Éléonore de Prusse

princesse allemande

Éléonore de Prusse ( - ) était une princesse du Duché de Prusse par la naissance et électrice de Brandebourg par le mariage.

Éléonore de Prusse
Titre de noblesse
Reine
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Eleonore von PreußenVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfant
Éléonore de Brandebourg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Wappen Hohenzollern.svg
blason

BiographieModifier

Éléonore était la quatrième fille de Albert-Frédéric de Prusse (1553-1618), de son mariage avec Marie-Éléonore de Clèves (1550-1608), fille du duc Guillaume de Clèves. La princesse a grandi avec ses sœurs dans le Château de Königsberg.

Elle a épousé Joachim III Frédéric de Brandebourg (1546-1608), à Berlin , le 2 novembre 1603, dont elle est la seconde épouse. Ils se sont mariés pour des raisons politiques: d'une part, Joachim Frédéric espère renforcer son influence sur la Prusse, où il a agi à titre de régent pour Éléonore suite à la folie de son père; de l'autre main, il espère prendre le contrôle de Juliers-Clèves-Berg, héritage maternel d’Éléonore.

Éléonore est décédée à l'âge de 23 ans, peu après avoir donné naissance à son unique enfant. Elle a été enterrée le 26 avril 1607 dans la crypte de la famille de la Maison de Hohenzollern dans la Cathédrale de Berlin.

Les enfantsModifier

De son mariage Eléonore a eu une fille, Marie-Éléonore de Brandebourg (1607-1675) (de), qui a épousé le comte Palatin Louis-Philippe de Palatinat-Simmern en 1631.

Les références et les sourcesModifier

  • Friederike Bornhak: Eleonora von Preussen: Kurfürstin von Brandenburg, die zweite Gemahlin des kurfürsten Joachim Friedrich von Brandenburg, geboren 1583, gestorben 1607, S. Geibel, 1889
  • Brozat, Dieter: Der Berliner Dom, Berlin, 1985, (ISBN 3-7759-0271-6)
  • Ernst Daniel Martin Kirchner: Die Kurfürstinnen und Königinnen auf dem Trône der Hohenzollern, partie 2: Die letzten acht Kurfürstinnen, Berlin, 1867, pp. 107-130 (avec un portrait d'Eleanor de Prusse).