Éducation préscolaire, primaire et secondaire au Québec

Au Québec, l'éducation préscolaire, primaire et secondaire correspond aux deux niveaux d'enseignement précédant les enseignements collégial et universitaire, soit l’éducation préscolaire, aussi appelée maternelle, et l’enseignement primaire et secondaire[1].

Éducation préscolaireModifier

L'éducation préscolaire comprend la prématernelle et la maternelle, qui sont souvent rattachées aux écoles primaires. Les classes de prématernelle (4 ans au 30 septembre) du réseau public sont présentes dans les milieux où la concentration de la population est à faible revenus, ou les milieux où peu d'enfants fréquentent un CPE[réf. nécessaire] (elle n'est pas obligatoire). Les élèves fréquentent la prématernelle soit le matin, soit en après-midi, mais ils fréquentent la maternelle le matin et en après-midi. Les enfants de la maternelle (5 ans au 30 septembre) fréquentent l'école toute la journée. La prématernelle et la maternelle ne sont pas obligatoires par la loi, mais la majorité des enfants les fréquentent.

Éducation primaireModifier

L'éducation primaire s'adresse aux mineurs de 6 ans à 11 ans (âge du 30 septembre) (ou jusqu'à 12 ans en cas de redoublement). L'éducation primaire[2] est composée de 3 cycles de 2 années, pour une durée de 6 ans. Les élèves ont deux ans pour réussir les apprentissages du cycle. À la deuxième année de chacun des cycles, un bilan des apprentissages est réalisé par l'enseignant pour situer les acquis des élèves par rapport aux exigences ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur. Ce dernier impose aux élèves de sixième année un examen de passage du primaire au secondaire. Bien que l'examen de la sixième année soit très important, plusieurs écoles secondaires utilisent les résultats cumulés de toutes les années précédentes pour classer l'étudiant.

Lorsque les élèves n'ont pas acquis toutes les connaissances nécessaires, ou s'ils sont souvent absents, ils devront redoubler 1 année.

Avant, il n'y avait pas de cours d'anglais au 1er cycle, mais depuis août 2006, il y a un cours d'anglais à chaque cycle.

Le programme du primaire comprend 5 domaines d’apprentissage. Chacun de ces domaines regroupe quelques disciplines :

1) Le domaine des langues (aux écoles primaires francophones) :

  • Français, langue d’enseignement ;
  • Anglais, langue seconde ;
  • Français, accueil (pour les élèves nouvellement arrivés d’un autre pays ou n'ayant jamais pratiqués).

Le domaine des langues (aux écoles primaires anglophones) :

  • Anglais, langue d’enseignement ;
  • Français, langue seconde ;

2) Le domaine des mathématiques, de la science et de la technologie :

  • Mathématiques ;
  • Science et technologie.

3) Le domaine de l’univers social :

  • Géographie et histoire ;
  • Éducation à la citoyenneté.

4) Le domaine des arts :

  • Arts plastiques ;
  • Musique (facultatif) ;
  • Art dramatique (facultatif) ;
  • Danse (facultatif).

5) Le domaine du développement personnel :

  • Éducation physique et à la santé ;
  • Éthique et culture religieuse.

Éducation secondaireModifier

Les études secondaires québécoises sont divisées en cinq niveaux (secondaire 1 à 5) d'une durée d'un an chacun. On y distingue également 2 cycles. Les 1re, 2e secondaires font partie du premier cycle[3], alors que les 3e, 4e et 5e secondaires font partie du deuxième cycle du secondaire[4]. Au 5e secondaire, les élèves reçoivent un diplôme d'études secondaires (DES).

Il y a un cours d'anglais à chaque cycle aux écoles secondaires francophones.

Les élèves au secondaire ont de 12 ans à 17 ans ou à 18 ans (âge du 30 septembre) en cas de redoublement, mais les autistes ont de 12 ans à 20 ans, s'ils doivent redoubler (âge du 30 septembre).

Lorsque les élèves n'ont pas acquis toutes les connaissances nécessaires, ou s'ils sont souvent absents, ils devront redoubler 1 année.

Certains élèves souhaitant se rendre plus rapidement sur le marché du travail peuvent, dès l'âge de 16 ans, ne pas terminer leurs études secondaires et faire des études professionnelles. Celles-ci, d'une durée d'environ deux ans, débouchent sur l'obtention du Diplôme d'études professionnelles (DEP), qui correspond à une formation spécifique à un métier. Cependant, le DEP permet l'accès à des études collégiales dans un domaine de profession connexe, moyennant certains crédits du secondaire régulier du secteur des jeunes ou des adultes.

Pour les adultes (16 ans et plus) qui désirent retourner aux études et qui ne désirent pas se déplacer, la Société de formation à distance des commissions scolaires du Québec offre la formation à distance depuis 1995. Cependant, ce sont les commissions scolaires du Québec qui prennent les inscriptions et s'occupent de tout ce qui concerne les apprentissages. Il y en a au moins une dans chaque région du Québec.

Depuis septembre 2005, le programme de formation de l'école québécoise (nommé communément La réforme) est implanté graduellement au secondaire.

Dans le reste du Canada, il y a 6 années de classe à l'enseignement secondaire.

Formation professionnelleModifier

Les étudiants qui veulent obtenir une formation professionnelle (DEP) peuvent aller étudier à partir de 16 ans dans une école secondaire fournissant des cours de ce type. Il existe aussi des cours de spécialisation professionnelles (ASP) qui nécessitent souvent des compétences d'un DEP connexe. Ces deux cours mènent à des diplômes délivrés par le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur.

Il y a aussi la formation préparatoire au travail pour les élèves autistes. Il faut avoir 15 ans au 30 septembre. Il y a 3 années de classe. Il y a des stages. Si les élèves ne sont pas autonomes ou s'ils ont manqué beaucoup de stages, ils seront obligés de répéter une année. À 21 ans (dépassement la limite d'âge du 30 septembre), les élèves peuvent avoir une année dérogatoire pour répéter la FPT 3, mais ils ne peuvent pas avoir une année dérogatoire pour passer en FPT 3.

L'abolition des commissions scolairesModifier

Le gouvernement du Québec dépose, le 1er octobre 2019, un projet de loi visant à remplacer les commissions scolaires par des « centres de services scolaires » et à abolir les élections scolaires à l'automne 2019, avant les élections prévues en 2020[5].

RéférencesModifier

  1. Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, « Le système scolaire québécois | Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur », sur www.education.gouv.qc.ca (consulté le 13 février 2020)
  2. http://www.csdm.qc.ca/PrescolairePrimaire/Programmes.aspx
  3. Cependant, certains programmes du deuxième cycle commencent lors du troisième secondaire.
  4. Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport du Québec, « L'Éducation au Québec - l'enseignement secondaire », Gouvernement du Québec, (consulté le 18 juin 2009)
  5. « La CAQ dépose son projet de loi pour transformer les commissions scolaires », sur ici.radio-canada.ca, (consulté le 2 octobre 2019)