Ouvrir le menu principal

Église Saint-Martin de Saint-Valery-sur-Somme

église à Saint-Valery-sur-Somme (Somme)

Eglise Saint-Martin de Saint-Valery-sur-Somme
Image illustrative de l’article Église Saint-Martin de Saint-Valery-sur-Somme
Présentation
Culte Catholique romain
Type Collégiale
Début de la construction 1488
Fin des travaux XVIIe siècle
Style dominant Gothique
Protection  Inscrit MH (1926)[1]
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Province Picardie Picardie
Région Hauts-de-France
Département Somme
Ville Blason Saint-Valery-sur-Somme.svg Saint-Valery-sur-Somme
Coordonnées 50° 11′ 19″ nord, 1° 37′ 50″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Eglise Saint-Martin de Saint-Valery-sur-Somme

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Eglise Saint-Martin de Saint-Valery-sur-Somme

Géolocalisation sur la carte : Somme

(Voir situation sur carte : Somme)
Eglise Saint-Martin de Saint-Valery-sur-Somme

L'église Saint-Martin de Saint-Valery-sur-Somme est une église paroissiale située dans la ville haute de Saint-Valery-sur-Somme à l'ouest du département de la Somme.

Sommaire

HistoriqueModifier

La présence d'une église à Saint-Valery-sur-Somme est attestée au XIIe siècle. La construction de l'église actuelle remonte au XIIIe siècle. Elle subit des destructions pendant la Guerre de Cent Ans et fut incendiée en 1475, en même temps que la ville sur ordre de Louis XI qui s'opposait alors au roi d'Angleterre et au duc de Bourgogne Charles le Téméraire.

L'église fut reconstruite à la fin du XVe siècle et consacrée en 1500. La construction se poursuivit néanmoins jusque 1559[2]. Pendant la Révolution française, l'église subit quelques dommages : mobilier vendu, tableaux et chasse brûlés, cloches fondues[3].

En 1845 fut construit un bâtiment rectangulaire en brique donnant accès au clocher.

CaractéristiquesModifier

L'architectureModifier

L'église Saint-Martin de Saint-Valery-sur-Somme a été édifiée en pierre avec damier de galets caractéristiques des constructions de la côte picarde. Elle se compose de deux nefs jumelles séparées par de grandes arcades. La chapelle des fonts baptismaux est un des vestiges de l'ancienne église[2].

L'église est flanquée d'un clocher massif épaulé par des contreforts. Le sommet du clocher fut doté, en 1786, d'une toiture pyramidale.

L'église possède également du mobilier et des œuvres d'art : tableau du XVIIe siècle représentant le martyre de Saint-Paul, des maquettes de navires du XVIIe siècle également et un buste-reliquaire de saint Valery en argent du XVIIe siècle classé monument historique au titre d'objet le 25 mai 1907[4]. Les vitraux datent du XIXe siècle.

Les orguesModifier

L'orgue de tribuneModifier

L'église Saint-Martin possédait un orgue depuis la première moitié du XVIe siècle qui fut « ruiné » lors de la mise à sac de la ville par les troupes du capitaine protestant François de Cocqueville en 1568. Seul le buffet subsista.

En 1601 l'orgue fut réparé par Isaac Huguet, facteur d’orgues de Noyon, aidé par le menuisier Louis Fruart d’Abbeville qui modifia le buffet.

L'instrument délabré par les infiltrations de pluie fut réparé à partir 1614 par Pierre d’Argillières, facteur d’orgues à Dieppe. En 1626, l’orgue fut replacé sur la tribune.

En 1723, l'orgue à nouveau délabré, on fit appel à un facteur d'orgues d'Amiens qui le jugea irréparable. Cependant, Louis Voyez, organiste à Abbeville établit un plan de réparation du buffet et des bois du soufflet, le reste devant être refait à neuf. Louis Labour, facteur d’orgues travaillant autour d’Abbeville réalisa le travail en 1754-1755.

En 1895, Narcisse Duputel, de Rouen reconstruisit l’orgue pour loger un récit expressif entre le mur du fond de l’église et le buffet du Grand-Orgue[5]. Il a été entièrement restauré en 2017 par les facteurs d'orgue, Guillaume Besnier, Olivier Buis et Thomas Blandeau (2017)[6].

L'orgue de chœurModifier

L'orgue de chœur provient de l'église Saint-Pierre de Mesnières-en-Bray. Il fut acheté par un particulier qui le vendit aux Amis des Orgues de l'église Saint-Martin de Saint-Valery-sur-Somme qui l'installa dans l'église[7].

PhotosModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

BibliographieModifier

  • Abbé Caron, Histoire de Saint-Valery, Office d'édition du livre d'histoire, 1996
  • Jean Delattre, « Saint-Valery-sur-Somme pendant la Révolution », première partie, « La Monarchie constitutionnelle » , Mémoires in octavo, Tome 28, Société d'émulation historique et littéraire d'Abbeville, 1972
  • Angélique Delmarquette, L’église Saint Martin à Saint-Valery-sur-Somme, Société des écrivains, 2010.
  • Adrien Huguet, Saint-Valery de la Ligue à la Révolution - 1589-1789, Abbeville, F. Paillart, 1986
  • Florentin Lefils, Histoire civile, politique et religieuse de Saint-Valery et du comté du Vimeu, Office d'édition du livre d'histoire, 2005
  • Ernest Prarond, Histoire de Saint-Valery-sur-Somme, réédition, La vague verte, 2000.
  • Philippe Seydoux, Églises de la Somme, Paris, Les Nouvelles Éditions latines, 1973.
  • Société d'histoire & d'archéologie du Vimeu, Saint-Valery-sur-Somme, Mémoires - Volume 1, Numéro 1, 1909
  • Dom Maurice Vanmarcker, O.S.B., « Les Orgues de Saint-Martin de Saint-Valery-sur-Somme » in Recherches sur la musique française classique volume VII, A. et J. Picard, 1967

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier