Ouvrir le menu principal

Église Notre-Dame de Champ-le-Duc

église située dans les Vosges, en France

Église de l'Assomption-de-Notre-Dame
Image illustrative de l’article Église Notre-Dame de Champ-le-Duc
L'église et le cimetière attenant
Présentation
Nom local Église Notre-Dame
Culte catholique romain
Type église paroissiale
Style dominant roman
Protection Logo monument historique Classé MH (1908)
Géographie
Pays France
Région Lorraine
Département Vosges
Ville Champ-le-Duc
Coordonnées 48° 11′ 29″ nord, 6° 43′ 19″ est[1]

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église de l'Assomption-de-Notre-Dame

Géolocalisation sur la carte : Vosges

(Voir situation sur carte : Vosges)
Église de l'Assomption-de-Notre-Dame

L'église de l'assomption de Notre-Dame de Champ-le-Duc est un édifice de style roman construite au XIIe siècle (peut-être au XIe siècle mais sans aucune preuve) sur le site d'une prétendue villa du IXe siècle dont on attribue la fondation à l'empereur Charlemagne lui-même, qui aurait eu l'habitude de venir chasser dans les environs[2]. L'église a connu plusieurs restaurations, au XVIIIe siècle surtout, après la Seconde Guerre mondiale, puis à la fin du XXe siècle à la suite d'un incendie. L'édifice fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [3].

L'orgue, attribué à Nicolas Dupont, construit en 1781, puis transformé par Jacquot Jeanpierre en 1871 a été classé au titre des monuments historiques (pour sa partie instrumentale) le 6 décembre 1965[4],[5].

HistoireModifier

Construite vraisemblablement dans le 3e quart du XIIe siècle[6], l'église est une des premières et la plus importante de la vallée de la Vologne, tout comme le village qui l'entoure, puisqu'il préexistait à la ville de Bruyères. Il était le cœur d'une paroisse qui a compté jusqu'à 34 villages ou communautés et 7 églises annexes ou succursales. Son importance vient également de ce qu'elle fut accordée par le pape comme principauté ecclésiastique à Jean-Claude Sommier, archevêque de Césarée.

ArchitectureModifier

Liste de curés de Champ-le-DucModifier

  • Jean Perpignan
  • Jean Genaz (mai 1676- janvier 1694)
  • Jean Philbert Estienne (janvier 1694-15 mars 1696)
  • Jean-Claude Sommier (27 mars1696-1737)
  • Claude Joseph, baron de La Marre (1737-1756)
  • Charles Melchior Mathiot (1756-1772)
  • Lambert Flageollet (1772-1782)
  • Dominique de Saint-Privé (1782-1797)
  • Lucien Foucher
  • René Simon (1910-1923)
  • Albert Mercier (1925-1945)
  • Villaume
  • Pierre Delagoutte

MobilierModifier

L'église abrite du mobilier protégé au titre des monuments historiques remontant principalement au XVIIIe siècle[7], en particulier l'orgue de tribune de 1781 de Nicolas Dupont, restauré en 1990 par Bernard Dargassies et qui fait l'objet d'un classement monument historique au titre objet depuis le 6 décembre 1965 (partie instrumentale) et le 9 juillet 1975 (buffet)[5].

L'autel tombeau en forme de console pleine orné au centre d'un médaillon et le tabernacle, qui datent du XVIIIe siècle, font l'objet d'un classement au titre immeuble depuis 1840[8].

Les fonts baptismaux du XVIe siècle fait l’objet d’un classement au titre objet des monuments historiques depuis le [9].

BibliographieModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Jean-Claude Sommier, État de la cure de Champs, Annales de la Société d’Émulation du département des Vosges,

Notes et référencesModifier

  1. Géoportail et Google Maps.
  2. Ann. Ehinardi & Ann. Mettensis : « ad locum qui dicitur Campus ».
  3. Notice no PA00107102, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  4. Association d’Étude pour la Coordination des Activités Musicales (ASSECARM), Orgues Lorraine Vosges, Metz, Éditions Serpenoise, , 677 p. (ISBN 2-87692-093-X), p. 167 à 172.
  5. a et b « Fiche sur l'orgue », notice no PM88001128, et plus particulièrement sur la « partie instrumentale », notice no PM88001129 et le « buffet », notice no PM88000108, base Palissy, ministère français de la Culture.
  6. Suzanne BRAUN, L'art roman en Lorraine, Metz, Editions Serpenoise, 2005.
  7. « Liste des objets protégés de l'église », notice no PA00107102, base Palissy, ministère français de la Culture.
  8. Notice no PM88001028, base Palissy, ministère français de la Culture.
  9. Notice no PM88001027, base Palissy, ministère français de la Culture.