020 13,2
19-20
21,7
33-34
16,7
25
7,7
8-9
4,9
5-6
6,3
6-7
6,1
6-7
20,3
32-33
1,6
0-1
ElectoPanel/Electomanía[42] 20 décembre 2020 10,4
14
22,8
35
18,2
25
7,4
9
5,2
7
6,4
8
4,9
5
19,7
32
1,8
0
GESOP/CEO[43] 25 novembre-7 décembre 2020 11,6
14-16
23,0
35
18,5
25
6,9
7-9
6,4
8-9
6,0
7-9
4,6
4-6
19,6
30-32
1,9
0-1
GESOP/El Periódico[44] 30 décembre-1 décembre 2020 10,6
13-14
22,0
35-36
18,9
27-28
7,5
8-9
5,0
6-7
5,9
7-8
4,5
4-5
19,4
30-31
2,4
0
ElectoPanel/Electomanía[45] 30 novembre 2020 9,8
13
- 23,2
36
18,2
25
7,7
9
5,2
5
6,8
8
5,3
6
20,2
33
1,7
0
50,3 7,7 42,0
GESOP/CEO - 10,0
13-14
- 24,4
36/37
16,8
22-23
7,2
7-9
5,3
6-8
7,0
8-9
6,4
7-8
18,7
28-30
2,4
0-1
50,8 7,2 42,0
GESOP/CEO - 12,0
16-17
19,4
31-32
23,4
35/36
18,0
24-25
7,6
8-9
4,9
6-7
6,0
7-8
4,5
4-6
47,7 7,6 44,7
Quim Torra est déstitué par la justice
GESOP/CEO - 14,4
19
20,9
32-33
22,1
33/34
17,0
24
8,2
9-10
4,9
6-7
5,5
6-7
4,0
3-4
47,9 8,2 43,9
GESOP/CEO - 12,8
16-18
18,6
28-30
23,0
33/35
17,4
23-24
10,9
13-14
7,1
8-9
5,5
7-8
3,0
0-2
48,7 10,9 40,4
GAD3/La Vanguardia - 8,5
12
19,8
31
24,9
37
20,3
27
8,8
10
5,1
6
6,7
8
4,4
4
49,8 8,8 41,4
GESOP/CEO - 12,0
14-16
19,0
29-31
25,4
38/39
18,0
24-25
10,2
11-13
7,3
9-10
4,3
4-5
2,0
0-2
51,7 10,2 38,1
Élections générales de novembre 2019 5,6
6
13,7
22
22,6
35
20,5
29
14,2
18
6,4
7
7,4
10
6,3
8
2,69
0
GESOP/CEO - 17,0
23-24
16,6
25-27
26,5
38-40
18,7
25
9,5
11-12
5,2
6-7
3,5
3
48,3 9,5 42,2
Élections européennes de 2019 8,6
12
28,6
44
21,2
33
22,1
32
8,4
9
5,2
6
2,0
0
Élections générales d'avril 2019 28 avril 2019 11,6
13
12,1
22
24,6
39
23,2
32
14,9
20
2,7
0
4,8
5
3,6
4
1,99
0
Élections au Parlement de Catalogne de 2017 25,35
36
21,66
34
21,38
32
13,86
17
7,46
8
4,46
4
4,24
4
1,13
0

RésultatsModifier

 
Électeur votant à Riudoms.

ParticipationModifier

Taux de participation En 2017 En 2021 Différence
à 13 heures 34,69 % 22,80 %  −11,89
à 18 heures 68,26 % 45,72 %  −22,54
à 20 heures 82,45 % 53,55 %  −28,91
final[c] 79,09 %

Total régionalModifier

Résultats préliminaires des élections au Parlement de Catalogne de 2021 [46]
 
Partis Voix % +/- Sièges +/-
Parti des socialistes de Catalogne (PSC) 652 858 23,04   9,16 33   16
Gauche républicaine de Catalogne (ERC) 603 607 21,30   0,07 33   5
Ensemble pour la Catalogne (Junts) 568 002 20,04 Nv 32   6
Vox 217 883 7,69 Abs 11   11
En Comú Podem (ECP) 194 626 6,87   0,60 8  
Candidature d'unité populaire (CUP) 189 087 6,67   2,22 9   5
Ciutadans (Cs) 157 903 5,57   19,79 6   30
Parti populaire (PP) 109 067 3,85   0,39 3   1
Parti démocrate européen catalan (PDeCAT) 77 059 2,72 Nv 0   12
Autres listes 39 448 1,41 0  
Blanc 24 021 0,84   0,40
Votes valides 2 833 644 98,57
Votes nuls 40 966 1,43
Total 2 874 610 100 135  
Abstentions 2 494 382 46,46
Inscrits / Participation 5 624 044 53,54

Par circonscriptionModifier

Circonscription Barcelone Gérone Lérida Tarragone
Sièges 85   17   15   18  
Nombre % Nombre % Nombre % Nombre %
Inscrits 4 195 454 100 531 857 100 315 296 100 581 437 100
Abstentions 1 849 430 46,25 230 914 45,23 135 117 45,35 278 921 49,63
Votants 2 149 094 53,75 279 572 54,77 162 825 54,65 283 119 50,37
Nuls 27 115 1,26 4 862 1,74 3 098 1,90 5 891 2,08
Exprimés 2 121 979 98,74 274 710 98,26 159 727 98,10 275 228 97,92
Partis Voix % Sièges +/− Voix % Sièges +/− Voix % Sièges +/− Voix % Sièges +/−
PSC 531 657 25,05 23  +10 41 678 15,17 3  +2 23 965 15,00 3  +2 55 558 20,04 4  +2
ERC 433 356 20,42 19  +4 59 893 21,80 4  +1 42 455 26,58 5  0 67 903 24,49 5  0
Junts 379 739 17,90 16  0 89 770 32,68 7  +3 44 787 28,04 5  +1 53 706 19,37 4  +2
Vox 166 056 7,83 7  +7 16 917 6,16 1  +1 8 839 5,53 1  +1 26 071 9,40 2  +2
ECP 164 755 7,76 7  0 11 101 4,04 0  0 5 155 3,23 0  0 13 615 4,91 1  0
CUP 133 607 6,30 5  +2 24 837 9,04 2  +1 11 812 7,40 1  +1 18 831 6,79 1  +1
Cs 129 339 6,10 5  −19 8 935 3,25 0  −4 5 127 3,21 0  −3 14 502 5,23 1  −4
PP 85 967 4,05 3  0 5 470 1,99 0  0 5 660 3,54 0  0 11 970 4,32 0  −1
PDeCAT 53 260 2,51 0  −4 8 755 3,19 0  −4 7 345 4,60 0  −2 7 699 2,78 0  −2
Autres 27 101 1,28 4 789 1,74 2 645 1,66 2 996 1,09
Blanc 17 142 0,80 2 565 0,92 1 937 1,19 2 377 0,84

Par communeModifier

AnalyseModifier

Organisées dans le contexte de la Pandémie de Covid-19, les élections sont marquées par une forte baisse de la participation[47]. Celle ci s'établit à 53 %, en baisse de 26 points par rapport à 2017.

Si le scrutin voit arriver en tête le Parti des socialistes de Catalogne (PSC) mené par Salvador Illa, ce qui conduit le Président du gouvernement espagnol Pedro Sánchez à se réjouir au soir du scrutin d'une victoire des modérés, cette victoire est cependant jugée à la Pyrrhus. La somme des résultats en sièges des différents partis indépendantistes — Gauche républicaine de Catalogne (ERC), Ensemble pour la Catalogne (Junts) et Candidature d'unité populaire (CUP) — les placent en effet en tête, amenant ces derniers à être jugés les grands vainqueurs des élections. En ajoutant le Parti démocrate européen catalan (PDeCAT), également favorable à l'indépendance, les partis indépendantistes remportent même pour la première fois la majorité absolue des suffrages, totalisant 50,73 % des voix exprimées. Avec 74 sièges sur 135, les trois principales mouvances en faveur d'une indépendance de la région autonome sortent renforcées et devraient conserver sa présidence pour l'un des leurs. Peu avant le scrutin, les trois formations s'étaient ainsi entendues pour exclure le PSC de toute coalition les incluant[48].

Le scrutin est également marqué par l’effondrement de Ciudadanos et, dans une bien moindre mesure, par le recul du Parti populaire. Un double recul qui profite principalement au parti d’extrême droite Vox, qui devient la première formation de « droite nationale » au parlement catalan, où il entre pour la première fois[48].

