Église Sainte-Marie des Miracles auprès de l'église Saint-Celse

église italienne
Église Sainte-Marie des Miracles auprès de l'église Saint-Celse
DSC03210 - Milano - Santa Maria dei Miracoli - Fronte sulla strada - Foto Giovanni Dall'Orto 10-feb-2007.jpg
Présentation
Type
Partie de
Monastero di S. Celso (Corso Italia, Milano) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Culte
Rattachement
Fondation
Diocèse
Dédicataire
Style
Architecte
Religion
Patrimonialité
Bien culturel italien (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Localisation
Pays
Région
Commune
Coordonnées

L’église Sainte-Marie des Miracles auprès de l'église Saint-Celse (italien : Chiesa di Santa Maria dei Miracoli presso San Celso) est une église et un sanctuaire situé à Milan.

HistoireModifier

La construction est entreprise en 1493 par Gian Giacomo Dolcebuono et Giovanni Battagio afin de conserver une icône miraculeuse de la Vierge. La construction a débuté par le dôme octogonal, entouré par un tambour avec une loggia et des arcades décorées de douze statues réalisées par Agostino de Fondulis, d'après le projet en style lombard de Giovanni Antonio Amadeo (1494-1498)

En 1506, l'édifice original est complété par l'ajout d'un complexe constitué par la nef et deux bas-côtés, recouvert par une voûte monumentale, œuvre de Giovanni Antonio Amadeo ; le presbytère a reçu un déambulatoire polygonal inspirée de celui du Dôme de Milan.

Le portique carré de style classique conçu probablement par Cesare Cesariano ou Cristoforo Lombardo (« il Lombardino ») est ajouté au XVIe siècle. La façade éclectique et massive en marbre de Carrare de style maniériste qui a été conçue par Galeazzo Alessi et réalisée par Martino Bassi à la fin du XVIe siècle a été décorée de nombreuses statues et bas-reliefs de Stoldo Lorenzi et Annibale Fontana. Deux bas-reliefs en marbre ont été commandés à Giulio Cesare Procaccini pour la façade en 1595. Bien qu'en mauvais état, ils sont toujours visibles actuellement.

En 1595, l'organiste était le virtuose du clavier Giovanni Paolo Cima.

IntérieurModifier

L'intérieur de l'église contient des œuvres de la Renaissance milanaise et d'artistes baroques : Giovanni Battista Crespi (« il Cerano »), Camillo et Giulio Cesare Procaccini, Carlo Francesco Nuvolone, Antonio Campi, Ambrogio Borgognone, Callisto Piazza.

Les peintures :

Sur l'autel du transept droit se trouve un retable de Paris Bordone. Le pupitre du Chœur a été réalisé par Giuseppe Meda.

 
San Celso.

Dans le transept gauche se trouve un autel dessiné par Martino Bassi, et une statue en marbre Assunta d'Annibale Fontana (1586) ainsi que deux anges de Giulio Cesare Procaccini.

Le retable Saint Sébastien secouru par les anges[1], réalisé en 1610 par Giulio Cesare Procaccini (bois, 285 × 139 cm) ornait autrefois un autel. Consfisqué par les autorités françaises avant d'être exposé au Louvre, il fut envoyé ensuite à Bruxelles où il constitue un des joyaux des collections italiennes du Musée Old Masters[2].

Saint-CelseModifier

L'église romane San Celse est annexée à celle de Sainte-Marie des Miracles. Elle est dédiée au martyr saint Celsus. En grande partie démolie elle a été fondée au IVe siècle et reconstruite au XIe siècle. La façade, refaite au XIXe siècle possède une rosace et un portail roman décoré de figures animales. Le clocher date aussi du XIe siècle.

Notes et référencesModifier

  1. Notice en ligne
  2. Sabine van Sprang, Musée d’Art Ancien : Œuvres choisies, Bruxelles, Musées royaux des beaux-arts de Belgique, Bruxelles, , 238 p. (ISBN 90-77013-04-0), p. 118

BibliographieModifier

  • (it) Mina Gregori (a cura di), Pittura a Milano. Rinascimento e Manierismo,Milan, Cariplo, 1998.
  • (it) Maria Teresa Fiorio (a cura di), Le chiese di Milano, Milan, Mondadori Electa, ed. riveduta 2006 (1ª ed. 1985)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :