Ouvrir le menu principal

Église Saint-Augustin (Forest)

édifice religieux belge
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Augustin.

Église Saint-Augustin
L'église Saint-Augustin, à Forest (Bruxelles)
L'église Saint-Augustin, à Forest (Bruxelles)
Présentation
Nom local Église Saint-Augustin
Culte catholique
Rattachement Archidiocèse de Malines-Bruxelles
Fin des travaux 1935
Architecte Léon Guiannotte, André Watteyne
Style dominant Art déco
Géographie
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Région de Bruxelles-Capitale
Ville Forest
Coordonnées 50° 49′ 00″ nord, 4° 20′ 12″ est

Géolocalisation sur la carte : Bruxelles

(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Église Saint-Augustin

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Église Saint-Augustin

L’Église Saint-Augustin est un édifice religieux catholique sis au centre de la place de l'Altitude 100[1] à Forest (Bruxelles). Construite en 1935, l'église est un exemple d’architecture religieuse de style Art déco en Belgique.

HistoireModifier

Une chapelle dédiée à saint Augustin fut construite à Forest au début du XXe siècle[2]. Elle avait pour but de répondre aux besoins pastoraux d’un faubourg du sud de Bruxelles, qui se développait rapidement. Comme elle s’avère bientôt exiguë, en 1908 un nouveau projet est discuté : celui d’une grande église au centre même de la place de l’Altitude 100, vers laquelle convergent huit artères importantes du quartier.

La Première Guerre mondiale (les travaux de fondation sont arrêtés en 1916) et la crise financière des années 1920 retardent le projet. En 1931, reprise à zéro de l’ensemble du projet : les goûts artistiques ont changé et de nouvelles techniques de construction sont possibles. Les architectes Léon Guiannotte et André Watteyne sont chargés de tracer les plans de l’église. Le style art déco est adopté et la construction se fera en béton armé. L’idée est audacieuse car ce matériau n’a pas encore fait toutes ses preuves. Le gros des travaux est achevé en deux ans (1933-1935). Le lundi de Pâques (25 mars 1935) l’église Saint-Augustin est consacrée par le cardinal Van Roey et ouverte au culte. En fait, des travaux de parachèvement continueront jusqu'en 1950.

Dans les années 1980 on constate une sérieuse dégradation du bâtiment. Le béton s’effrite, l’armature rouille. Certaines parties de l'église doivent être fermées pour des raisons de sécurité. Grâce au nouvel intérêt porté à l’art déco à Bruxelles, l’église échappe à la démolition (demandée par les ingénieurs du métro bruxellois) et classée au patrimoine national 1988. Une restauration profonde est entreprise en 1996 et terminée deux ans plus tard. L’église, dont la conception originale ne manque pas de frapper le promeneur, est de nouveau ouverte au culte.

Altitude 100Modifier

« On pense que l’Altitude Cent constitue le point le plus élevé de la capitale mais c’est faux ! Il se trouve en réalité en Forêt de Soignes, à proximité de la Drève de Lorraine sur le côté gauche de la route quand on va du bois de la Cambre vers Rhode-Saint-Genèse. On se situe, à cet endroit, à 148 mètres de hauteur »[3].

Notes et référencesModifier

  1. . Cette place de l'Altitude 100 est parfois considérée comme le point culminant de Bruxelles C'est une erreur: il se trouve, à Uccle, par exemple une altitude de 124 m. Voir « fiche altimétrique », sur www.ngi.be (consulté le 14 juillet 2015)
  2. « Inauguration de la paroisse de Saint-Augustin », sur 1190.be, (consulté le 16 novembre 2017)
  3. Article de la DH du 21 août 2018

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :