Église Saint-Blaise de Vichy

église située dans l'Allier, en France

Église Saint-Blaise
Intérieur de l'église.
Intérieur de l'église.
Présentation
Début de la construction 1672
Fin des travaux 1931
Architecte Antoine Chanet, Jean Liogier (pour la nouvelle église, 1925-1931)
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1991)[1]
Géographie
Pays France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Ville Vichy
Coordonnées 46° 07′ 16″ nord, 3° 25′ 19″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Blaise
Géolocalisation sur la carte : Allier
(Voir situation sur carte : Allier)
Église Saint-Blaise

L'église Saint-Blaise est une église située à Vichy, dans le quartier du Vieux Vichy. L'église a été construite à partir du XVIIe siècle puis, entre 1925 et 1931, lui a été adossée une beaucoup plus grande église de style art déco, la plus ancienne devenant alors une chapelle de la nouvelle.

HistoireModifier

OriginesModifier

L'église a été construite à partir du XVIIe siècle. Elle se substitue à « un édifice datant de l'époque mérovingienne Sainte-Croix détruite au Xe siècle et reconstruite au XIIe siècle[1] ».

La construction de la nouvelle église Saint-Blaise, sur la chapelle Saint-Michel du château de Vichy, est lancée en 1672 par l'abbé Claude Mareschal, curé de Saint-Christophe. Sa construction est achevée en 1714 par l'abbé Joseph Mareschal qui y est enterré à son décès le . Sa dalle funéraire, présente dans le chœur, est classée Monument historique au titre objet le [2].

L'église abrite une « Vierge noire » en noyer, vénérée pour ses miracles et promenée en procession tous les 15 août, fête patronale avec grand messe sur le parvis du Grand Casino.

Depuis 1931Modifier

L'église Saint-Blaise, est agrandie de 1925 à 1931 grâce à l'action de son curé, l'abbé Jean-Baptiste Robert avec la construction d'un nouvel édifice de style Art déco. La nouvelle église est inaugurée le et bénie par l'évêque de Moulins, Mgr Gonon sous le nom de Notre-Dame des Malades. Œuvre des architectes Chanet et Liogier, les travaux, durant cinq années, ont été réalisés par l'entreprise locale Labbaye et Teisseire. Elle prolonge l'ancienne chapelle du château du Duc Louis II de Bourbon.

Les décorations intérieures et vitraux (achevés en 1933) sont dus aux frères Mauméjean. La coupole extérieure est surmontée d'une vierge, à 42 mètres du sol. Le le clocher de l'église est achevé. Il s'élève à 67 mètres avec sa croix. Il a nécessité 400 m3 de béton et 80 tonnes d'acier. Il n'est inauguré que le .

L'édifice est inscrit aux monuments historiques le [1].

CurésModifier

Le premier curé fut l'initiateur des travaux, Claude Mareschal, curé de Saint-Christophe, qui a lancé en 1672 l'agrandissement de Saint-Blaise, de 1652 à 1678. Son neveu, Joseph Mareschal, prend le relais jusqu'en 1725.

Après la destruction de l'église Saint-Christophe en 1794, Saint-Blaise devient église paroissiale.

  • 1801-1803 : Jean-Marie Portier
  • 1803-1823 : Gabriel Guyot
  • 1823-1824 : Jean-Baptiste Beauce
  • 1824-1868 : Louis Dupeyrat (1794-1868)
  • 1869-1871 : Théodore Vichy
  • 1871-1911 : Paul Crouzier (1839-1917)
  • 1911-1933 : Jean-Baptiste Robert (1860-1939)
  • 1933-1965 : Henry Piotte
  • 1965-1995 : Louis Aucouturier (1926-2001)
  • 1995-2000 : Frères de Saint-Jean (maintenant à Saint-Germain-des-Fossés)
  • 2000-2007 : Michel Pierron (nommé ensuite curé de la cathédrale de Moulins)
  • Depuis  : Jean-Paul Chantelot (également curé de l'église Saint-Louis de Vichy)

Galerie d'imagesModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Abbé Paul Crouzier, Notre-Dame de Vichy, dite Notre-Dame des Malades, notice historique… sur la Vierge Noire de Saint-Blaise, E. Auclaire,
  • Louis Aucouturier, À Vichy, Saint-Blaise, Vichy, Paroisse Saint-Blaise,

Articles connexesModifier

Sources et liens externesModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.