Église Saint-Jean-Baptiste de Poey-de-Lescar

église située dans les Pyrénées-Atlantiques, en France

Saint-Jean-Baptiste de Poey-de-Lescar
Photographie couleur d'une église de petites dimensions située dans un cimetière
Vue générale de l'église
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église
Rattachement Bayonne
Début de la construction avant 1844
Fin des travaux 1844-1931
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Commune Poey-de-Lescar
Coordonnées 43° 21′ 10″ nord, 0° 28′ 14″ ouest
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Saint-Jean-Baptiste de Poey-de-Lescar
Géolocalisation sur la carte : Aquitaine
(Voir situation sur carte : Aquitaine)
Saint-Jean-Baptiste de Poey-de-Lescar
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques
(Voir situation sur carte : Pyrénées-Atlantiques)
Saint-Jean-Baptiste de Poey-de-Lescar

L'église Saint-Jean-Baptiste est l'église paroissiale de Poey-de-Lescar.

Localisation et dédicaceModifier

L'église est située au milieu du cimetière de Poey-de-Lescar, commune périurbaine de la banlieue de Pau. Elle est dédiée à Jean le Baptiste.

HistoireModifier

Une première église dont la date de construction n'est pas connue existe avant le milieu du XIXe siècle. Mais elle s'avère trop petite pour les besoins de la communauté chrétienne. Un premier plan d'agrandissement est proposé en 1844, mais n’aboutit pas. Un second plan réalisé par le charpentier Navailles est approuvé en . Il comprend la réalisation d'un bas-côté sur le flanc droit de la nef, la réfection du clocher et de la voûte[1].

L'entrepreneur Julien Miramont est choisi pour réaliser les travaux, qui commencent en 1855 et se terminent en [1].

ArchitectureModifier

 
L'intérieur de l'église, vue générale vers l'autel.

L'église Saint-Jean-Baptiste est à nef unique, orientée vers l'ouest. Le bas-côté construit au XIXe siècle, du côté septentrional (droit) abrite une chapelle latérale et la sacristie. Le chevet de l'édifice est plat et l'édifice dépourvu de transept. La couverture est réalisée en ardoises, et le clocher est doté d'une flèche polygonale[1].

Peintures muralesModifier

L'artiste Léonard Fortuné peint une fresque murale qui couvre les voûtes du chœur en 1896, et une autre ornant la nef en 1902[1].

VitrauxModifier

La paroisse commande en 1914 deux vitraux au vitrailliste Dagrant de Bordeaux ; ils représentent respectivement le Baptême du Christ et la Décollation de Jean Baptiste. Un troisième vitrail est acheté à Henri Gesta, de Toulouse, en 1920 ; elle montre le Christ miséricordieux se penchant sur les poilus. Enfin deux verrières représentant respectivement saint Michel et saint Benoît sont à nouveau commandés à l'atelier Dagrant en 1931[1].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier