Église Saint-Symphorien du Vieil-Baugé

église située en Maine-et-Loire, en France

Église Saint-Symphorien du Vieil-Baugé
Image illustrative de l’article Église Saint-Symphorien du Vieil-Baugé
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église
Rattachement Diocèse d'Angers
Début de la construction XIe siècle
Fin des travaux XVIe siècle
Style dominant Clocher tors
Protection Logo monument historique Classé MH (1973)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Ville Baugé-en-Anjou
Coordonnées 47° 31′ 54″ nord, 0° 07′ 10″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
(Voir situation sur carte : Pays de la Loire)
Église Saint-Symphorien du Vieil-Baugé
Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire
(Voir situation sur carte : Maine-et-Loire)
Église Saint-Symphorien du Vieil-Baugé

L'église Saint-Symphorien du Vieil-Baugé se situe dans le bourg du Vieil-Baugé, sur la commune de Baugé-en-Anjou, en Maine-et-Loire. Elle fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques par arrêté du 19 décembre 1973[1]. Elle possède un clocher tors.

Histoire et constructionModifier

La nef est actuellement la partie la plus ancienne de l'église, construite vers la 2e moitié du XIe siècle. À la fin du XIe siècle sont érigés le clocher, les bras et croisée du transept. La chapelle nord date du milieu XIIe siècle et le chœur se trouve à la limite entre les XIIe siècle et XIIIe siècle. La chapelle sud est construite au XVe siècle. Le bas-côté sud est ajouté au début du 2e quart du XVIe siècle, la 3e travée est construite probablement par Jean de Lespine en 1532 et 1533. Le croisillon sud est revoûté d'un berceau à caissons, portant les armes de la famille Tillon de Coutrolles vers le milieu du XVIe siècle. Le bas-côté sud s'effondre en 1806. Le lambris de bois blanc qui couvre actuellement la nef a été posé en 1826. La flèche est reconstruite en 1856, mais fut endommagée à deux reprises en 1859 et 1892. Celle-ci est alors remplacée par un clocher en charpente.

ArchitectureModifier

Le clocher tors possède une forme hélicoïdale de gauche à droite de 1/8e de tour, construit volontairement. Cependant, l'inclinaison de la flèche semble due à un mauvais séchage.

Le bâtiment possède des voûtes d'ogives bombées.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier