Élection présidentielle albanaise de 2022

élection du président de la république d'Albanie

L’élection présidentielle albanaise de 2022 a lieu au scrutin indirect le afin d'élire le président de la république d'Albanie.

Élection présidentielle albanaise de 2022
Corps électoral et résultats
Inscrits 140
Président de la République
Sortant
Ilir Meta
PDS

En raison d'une procédure de destitution enclenchée à l'encontre du président sortant Ilir Meta, une tenue du scrutin anticipée de quelques mois est longtemps envisagée en cas de confirmation du vote de l'assemblée par la Cour constitutionnelle albanaise. Cette dernière se prononce cependant contre la décision de l'assemblée, permettant à Ilir Meta de mener son mandat à son terme.

ContexteModifier

Le président de la République possède un rôle essentiellement honorifique dans le cadre d'un régime parlementaire. Outre les fonctions régaliennes, il possède des attributions dans le système judiciaire, ainsi que le titre de chef des armées.

La précédente élection présidentielle organisée en avril 2017 se déroule dans le contexte d'une longue crise politique, le pays étant profondément divisé entre partisans du Parti démocrate (PDSh), du Parti socialiste (PSSh) et du Mouvement socialiste pour l'intégration (LSI).

Sans majorité claire, le parlement se révèle incapable d'élire un président à la majorité des trois-cinquièmes de ses membres. Les deux camps ne prennent même pas la peine de présenter de candidat au cours des trois premiers tours durant lequel cette majorité s'applique. Ce n'est finalement qu'au quatrième tour, lorsque cette majorité est abaissée à la majorité absolue des membres, qu'un candidat est élu, en la personne du président de l'Assemblée et ancien Premier ministre Ilir Meta. Membre du Mouvement socialiste pour l'intégration, il est élu en l'absence d'opposant.

Les élections législatives organisées deux mois plus tard voient la victoire du Parti socialiste, qui remporte la majorité absolue des sièges et porte son dirigeant Edi Rama au poste de Premier ministre. Ce dernier mène à nouveau le PSSh à la victoire aux élections législatives d'avril 2021, permettant à Edi Rama de se maintenir pour un troisième mandat, une première dans le pays depuis le rétablissement du multipartisme en 1991[1].

Le président Ilir Meta se retrouve depuis dans une situation de cohabitation qui le voit s'opposer à de nombreuses reprises au gouvernement d'Edi Rama, bloquant la nomination de certains ministres et opposant son veto à plusieurs lois[2].

Le 9 juin 2021, l'Assemblée d'Albanie vote à une large majorité de 104 voix sur 121 députés présents la destitution du président Ilir Meta, pour n'avoir pas respecté la Constitution de l'Albanie en participant à la campagne des législatives de 2021, en violation de son devoir de neutralité[3]. Meta reste toutefois en place jusqu'à ce que la Cour constitutionnelle se prononce sur la légalité de cette destitution[3]. La réunion des membres de la cour est prévue pour le 18 janvier, avant d'être repoussée au en raison de la pandémie de Covid-19 qui touche l'un de ses membres[4],[5],[6].

Le 17 février, la Cour constitutionnelle annonce l'abrogation de la décision de l'assemblée sur la destitution du président, jugeant que les faits présentés « ne constituent pas une violation de la constitution »[7]

Système électoralModifier

Le président de la république d'Albanie est élu pour un mandat de cinq ans au suffrage indirect et secret par un collège électoral composé des 140 membres de l'Assemblée d'Albanie. Le mandat n'est renouvelable qu'une seule fois, de manière consécutive ou non[8].

Lors des trois premiers tours, est élu le candidat réunissant la majorité qualifiée des deux-tiers du total des membres du collège électoral, soit 94 voix. A partir du quatrième tour de scrutin, cette condition est abaissée à la majorité absolue du total des membres, soit 71 voix. Si toujours aucun candidat ne l'emporte, un cinquième tour est organisé entre les deux candidats ayant obtenus le plus de voix au quatrième tour. Comme la majorité exigée est toujours celle du total des membres, et non des suffrages exprimés, il est cependant possible qu'aucun candidat ne parvienne à être élu. Chaque tour de scrutin intervient par ailleurs dans un délai de sept jours suivant le tour précédent[8].

Si aucun candidat ne l'emporte à l'issue du cinquième tour, l'assemblée est dissoute et des élections législatives anticipées convoquées dans les quarante cinq jours. Le scrutin présidentiel reprend alors sous la nouvelle législature, et ce directement à la majorité absolue du total de ses membres[8].

Tout candidat à la présidence de la République doit répondre aux exigences prescrites par les articles 86 et 87 de la Constitution : détenir la nationalité albanaise de naissance, avoir au moins quarante ans révolus le jour de l'élection, avoir résidé en Albanie pendant les 10 années précédents la candidature, et reccueillir les parrainages d'au moins vingt députés. Chaque député ne peut proposer la candidature que d'un seul candidat. L'assemblée comportant 140 députés, un maximum de sept candidats peuvent ainsi être en lice. Lors du cinquième tour, cependant, de nouvelles candidatures peuvent être soumises, auquel cas ne restent en lice que les deux candidats ayant reçus le plus de parrainages[8].

L'élection est organisée dans les soixante jours précédant la fin du mandat du président sortant ou, en cas de fin anticipée du mandat, dans les dix jours suivant celle ci[8]. Un président ayant démissionné avant la fin de son mandat ne peut se présenter à l'élection présidentielle qui suit sa démission[8].

DéroulementModifier

Malgré d'intenses tractations entre le Parti socialiste au pouvoir et l'opposition menée par le Parti démocrate, l'assemblée échoue à s'entendre sur un candidat. La date limite de dépôt de candidature pour le premier tour du 16 mai, fixée au 15 à 16h, est ainsi atteinte sans qu'une candidature ne soit déposée, les partis choisissant comme en 2017 de ne dévoiler leur candidats qu'au tours suivants[9],[10].

Le vote est par ailleurs compliqué par la tenue au sein du Parti démocrate de plusieurs votes internes provoqué le 30 avril par l'ancien Premier ministre Sali Berisha, qui mène au renvoi de l'ensemble de la direction du parti. L'élection des nouveaux dirigeants du parti n'intervient ainsi que le 21 mai suivant, entre le premier et le deuxième tour de la présidentielle[11].

RésultatsModifier

Résultats de la présidentielle albanaise de 2022[12]
Candidats Partis 1er tour 2e tour 3e tour 4e tour
Voix % Voix % Voix % Voix %
Candidat PSSh Pas de
candidats
Candidat PDSh
Majorité requise[a] 94 voix 94 voix 94 voix 71 voix
Votes valides
Votes blancs et nuls
Total 100 100 100
Abstention
Inscrits / participation 140 140 140

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Aux trois premiers tours, la majorité des deux tiers des inscrits est requise, et non pas une majorité des suffrages exprimés. Aux quatrième et cinquième tours, la majorité absolue est requise, toujours sur les inscrits.

RéférencesModifier

  1. « Européen de la semaine - Edi Rama, Premier ministre albanais pour un troisième mandat consécutif », sur RFI, (consulté le ).
  2. (en) Newsroom, « Top Albanian court to rule on president Meta’s impeachment », sur www.ekathimerini.com (consulté le ).
  3. a et b « Albanie : le Parlement vote la destitution du président Ilir Meta », sur francetvinfo.fr, (consulté le )
  4. (en) « Constitutional court to review dismissal of president », sur www.euractiv.com, (consulté le ).
  5. (en) Barbara Halla, « Albanian President’s impeachment trial postponed over COVID », sur www.euractiv.com, (consulté le ).
  6. (en) « Albanian Constitutional Court judges president's impeachment », sur Star Tribune, (consulté le ).
  7. « Albanie : la cour constitutionnelle se prononce contre la destitution du président », sur LEFIGARO, lefigaro, (ISSN 0182-5852, consulté le ).
  8. a b c d e et f « Constitution », sur www.constituteproject.org (consulté le ).
  9. (en) « New President, Last Call to Submit Candidacies », sur ALBANIA DAILY NEWS (consulté le ).
  10. (en) « First Round for Electing New Albanian President Fails », sur ALBANIA DAILY NEWS (consulté le ).
  11. (en) « Democratic Party to Hold Leadership Elections on May 21 », sur Exit - Explaining Albania, (consulté le ).
  12. (en) « First Round for New President's Name a Disaster », sur ALBANIA DAILY NEWS (consulté le ).