ConséquencesModifier

La situation au lendemain des élections est jugée susceptible de poursuivre la situation de blocage quant aux velléités d'indépendance de la région, avec un renforcement des indépendantistes favorables à l'organisation d'un nouveau référendum reconnu par le gouvernement national, auquel Pedro Sánchez est catégoriquement opposé[48].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Les 22 députés indépendants élus sur les listes d'Ensemble pour la Catalogne, les 2 députés des Démocrates de Catalogne (DC) et les 2 députés du Mouvement des gauches (MES).
  2. 32 députés élus en 2017 sur les listes de la Gauche républicaine de Catalogne, dont 2 députés des Démocrates de Catalogne (DC) et 2 députés du Mouvement des gauches (MES), désormais associés à Ensemble pour la Catalogne (Junts).
  3. Taux incluant les électeurs votant à l'extérieur du territoire de la Catalogne.

RéférencesModifier

  1. (es) Camilo S. Baquero, « Torra adelanta las elecciones en Cataluña y anunciará la fecha después de la aprobación de los presupuestos », El País,‎ (lire en ligne, consulté le 29 janvier 2020).
  2. (es) Carlota Guindal, « El Supremo confirma que la JEC es autoridad frente al presidente catalán », La Vanguardia,‎ (lire en ligne, consulté le 29 septembre 2020).
  3. (es) Toni Muñoz, « El TSJC notifica a Torra la ejecución inmediata de su inhabilitación », La Vanguardia,‎ (lire en ligne, consulté le 29 septembre 2020).
  4. (es) Isabel García Pagan, « Así es el pacto de JxCat y ERC tras la inhabilitación », La Vanguardia,‎ (lire en ligne, consulté le 29 septembre 2020).
  5. (ca) Espagne, Catalogne. « DECRET 114/2020, de 30 de setembre, de substitució del president de la Generalitat de Catalunya. », DOGC, art. 1. (version en vigueur : 30 septembre 2020) [lire en ligne (page consultée le 12 février 2021)].
  6. (es) « El Parlament inicia este jueves el plazo de 10 días para consultar si hay candidato a presidente », 20 Minutos,‎ (lire en ligne, consulté le 12 février 2021).
  7. (es) « Torrent prevé elecciones en Catalunya el 14 de febrero », El Periódico de Catalunya,‎ (lire en ligne, consulté le 11 octobre 2020).
  8. (es) « Torrent anuncia que no hay candidato para la presidencia del Govern y pone en marcha el reloj electoral hacia el 14-F », 20 Minutos,‎ (lire en ligne, consulté le 12 février 2021).
  9. (es) « El Dogc publica el decreto de disolución del Parlament y convocatoria de elecciones en Catalunya », 20 Minutos,‎ (lire en ligne, consulté le 12 février 2021).
  10. « Catalogne : la justice catalane suspend le report des élections du 14 février à la Generalitat », sur lindependant.fr (consulté le 20 janvier 2021).
  11. (es) « El TSJC mantiene las elecciones el 14-F », sur La Vanguardia, (consulté le 21 janvier 2021)
  12. (ca) « El 14F arrenca amb normalitat i es constitueixen totes les meses tot i la pandèmia », 324,‎ (lire en ligne, consulté le 14 février 2021).
  13. (en) « Catalonia expected to be gripped by independence fever after election », sur The National, (consulté le 13 février 2021)
  14. (en) « Pro-independence Junts on course to win Catalan Parliament election », sur The National, (consulté le 13 février 2021)
  15. (es) « PSC y ERC llegan a las elecciones empatados y con JxCat a la zaga », sur El Periòdic, (consulté le 13 février 2021)
  16. (en) « Pro-independence Junts per Catalunya leading Catalan election race in poll », sur The National, (consulté le 12 février 2021)
  17. (es) « La bajada de los indecisos no rompe la igualdad a dos días de las elecciones catalanas », sur El Periòdic, (consulté le 12 février 2021)
  18. (en) « Tie at top of Catalan election race broken with just days until poll », sur The National, (consulté le 11 février 2021)
  19. (es) « El PDECat se acerca al Parlament y sigue erosionando a Junts », sur El Periòdic, (consulté le 11 février 2021)
  20. (en) « Two main Catalan pro-independence parties neck and neck in election poll », sur The National, (consulté le 10 février 2021)
  21. (es) « El PSC recupera ventaja en cabeza y Vox sería la cuarta fuerza en Catalunya », sur El Periòdic, (consulté le 10 février 2021)
  22. (en) « Junts per Catalunya takes slight lead over rivals ERC and PSC five days ahead of the election », sur The National, (consulté le 10 février 2021)
  23. (es) « Triple empate entre PSC, ERC y JxCat a cinco días de las elecciones catalanas », sur El Periòdic, (consulté le 9 février 2021)
  24. (ca) « ERC atrapa el PSC i Junts a l'última enquesta legal del 14-F », sur ElNacional.cat, (consulté le 11 février 2021)
  25. (es) « Sondeo final en Cataluña: Illa se consolida líder en votos y Vox ya disputa el cuarto puesto a Cs », sur El Español, (consulté le 8 février 2021)
  26. (es) « Triple empate con riesgo de bloqueo », sur El Periódico, (consulté le 8 février 2021)
  27. (es) « Encuesta elecciones catalanas 2021: El desplome de la participación acerca a ERC al PSC y castiga a Cs y PP », sur El Periódico, (consulté le 8 février 2021)
  28. (es) « Salvador Illa ganaría el 14-F y Oriol Junqueras elegiría quién gobierna Cataluña », sur El Mundo, (consulté le 7 février 2021)
  29. (ca) « L'independentisme s'imposaria el 14-F davant l'insuficient avanç d'Illa », sur ElNacional.cat, (consulté le 6 février 2021)
  30. (ca) « Mínim avantatge d'ERC sobre PSC i JxCat a set dies del 14-F », sur Ara, (consulté le 6 février 2021)
  31. (es) « Dos posibles escenarios tras el 14-F: tripartito de izquierdas... o frente independentista », sur 20 Minutos, (consulté le 5 février 2021)
  32. (es) electomania, « CatPanel (22e): Sube el PSC, baja Junts | Electomanía » (consulté le 27 janvier 2021)
  33. (es) « Elecciones catalanas: El no «efecto Illa» y la caída de Cs abocan a otro gobierno soberanista », sur La Razón, (consulté le 27 janvier 2021)
  34. (es) « El PSC de Salvador Illa sería la lista más votada y empataría con Junts a escaños: ERC, muy cerca », sur El Español, (consulté le 27 janvier 2021)
  35. (es) CIS, « ESTIMACIÓN DE VOTO », sur http://datos.cis.es/ (consulté le 27 janvier 2021)
  36. (es) electomania, « CatPanel (15E): ERC y el PSC suben y Junts baja, pero siguen muy apretados los escaños | Electomanía » (consulté le 27 janvier 2021)
  37. (es) electomania, « CatPanel (8E): sorpasso de Junts a ERC en escaños, subidón del PSC | Electomanía » (consulté le 27 janvier 2021)
  38. (es) « Sánchez se compromete a estudiar la petición de ayudas económicas de Aragonès », sur La Vanguardia, (consulté le 27 janvier 2021)
  39. (es) Jose Rico, « Encuesta elecciones en Catalunya 2021: El PSC ganaría el 14-F tras la irrupción de Illa », sur elperiodico, (consulté le 27 janvier 2021)
  40. (es) « Salvador Illa acerca a los socialistas al triple empate en Cataluña a la semana de ser elegido candidato », sur El Español, (consulté le 27 janvier 2021)
  41. (es) « El último sondeo explica la apuesta por Salvador Illa: los 'indepes' ampliarían hoy su ventaja en Cataluña », sur El Español, (consulté le 27 janvier 2021)
  42. (es) electomania, « CatPanel (20D): la CUP arrebata un escaño a Junts. El independentismo roza el 51% | Electomanía » (consulté le 27 janvier 2021)
  43. (es) GESOP/CEO, « Enquesta sobre context polític a Catalunya. 2020 », sur govern.cat (consulté le 27 janvier 2021)
  44. (es) Jose Rico, « Encuesta elecciones en Catalunya 2021: ERC resiste en cabeza y el PSC acecha a JxCat », sur elperiodico, (consulté le 27 janvier 2021)
  45. (es) electomania, « CatPanel (30N): ERC ganaría las elecciones. Ni PDeCat, ni PNC | Electomanía » (consulté le 13 janvier 2021)
  46. (en) « Resultats electorals », sur Processos electorals (consulté le 14 février 2021).
  47. « Les élections régionales en Catalogne marquées par le coronavirus, participation en forte baisse à 18h », France Bleu,‎ (lire en ligne).
  48. a b et c « Elections en Catalogne : l’indépendantisme se renforce », Libération,‎ (lire en ligne).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier