Ouvrir le menu principal

Élection présidentielle française de 1932

treizième élection présidentielle française de la Troisième République

Élection présidentielle française de 1932
Président de la République française
Corps électoral et résultats
Votants 826
Votes blancs et nuls 49
Albert Lebrun 1932 (2).jpg Albert Lebrun – AD
Voix 633
81,5 %
Paul Faure 1927.jpg Paul Faure – SFIO
Voix 114
14,7 %
Marcel Cachin 1929.jpg Marcel Cachin – PC-SFIC
Voix 8
1,0 %
 −0,1
Président
Sortant Élu
Paul Doumer
PRRRS
Albert Lebrun
AD

Une élection présidentielle se tient en France le 10 mai 1932 afin d'élire le président de la République à la suite de l'assassinat du président Doumer. Elle voit la victoire du président du Sénat, Albert Lebrun (Alliance démocratique, centre-droit).

ContexteModifier

Le , l'assassinat du président Doumer par un exalté russe provoque une vive émotion en France.

En tant que président du Sénat, Albert Lebrun fixe la date de réunion de l'Assemblée nationale qu'il va présider au mardi , afin de permettre aux parlementaires de regagner Versailles. C'est deux jours après le second tour des élections législatives, alors que la nouvelle Chambre de gauche n'a pas encore pris ses fonctions, que se déroule l'élection présidentielle. C'est donc le Sénat et une assemblée de droite, élue sous les auspices de Poincaré en 1928, qui choisit le nouveau chef de l'État.

RésultatsModifier

Comme lors des élections précédentes, le nom de Paul Painlevé est évoqué, mais celui-ci décide de retirer sa candidature. Ainsi, personne ne s’étonne lorsque, le fait tendant désormais tenir de la tradition, le président du Sénat, Albert Lebrun, est élu.

Unique tour
Voix %
Inscrits 100,00
Votants 826
   suffrages exprimés 777 94,07
   suffrages blancs ou nuls 49 5,93
Candidat
Parti politique
Voix % des
exprimés
Albert Lebrun
Alliance démocratique
633 81,47
Paul Faure
Section française de l'internationale ouvrière
114 14,67
Paul Painlevé (non candidat)
Parti républicain-socialiste
12 1,54
Marcel Cachin
Parti communiste (SFIC)
8 1,03
Autres 10 1,29
Source : L'Écho de Paris du 11 mai 1932

Notes et référencesModifier