Ouvrir le menu principal

Église Notre-Dame-et-Saint-Elzéar de Montfuron

église située dans les Alpes-de-Haute-Provence, en France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Notre-Dame.

Église Notre-Dame-et-Saint-Elzéar
Image illustrative de l’article Église Notre-Dame-et-Saint-Elzéar de Montfuron
Présentation
Nom local Église Notre-Dame-et-Saint-Elzéar de Montfuron
Culte catholique
Type église paroissiale
Rattachement Diocèse de Digne
Début de la construction XIIIe siècle
Style dominant Art roman provençal
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Ville Montfuron
Coordonnées 43° 50′ 08,17″ nord, 5° 41′ 40,13″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Notre-Dame-et-Saint-Elzéar de Montfuron

L'église Notre-Dame-et-Saint-Elzéar, placée sous le double vocable de Notre-Dame et de saint Elzéar, est une église du XIIIe siècle, de style roman, située sur la commune de Montfuron dans le département des Alpes-de-Haute-Provence en France.

HistoireModifier

L'église de Montfuron date du XIIIe siècle[1]. Elle est primitivement placée sous la titulature de Notre-Dame. Le souvenir d'Elzéar de Sabran (1285-1323) est conservé à Montfuron depuis que, de passage dans la localité, il y aurait fait un miracle en guérissant un aveugle[2]. Depuis, l'église paroissiale porte son nom, associé à celui de Notre-Dame. L'église est sous le patronage principal d'Elzéar, et la fête paroissiale est encore célébrée au XIXe siècle chaque 22 juin, jour anniversaire de cet événement[2].

L'église est partiellement reconstruite en 1829. Elle est consacrée le jour de la fête patronale, le 22 mai, par l'évêque de Digne, Bienvenu de Miollis[3].

Elle a fait l'objet d'une restauration à la fin du XXe siècle[1].

ArchitectureModifier

L'église est de style roman. Les deux travées de la nef sont voûtées d’arêtes, tout comme le bas-côté unique.

Le clocherModifier

Le clocher-tour date du XVIIe siècle[4].

RéférencesModifier

  1. a et b Annales de Haute Provence, Société scientifique et littéraire des Alpes-de-Haute-Provence, numéros 311-314, 1990, p. 34.
  2. a et b J. J. M. Féraud, Histoire, géographie, et statistique du département des Basses-Alpes, Vial, 1861, p. 578.
  3. Honoré Jean P. Fisquet, La France pontificale, vol. 1, p. 162.
  4. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, Imprimerie Louis Jean, , 559 p., p. 223-224.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier