Ouvrir le menu principal

Élection présidentielle hongroise de 2010

Élection présidentielle hongroise de 2010
Type d’élection Élection présidentielle
Corps électoral et résultats
Inscrits 386
Votants 366
94,8 %
SchmittPal-2011-01.jpg Pál Schmitt – Fidesz
Voix 263
71,8 %
András Balogh, IEIS conference «Russia and the EU the question of trust»-104.jpg András Balogh – MSzP
Voix 59
16,1 %
Président de la République
Sortant Élu
László Sólyom
Ind.
Pál Schmitt
Ind.

L'élection présidentielle hongroise de 2010 (en hongrois : 2010-os magyar elnökválasztás) se tient le à l'occasion de la convocation de l'Assemblée nationale pour l'élection du président de la République de Hongrie, dont les prérogatives sont largement honorifiques et protocolaires. Elle a lieu deux mois après les élections législatives des 11 et qui ont été largement remportées par la coalition de droite dirigée par le chef du Fidesz, Viktor Orbán, lequel a retrouvé le poste de Premier ministre qu'il avait déjà occupé entre 1998 et 2002.

À l'issue d'un seul tour de scrutin, le candidat du Fidesz Pál Schmitt, alors président de l'Assemblée nationale, est élu président de la République par 263 voix sur 366 votants contre 59 voix pour le candidat du MSzP András Balogh[1]. Facilement élu grâce à la large majorité parlementaire de droite issue des récentes élections législatives, Schmitt a été investi président le 6 août suivant pour un mandat de cinq ans. Il succède au président sortant László Sólyom, qui ne s'était pas représenté à sa propre succession pour un second mandat.

ContexteModifier

Élu président de la République au terme d'un scrutin laborieux en , le président sortant László Sólyom, un juriste et ancien juge constitutionnel très respecté, a renoncé à solliciter un second mandat de cinq ans. Cette élection présidentielle doit alors désigner son successeur.

Grâce à sa large victoire à l'issue des élections législatives des 11 et , le Fidesz, parti de la droite conservatrice et nationaliste, est assuré de faire élire son candidat à la présidence de la République : avec 263 voix sur 386, la coalition liant le Fidesz au KDNP dispose de la majorité des deux-tiers suffisante pour faire élire sn candidat désigné dès le premier tour. Le , moins d'une semaine avant l'élection, le chef du gouvernement annonce alors avoir choisi le président de l'Assemblée nationale Pál Schmitt comme candidat au poste, largement honorifique, de chef de l'État.

Le Parti socialiste (MSzP), qui souhaitait la candidature du président sortant, décide finalement de proposer le diplomate András Balogh, ambassadeur de Hongrie en Thaïlande, comme candidat après avoir envisagé de s'abstenir. Le Mouvement pour une meilleure Hongrie (Jobbik), d'extrême-droite, et La politique peut être différente (LMP), écologiste et centriste, refusent de présenter un candidat ou de se prononcer sur l'un des deux précédemment cités, ne les jugeant pas qualifiés pour exercer la magistrature suprême.

RésultatsModifier

Candidat Parti Voix % des
inscrits
% des
votants
Pál Schmitt FideszKDNP 263 68.1 % 71.8 %
András Balogh MSzP 59 15.3 % 16.1 %
Votes invalidés 44 11.4 % 12.0 %
Abstentions 20 5.2 % 5.4 %
Total 366 94.8 %
Collège électoral 386 100


Notes et référencesModifier

  1. MTI, « Pal Schmitt elected new president of Hungary », Politics.hu, (consulté le 5 août 2011)

AnnexesModifier