Ouvrir le menu principal

Église Saint-Pierre de Bar-sur-Aube

église située dans l'Aube, en France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Pierre.

Église Saint-Pierre
Image illustrative de l’article Église Saint-Pierre de Bar-sur-Aube
Église Saint-Pierre de Bar-sur-Aube
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Rattachement Diocèse de Troyes
Début de la construction XIIe siècle, XVIe siècle, XIXe siècle
Protection Logo monument historique Classé MH (1840)
Géographie
Pays France
Région Champagne-Ardenne
Département Aube
Ville Bar-sur-Aube
Coordonnées 48° 14′ 00″ nord, 4° 42′ 31″ est

L'église Saint-Pierre est une église catholique située à Bar-sur-Aube, en France[1].

Sommaire

LocalisationModifier

L'église est située dans le département français de l'Aube, sur la commune de Bar-sur-Aube.

HistoriqueModifier

Elle fut fondé par Nocher et son épouse Adélaïde[2] et fut unie au chapitre st-Maclou de Bar-sur-Aube en 1378. Le clocher fut frappé par la foudre le 24 mai 1706 et fortement abimé, les 7 cloches détruites.

 
Matrice nichée dans le mur de la première chapelle qui servait de référence pour la vente des grains lors des foires.
Sur l'écriteau : confectionnée vers 1570, contenant 1 boisseau de Bar-sur-Aube, soit 23,99 litres, elle servait de référence en cas de contestation entre acheteur et vendeur.

L'édifice est classé au titre des monuments historiques en 1840[1].

DescriptionModifier

Elle est principalement du XIIe siècle, des chapelles du XVIe siècle, les voûtes de l'abside et du chœur du XIXe siècle.

Elle est célèbre pour son Halloy, portique qui s'étend sur le sud et l'ouest de l'édifice et qui abritait les foires.

La chapelle st-Michel avait des revenus propres qu'elle déclarait en 1609.

OrguesModifier

Il provient de l'abbaye de Remiremont et est l'œuvre de Nicolas Dupont[3], Jean-François Vautrin et Antoine François Brice Didelot. Il fut remanié par Lété. Le buffet est l'œuvre de [4] Rémy Stourme en 1744.

Maître autelModifier

Il provient de l'abbaye de Clairvaux[5] est en marbre brun et marbre blanc veiné.

DallesModifier

Il y a un ensemble de dalles funéraires comme celle de :

  • Jean Tautant[6] du XVe,
  • Anthoine Delaborde et Nicole Nolin[7] du XVe,
  • Jean Joseph dit Barbillion[8] du XVe,
  • Claude Paris[9] du XVIe,
  • Pierre Floriot[10] du XVIe.

Galerie d'imagesModifier

AnnexesModifier