Édouard Grinda

personnalité politique française
Édouard Grinda
Fonctions
Ministre du Travail (en)
Gouvernement Théodore Steeg
-
Conseiller général des Alpes-Maritimes
-
Député des Alpes-Maritimes
-
Biographie
Naissance
Décès
(à 92 ans)
Nice (France)
Sépulture
Nationalité
Française
Formation
Activité
Autres informations
Parti politique
Sépulture d'Edouard Grinda, Cimetière du Château, Nice.jpg
Vue de la sépulture.

Édouard Grinda est un homme politique français né le à Nice (Alpes-Maritimes) et décédé le à Nice où il est enterré, au Cimetière du château.

Biographie / Famille[1]Modifier

Édouard Grinda, fils de Jean-Baptiste Grinda (1830-1902), est chirurgien, et fondateur de l'hôpital Pasteur de Nice.

Son fils Jean-Paul Grinda (1900-1976), également chirurgien puis propriétaire de l'hôtel Le Westminster, a quatre enfants :

  • Francine (1930-1987), épouse d'Henri Roussel, fils de Gaston Roussel, patron des laboratoires Roussel, d'où Christine Roussel (née en 1951), épouse de Jean d'Albert de Luynes (1945-2008), 12e duc de Luynes, et Thierry Roussel (en) (né en 1953), quatrième époux de Christina Onassis, parents d'Athina Onassis ;
  • Olivier, actuel propriétaire de l'hôtel Le Westminster, a trois fils, Fabrice, Christophe (copropriétaire de l'hôtel) et Olivier ;
  • Jean-Noël Grinda (né en 1936), joueur de tennis et finaliste de la coupe Davis en 1964, et qui a un fils, Jean-Noël ;
  • Hélène (née en 1944), maîtresse de Bernhard de Lippe-Biesterfeld (1911-2004) dont elle a une fille, Alexia Lejeune (née en 1967), reconnue par son mari (mariés en 1972), le baron Stanislas Lejeune (1945-1998) d'où un fils, Cyril Lejeune (né en 1972). Elle se remarie à Victor Dial, dont elle aura un autre fils, William Dial[2].

Carrière politiqueModifier

Il est député des Alpes-Maritimes de 1919 à 1932. En janvier 1923, il est élu conseiller général dans le canton de Beausoleil qui vient tout juste d'être créé[1]. Il est ministre du Travail et de la Prévoyance Sociale du au dans le gouvernement Théodore Steeg.

RéférencesModifier

  1. a et b Gonnet, Paul, « Un grand médecin ministre, Edouard Grinda (1866-1958) et sa famille », Cahiers de la Méditerranée, Persée - Portail des revues scientifiques en SHS, vol. 55, no 1,‎ , p. 67–75 (DOI 10.3406/camed.1997.1201, lire en ligne  , consulté le ).
  2. http://fracademic.com

SourcesModifier

  • « Édouard Grinda », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Liens externesModifier