Ouvrir le menu principal

Église Sainte-Anne de Sadillac

église située en Dordogne, en France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Sainte-Anne.
Église Sainte-Anne
Sadillac église.JPG
L'église Sainte-Anne de Sadillac.
Présentation
Type
Destination initiale
Destination actuelle
Style
Construction
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Nouvelle-Aquitaine
voir sur la carte de Nouvelle-Aquitaine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Dordogne
voir sur la carte de Dordogne
Red pog.svg

L'église Sainte-Anne est une église catholique située à Sadillac, en France.

Cet édifice roman fait l'objet d'une protection au titre des monuments historiques.

Sommaire

LocalisationModifier

L'église Sainte-Anne est située au sud du département de la Dordogne, en Bergeracois, dans le village de Sadillac[1], à une centaine de mètres de la route départementale 107.

HistoriqueModifier

L'édifice roman, construit aux XIIe – XIIIe siècle[1] était l'église d'un prieuré, fondé par des bénédictins de l'abbaye de Moissac[2] à partir de 1079. L'église a été presque totalement détruite par explosif par les protestants en mai-juin 1569, puis reconstruite à la fin du XVIe siècle[3]. Modifiée de nouveau au XIXe siècle, avec des travaux d'envergure sur la coupole en 1890, elle a été restaurée entre 1993 et 1996.

L'église a été inscrite au titre des monuments historiques le 24 juin 1948[1].

ArchitectureModifier

L'édifice est un rectangle orienté approximativement est-ouest que prolonge à l'est le chevet hémicirculaire. Sur le côté sud de l'abside est accolé le château de Sadillac, logis bâti au XVIe siècle sur les vestiges de l'ancien prieuré[4].

Le portail occidental est surmonté d'un clocher-mur à trois baies campanaires depuis la restauration de 1993-6 qui en a rajouté une pour approcher le style de ce type de clocher en Guyenne; ce qui expliquerait qu'il n'y ait que deux cloches dont la plus ancienne, baptisée Marie, date de 1771, pèse environ 48 kg et a un diamètre de 44,5 cm. L'autre, de 2011, s'appelle Elisabeth, pèse 125 kg et a un diamètre de 57 cm.

La nef est flanquée d'une chapelle latérale et le chœur est voûté en cul-de-four[1]. Les chapiteaux romans, représentant principalement des animaux, sont finement sculptés[2]. Ceux du côté nord datent de 1890, ceux du côté sud de la nef sont du XIIe siècle.

Galerie de photosModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Église Sainte-Anne », notice no PA00082790, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 27 septembre 2014.
  2. a et b Jean-Luc Aubarbier, Michel Binet, Guy Mandon, Nouveau guide du Périgord-Quercy, Ouest-France, 1987, (ISBN 2-85882-842-3), p. 109.
  3. Évelyne Bermond-Picot et Gérard Leconte, Les abbayes et prieurés du Périgord, GLI éditions, 2016, (ISBN 978-2-9535284-4-2), p. 186.
  4. Guy Penaud, Dictionnaire des châteaux du Périgord, éditions Sud Ouest, 1996, (ISBN 2-87901-221-X), p. 250.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • M. Ponceau, G. Ponceau, Les prieurés de Moissac dans les diocèses de Périgueux et de Sarlat, p. 591-595, dans Annales du Midi : revue archéologique, historique et philologique de la France méridionale, 1963, volume 75, no 64 (lire en ligne)
  • Évelyne Bermond-Picot et Gérard Leconte, Les abbayes et prieurés du Périgord, GLI éditions, 2016, (ISBN 978-2-9535284-4-2), p. 185-187.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier