Ouvrir le menu principal

Élection du secrétaire général des Nations unies en 2016

Drapeau des Nations unies

L'Élection du secrétaire général des Nations unies en 2016, est une élection qui a eu lieu fin 2016 et qui avait pour but d'élire un successeur à Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations unies depuis et dont le mandat s'est terminé le .

Sommaire

ÉlectionModifier

Historiquement, le secrétaire général est nommé par l'Assemblée générale des Nations unies sur recommandation du Conseil de sécurité. Les membres permanents que sont le Royaume-Uni, la Chine, les États-Unis, la Russie et la France peuvent utiliser leur droit de veto pour empêcher la nomination d'un candidat et les tractations sont le plus souvent secrètes.

Mais l'Assemblée générale a adopté en septembre 2015 une résolution demandant que les candidats se déclarent ouvertement et communiquent leur CV et leur conception du poste aux 193 États membres, afin que le processus soit plus transparent.

La durée de son mandat est de 5 ans renouvelable (un nombre limite de renouvellement n'a cependant pas été fixé). Jusqu'à présent, à l'exception de Boutros Boutros-Ghali qui n'a effectué qu'un seul mandat, tous les secrétaires généraux ont vu leur mandat renouvelé une fois.

RôleModifier

Le secrétaire général doit être le plus indépendant possible, c'est pourquoi la pratique veut que la nationalité des différents secrétaires généraux ne soit jamais celle d'un État membre permanent au Conseil de sécurité.

La Charte des Nations unies dans son chapitre XV le charge de remplir toutes les fonctions dont il peut être chargé par le Conseil de sécurité, l'Assemblée générale, le Conseil économique et social ou tout autre organe de l'ONU.

En tant que plus haut fonctionnaire de l'ONU, il peut utiliser son indépendance pour empêcher l'apparition, l'aggravation ou l'extension de tout conflit pouvant mettre en péril le maintien de la paix ou du respect du droit international, notamment en attirant l'attention du Conseil de sécurité.

CandidatsModifier

Liste des candidats
Image Nom Postes Nomination par Date de nomination Groupe régional Soutien
  Bokova, IrinaIrina Bokova Directrice générale de l'UNESCO depuis 2009
Ministre des Affaires étrangères de 1996 à 1997
  Bulgarie [1] Groupe des États d’Europe orientale Bulgarie
  Clark, HelenHelen Clark Première ministre de Nouvelle-Zélande de 1999 à 2008
Administratrice du Programme des Nations unies pour le développement depuis 2009
  Nouvelle-Zélande [2] Groupe des États d'Europe occidentale et autres États Nouvelle-Zélande
  Figueres, ChristianaChristiana Figueres Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2010 à 2016   Costa Rica Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes Costa Rica
  Gherman, NataliaNatalia Gherman Vice-première ministre et ministre des Affaires étrangères de 2013 à 2016
Première ministre par intérim de juin à juillet 2015
  Moldavie [3] Groupe des États d’Europe orientale Moldavie
  Guterres, AntónioAntónio Guterres Premier ministre du Portugal de 1995 à 2002
Haut Commissaire des Nations unies pour les Réfugiés de 2005 à 2015
  Portugal [4] Groupe des États d'Europe occidentale et autres États Portugal
Cap-Vert[5]
  Jeremić, VukVuk Jeremić Ministre des Affaires étrangères de 2007 à 2012
Président de l'Assemblée générale des Nations unies de 2012 à 2013
  Serbie [6] Groupe des États d’Europe orientale Serbie
  Kerim, SrgjanSrgjan Kerim Ministre des Affaires étrangères de 2000 à 2001
Ambassadeur auprès des Nations unies de 2001 à 2003
Président de l'Assemblée générale des Nations unies de 2007 à 2008
  Macédoine [7] Groupe des États d’Europe orientale Macédoine
  Lajčák, MiroslavMiroslav Lajčák Ministre des Affaires étrangères de 2009 à 2010 et depuis 2012
Vice-président du gouvernement de 2012 à 2016
Haut représentant international en Bosnie-Herzégovine de 2007 à 2009
  Slovaquie [8] Groupe des États d’Europe orientale Slovaquie
Angola[9]
  Lukšić, IgorIgor Lukšić Premier ministre monténégrin de 2010 à 2012
Ministre des Affaires étrangères depuis 2012
  Monténégro [10] Groupe des États d’Europe orientale Monténégro
  Malcorra, SusanaSusana Malcorra Sous-secrétaire général des Nations unies pour l'appui aux missions de 2008 à 2012
Chef de cabinet du secrétaire général des Nations unies de 2012 à 2015
Ministre des Affaires étrangères depuis 2015
  Argentine [11] Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes Argentine
  Pusić, VesnaVesna Pusić Vice-première ministre de 2012 à 2016
Ministre des Affaires étrangères et européennes de 2011 à 2016
Vice-présidente du Parlement depuis 2016
  Croatie [7] Groupe des États d’Europe orientale Croatie
  Türk, DaniloDanilo Türk Ambassadeur auprès des Nations unies de 1991 à 2000
Secrétaire général adjoint des Nations unies chargé des affaires politiques de 2000 à 2005
Président de la République de Slovénie de 2007 à 2012
  Slovénie [12] Groupe des États d’Europe orientale Slovénie
  Gueorguieva, KristalinaKristalina Gueorguieva Vice-présidente de la commission européenne chargée du Budget et des Ressources humaines depuis 2014
Commissaire européen à la Coopération internationale, à l'Aide humanitaire et à la Réaction aux crises de 2010 à 2014
  Bulgarie [13] Groupe des États d’Europe orientale Bulgarie

Candidatures rejetéesModifier

Liste des candidats
Image Nom Postes Pays Date de déclaration de candidature Précision de la non validation de candidature
  Traoré, AminataAminata Traoré Ministre de la Culture et Tourisme de 1997 à 2000   Mali [14] Sa candidature n'a pas été proposée par le gouvernement du Mali.
  Rudd, KevinKevin Rudd Premier ministre de 2007 à 2010 et en 2013
Ministre des Affaires étrangères de 2010 à 2012.
  Australie Sa candidature a été rejetée par le gouvernement australien qui n'a pas souhaité le soutenir.

RésultatsModifier

À chaque tour de scrutin, les quinze représentants du Conseil de sécurité des Nations unies (les cinq membres permanents, Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni, et Russie et les dix membres non permanents, Angola, Égypte, Espagne, Japon, Malaisie, Nouvelle-Zélande, Sénégal, Ukraine, Uruguay et Venezuela) doivent prendre part au vote. Chaque ambassadeur doit assigner à chaque candidat une des trois mentions « encourage », « décourage » ou « sans opinion »[15],[16].

* Le candidat a reçu au moins un « découragement » d'un pays membre permanent.
** Le candidat a reçu au moins un « encouragement » d'un pays membre permanent.

1er tourModifier

Ce premier tour voit le Portugais António Guterres arriver en tête suivi de peu par Danilo Türk[16].

Candidats Vote des représentants
Premier tour
21 juillet 2016
Encouragement Découragement Sans opinion
António Guterres 12** 0 3
Danilo Türk 11** 2 2
Irina Bokova 9 4 2
Vuk Jeremić 9 5 1
Srgjan Kerim 9 5 1
Helen Clark 8 5 2
Miroslav Lajčák 7 3 5
Susana Malcorra 7 4 4
Christiana Figueres 5 5 5
Natalia Gherman 4 4 7
Igor Lukšić 3 7 5
Vesna Pusić 2 11* 2

2e tourModifier

Pour ce second tour, l'ancienne ministre croate Vesna Pusić s'est retirée.

Après le vote qui a lieu le 5 août, l'ancien Premier ministre portugais António Guterres reste toujours en tête mais son score est moins bon qu'au premier tour. Il devance désormais le Serbe Vuk Jeremić et Susana Malcorra. L'ancien président slovène Danilo Turk, qui talonnait Guterres après le premier vote, est relégué à la quatrième place[17].

Candidats Vote des représentants
Second tour
5 août 2016
Encouragement Découragement Sans opinion
António Guterres 11** 2 2
Vuk Jeremić 8 4 3
Susana Malcorra 8 6 1
Danilo Türk 7 5 3
Irina Bokova 7 7 1
Srgjan Kerim 6 7 2
Helen Clark 6 8 1
Christiana Figueres 5 8 2
Natalia Gherman 3 10 2
Miroslav Lajčák 2 6 7
Igor Lukšić 2 9 4

3e tourModifier

Pour ce troisième tour, l'ancien premier ministre du Monténégro Igor Lukšić s'est retiré.

Après le vote, l'ancien Premier ministre portugais António Guterres reste toujours en tête malgré un score moins bon qu'aux deux premiers tours. Il devance le Slovaque Miroslav Lajčák qui recueille 9 encouragements contre 2 au second tour et le Serbe Vuk Jeremić et Irina Bokova à égalité à la troisième place avec 7 encouragements.

Candidats Vote des représentants
Troisième tour
29 août 2016
Encouragement Découragement Sans opinion
António Guterres 11** 3 1
Miroslav Lajčák 9 5 1
Irina Bokova 7 5 3
Vuk Jeremić 7 5 3
Susana Malcorra 7 7 1
Srgjan Kerim 6 7 2
Helen Clark 6 8 1
Danilo Türk 5 6 4
Christiana Figueres 2 12* 1
Natalia Gherman 2 12* 1

4e tourModifier

António Guterres devance toujours assez nettement Miroslav Lajčák à l'issue d'un quatrième tour qui ne voit pas de changements significatifs, mis à part la remontée de Vuk Jeremić en troisième position avec neuf voix d'encouragement.

Candidats Vote des représentants
Quatrième tour
9 septembre 2016[18]
Encouragement Découragement Sans opinion
António Guterres 12** 2 1
Miroslav Lajčák 10 4 1
Vuk Jeremić 9 4 2
Srgjan Kerim 8 7 0
Irina Bokova 7 5 3
Danilo Türk 7 6 2
Susana Malcorra 7 7 1
Helen Clark 6 7 2
Christiana Figueres 5 10 0
Natalia Gherman 3 11* 1

5e tourModifier

Pour ce cinquième tour, la Costaricaine Christiana Figueres s'est retirée.

Après le vote, António Guterres est toujours en tête avec un résultat identique au tour précédent. Il devance toujours assez nettement Vuk Jeremić et Miroslav Lajčák. Irina Bokova est créditée d'une décevante sixième place. Un score qui pourrait hypothéquer ses chances de rester en lice malgré le soutien russe dont elle bénéficie.

Candidats Vote des représentants
Cinquième tour
26 septembre 2016
Encouragement Découragement Sans opinion
António Guterres 12** 2 1
Miroslav Lajčák 8 7 0
Vuk Jeremić 8 6 1
Susana Malcorra 7 7 1
Danilo Türk 7 7 1
Helen Clark 6 9 0
Srgjan Kerim 6 9 0
Irina Bokova 6 7 2
Natalia Gherman 3 11* 1

6e tourModifier

Pour ce 6e tour, les 5 membres permanents du Conseil peuvent utiliser leur véto et ainsi bloquer la nomination d'un candidat, ce qui entraine automatiquement son élimination du processus de vote.

Le 28 septembre, la Bulgarie annonce proposer la candidature de la commissaire européenne Kristalina Gueorguieva au détriment de celle d'Irina Bokova que Sofia soutenait jusqu'à présent[13]

Le portugais António Guterres est choisi comme nouveau secrétaire général ayant recueilli le plus de suffrages sans véto d'un des 5 membres permanents du Conseil[19].

Candidats Vote des représentants
Sixième tour
5 octobre 2016
Encouragement Découragement Sans opinion
António Guterres 13 0 2
Vuk Jeremić 7 6 2
Miroslav Lajčák 7 6 2
Irina Bokova 7 7 1
Susana Malcorra 5 7 3
Helen Clark 6 8 1
Danilo Türk 5 8 2
Kristalina Gueorguieva 5 8 2
Srgjan Kerim 5 9 1
Natalia Gherman 3 11 1

Notes et référencesModifier

  1. (pt) «Bulgária anuncia candidatura de Irina Bokova a secretária-geral da ONU», Observador, 9 février 2016
  2. « Helen Clark candidate à la succession de Ban Ki-moon », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 5 avril 2016)
  3. « ONU : qui succédera à Ban Ki-Moon ? », agoravox, 3 mars 2016
  4. « Antonio Guterres en lice pour succéder à Ban Ki-moon », Tribune de Genève, 31 janvier 2016
  5. « abola.pt », sur www.abola.pt (consulté le 22 octobre 2016)
  6. (sr) Јелена Церовина, « Вук Јеремић кандидат Београда за генералног секретара УН », Politika Online,‎ (lire en ligne, consulté le 22 octobre 2016)
  7. a et b « L'ONU donne le coup d'envoi à la sélection du successeur de Ban Ki-moon », sur www.romandie.com (consulté le 22 octobre 2016)
  8. (sk) P E R E X , a. s., « Stretol Lajčák v OSN najväčšiu favoritku? - Pravda.sk », Pravda.sk,‎ (lire en ligne, consulté le 22 octobre 2016)
  9. « António Guterres vai a nova votação na sexta-feira », Notícias ao Minuto,‎ (lire en ligne, consulté le 22 octobre 2016)
  10. InSerbia with agencies, « Montenegro Nominates Igor Luksic for UN Chief Candidacy | InSerbia News », sur inserbia.info (consulté le 22 octobre 2016)
  11. Somini Sengupta, « Susana Malcorra of Argentina Becomes Candidate for U.N. Secretary General », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 22 octobre 2016)
  12. lefigaro.fr, « L'ex-président slovène candidat pour l'ONU ? », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 22 octobre 2016)
  13. a et b « La Bulgarie change de candidate en pleine course à la succession de Ban Ki-moon », sur www.romandie.com (consulté le 22 octobre 2016)
  14. Saphirnews, « Aminata Traoré veut succéder à Ban Ki-Moon à la tête de l’ONU », SaphirNews.com | Quotidien d’actualité,‎ (lire en ligne, consulté le 22 octobre 2016)
  15. Procédure de nomination sur le site de l'ONU
  16. a et b « ONU. Succession de Ban Ki-moon : Antonio Guterres en tête du 1er vote », Ouest-France, 21 juillet 2016
  17. « ONU/Succession de Ban Ki-moon: Guterres toujours en tête après un 2e scrutin », i24news.tv, 5 août 2016
  18. « Succession de Ban Ki-moon: Le Conseil de sécurité tiendra un nouveau tour de scrutin le 9 septembre », french.cri.cn
  19. lefigaro.fr, « ONU : Guterres presque assuré de succéder à Ban Ki-moon », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 22 octobre 2016)

AnnexesModifier