Ouvrir le menu principal

Église Saint-Étienne-et-Saint-Clair de Saint-Étienne-de-Chomeil

église située dans le Cantal, en France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Étienne.

Église Saint-Étienne-et-Saint-Clair
La façade occidentale.
La façade occidentale.
Présentation
Culte catholique
Type Église
Début de la construction XIe siècle
Fin des travaux XIXe siècle
Style dominant roman auvergnat et gothique
Protection  Inscrit MH (1993)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Cantal
Ville Saint-Étienne-de-Chomeil
Coordonnées 45° 20′ 34″ nord, 2° 36′ 06″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Étienne-et-Saint-Clair

Géolocalisation sur la carte : Auvergne

(Voir situation sur carte : Auvergne)
Église Saint-Étienne-et-Saint-Clair

Géolocalisation sur la carte : Cantal

(Voir situation sur carte : Cantal)
Église Saint-Étienne-et-Saint-Clair

L'église Saint-Étienne-et-Saint-Clair est une église romane située à Saint-Étienne-de-Chomeil dans le département français du Cantal, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle fait l'objet d'une protection au titre des monuments historiques.

Sommaire

LocalisationModifier

L'église Saint-Étienne-et-Saint-Clair[1],[2] est située dans le département français du Cantal, au centre du bourg de Saint-Étienne-de-Chomeil, en bordure de la route départementale 205.

HistoriqueModifier

En 917, une première église existait dans ce village[2].

La construction de l'édifice actuel a commencé au XIe siècle[3]. Deux chapelles latérales proches du chœur sont ajoutées au XIVe – XVe siècle[2]. La nef est rendue plus longue et un porche et un portail gothiques sont bâtis au XVe siècle[2]. Deux autres chapelles sont ensuite ajoutées de part et d'autre de la nef, celle du nord au XVIe siècle et celle du sud en 1844[2]. En 1870, une statue de la Vierge est érigée au sommet du clocher-peigne[2].

Le cimetière paroissial qui jouxtait l'église est transféré à l'extérieur du bourg en 1885, environ 500 mètres à l'est de l'église[2].

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques depuis le 28 octobre 1993[3].

L'église est sous le double patronage de saint Étienne, premier martyr de la chrétienté au Ier siècle, et de saint Clair[2], premier évêque d'Albi au Ve siècle.

ArchitectureModifier

Comme pour nombre d'églises catholiques, l'édifice est orienté est-ouest.

L'église est édifiée en pierre de taille de trachyte[2] de belle facture assemblée en très grand appareil.

L'accès à l'église s'effectue par la façade occidentale. Le portail, protégé par un porche, est surmonté d'un clocher-peigne à quatre baies campanaires munies de cloches, au-dessus duquel s'élève une statue de la Vierge[2].

La nef est flanquée de deux premières chapelles latérales se faisant face puis de deux autres, proches du chœur, formant un faux transept. L'arc triomphal est soutenu par deux colonnes surmontées de chapiteaux sculptés[2].

Le chœur, voûté en cul-de-four, se termine par un chevet roman, couvert de lauzes de phonolite[2], et constitué d'une abside hémicirculaire[2] unique couronnée d'une corniche saillante supportée par treize modillons géométriques aux motifs variés[2].

L'abside est percée de trois baies en plein cintre, la fenêtre axiale étant surmontée de claveaux de pierre brune. Elle est rythmée par deux grandes colonnes engagées surmontées de grands chapiteaux : le chapiteau sud-est représente un « centaure sagittaire bandant son arc et se retournant en arrière »[2], surmonté d'une roue solaire et de deux visages dont l'un exhibe une langue d'une taille démesurée.

La sacristie est attenante au chœur[2].

La nef et le chœur sont de style roman alors que le porche et les chapelles latérales sont de style gothique, avec des clés de voûte sculptées[2].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

MobilierModifier

Quatre cloches sont installées dans le clocher. Une cloche fêlée datant de 1564 a été remplacée et est exposée dans une des chapelles latérales[2].

Parmi les objets liturgiques que recèle l'église figure un bénitier de 1751[2].

Un imposant retable baroque orne le maître-autel. La toile centrale représente le martyre de saint Étienne. Une statue en bois polychrome du saint et une autre de saint Clair rappellent le double patronage du lieu[2]. Le tabernacle est orné de représentations des quatre Évangélistes[2].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

RéférencesModifier

  1. Les travaux de l'église ont été inaugurés sur La Montagne du 27 septembre 2013, consultée le 16 août 2014.
  2. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t et u Notice « Église de Saint-Étienne-de-Chomeil dédiée à St Étienne et St Clair » vue le 26 juin 2014 à l'intérieur de l'édifice.
  3. a et b « Église Saint-Étienne », notice no PA00093607, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 16 août 2014.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier