Ouvrir le menu principal

Église Saint-Nicolas de Gand

édifice religieux belge

Église Saint-Nicolas de Gand
L'église Saint-Nicolas (au premier plan)
L'église Saint-Nicolas (au premier plan)
Présentation
Nom local Sint-Niklaaskerk
Culte Catholique
Type Église
Rattachement Diocèse de Gand
Début de la construction XIIIe siècle
Fin des travaux XVe siècle
Style dominant Gothique tournaisien
Site web www.sintniklaaskerk.beVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Flandre-Orientale
Ville Gand
Coordonnées 51° 03′ 14″ nord, 3° 43′ 22″ est

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Église Saint-Nicolas de Gand

Géolocalisation sur la carte : Flandre-Orientale

(Voir situation sur carte : Flandre-Orientale)
Église Saint-Nicolas de Gand

L'église Saint-Nicolas (néerlandais: Sint-Niklaaskerk) est un des plus anciens et des plus imposants édifices de la ville de Gand en Belgique. Commencée au début du XIIIe siècle pour remplacer une ancienne église romane, la construction a duré tout le siècle dans le style architectural particulier gothique scaldien.
Les particularités locales étaient :

DescriptionModifier

 
Le chevet de l'église

Construite dans le vieux centre de Gand à proximité du marché aux céréales (Korenmarkt), l’église était populaire auprès des corporations commerçantes de la ville. Les corporations avaient d’ailleurs leurs propres chapelles attachées à l’édifice aux XIVe et XVe siècles.
Le clocher, qui fut construit en partie par la ville de Gand servait de poste d’observation et abritait les cloches de la cité avant la construction du Beffroi de Gand. Une des pièces maîtresses de l’église est son orgue qui a été fabriqué par le célèbre facteur d’orgues français Aristide Cavaillé-Coll.

RestaurationModifier

L'édifice se détériorant au cours des siècles, sa stabilité en fut menacée. On pensa remédier au problème en murant les fenêtres, en cimentant les fissures et en construisant au XVIIIe siècle des maisons et des magasins en arc-boutant aux façades décrépites... Une prise de conscience de l’intérêt de l’édifice naquit vers 1840 et un plan de restauration fut lancé. Les maisons adjacentes furent démolies et une restauration entreprise. L’édifice connut également quelques dommages durant les deux guerres mondiales et il est en restauration depuis 1960.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :