Édouard Monnais

administrateur, auteur dramatique, journaliste et écrivain musical français

Désiré-Guillaume-Édouard Monnais, né le à Paris où il est mort le dans le 9e arrondissement[1], est un administrateur, auteur dramatique, journaliste et écrivain musical français.

Édouard Monnais
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Pseudonyme
Paul SmithVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père-Lachaise - Division 55 - Monnais 01.jpg
Vue de la sépulture.

BiographieModifier

D'abord avocat au barreau de Paris, il se tourne vers la littérature et le journalisme avant d'obtenir en 1836 un poste au ministère de l'intérieur où il devient en 1838 Commissaire royal des théâtres lyriques royaux. De 1839 à 1847, il est codirecteur de l'Opéra de Paris avec Henri Duponchel, puis Commissaire impérial près les théâtres lyriques et le Conservatoire.

Il collabore notamment à la Revue et gazette musicale de Paris et au Courrier français, où il qualifiait les œuvres de Balzac de poèmes en prose[2]. Il a écrit parfois sous le pseudonyme de Paul Smith.

Dans l'édition du du Journal des Débats, le célèbre critique dramatique Jules Janin rendit un vibrant hommage à l'exemplaire carrière journalistique de son confrère Edouard Monnais.

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (55e division)[3].

ŒuvresModifier

  • Midi, ou l'Abdication d'une femme, comédie-vaudeville en 1 acte, en collaboration, Paris, Théâtre du Vaudeville,
  • Le Futur de la grand'maman, comédie en 1 acte, mêlée de couplets, avec Emmanuel Arago et Armand d'Artois, Paris, Théâtre des Nouveautés,
  • La Première cause, ou le Jeune avocat, comédie-vaudeville en 1 acte, avec Paul Duport, Paris, Théâtre de Madame,
  • La Contre-lettre, ou le Jésuite, drame en 2 actes, mêlé de chant, avec Paul Duport, Paris, Théâtre des Nouveautés,
  • La Demande en mariage, ou le Jésuite retourné, comédie-vaudeville en 1 acte, avec Emmanuel Arago et Armand d'Artois, Paris, Théâtre des Variétés,
  • Les Trois Catherine, scènes historiques du règne de Henri VIII, vaudeville en 3 époques, avec Paul Duport, musique de Adolphe Adam et Casimir Gide, Paris, Théâtre des Nouveautés,
  • La Cour des messageries, tableau-vaudeville en 1 acte, avec Auguste Lecerf, Paris, Théâtre de l'Ambigu-Comique,
  • La Dédaigneuse, comédie-vaudeville en 1 acte, avec Paul Duport, Paris, Théâtre du Vaudeville,
  • L'Anneau, ou Départ et retour, comédie-vaudeville en 2 actes, en collaboration, Paris, Théâtre de l'Ambigu-Comique,
  • Le Cavalier servant, ou les Mœurs italiennes, comédie en 1 acte, mêlée de chants, avec Paul Duport, Paris, Théâtre du Vaudeville,
  • Le Capitaine Roland, comédie-vaudeville en 1 acte, en collaboration, Paris, Théâtre du Vaudeville,
  • La Dame d'honneur, opéra comique en 1 acte, avec Paul Duport, musique de M. Despréaux, Paris, Opéra-Comique,
  • Un ménage parisien, drame en 2 actes, avec Laurencin, Paris, Théâtre du Gymnase-Dramatique,
  • Miss Kelly, ou La Lettre et l'engagement, comédie en 1 acte et en prose, avec Paul Duport, Paris, Théâtre de la Renaissance,
  • Le Cent-Suisse, opéra comique en 1 acte, avec Paul Duport, Paris, Opéra-Comique,
  • Sultana, opéra-comique en 1 acte, musique Maurice Bourges, Paris, Opéra-Comique,
  • Trénitz, vaudeville en 1 acte, avec Paul Duport, Paris, théâtre de Vaudeville, .
Varia
  • Mimili, ou Souvenirs d’un officier français dans une vallée suisse, 1827
  • Éphémérides universelles, ou Tableau religieux, politique, littéraire, scientifique et anecdotique, présentant pour chaque jour de l'année un extrait des annales de toutes les nations et de tous les siècles, 13 vol., 1828-1833
  • Esquisses de la vie d'artiste, 2 vol., 1844
  • Les Sept notes de la gamme, 1848

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Archives numérisées de la Ville de Paris, état-civil du 9e arrondissement, registre des décès de 1868, acte n° 266 [1]
  2. Melmoth réconcilié, jeudi 25 juin 1835, Le Contrat de mariage et Séraphîta, jeudi 17 décembre 1835 et jeudi 17 décembre 1835, cité par Stéphane Vachon dans 1850, tombeau d'Honoré de Balzac, XYZ éditeur-PUV, 2007, p. 331 (ISBN 2892614759)
  3. Jules Moiroux, Le cimetière du Père Lachaise, Paris, S. Mercadier, (lire en ligne), p. 255
  4. Base Léonore [2]

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :