Édouard Cortès (peintre)

peintre français
Édouard Cortès
Don Kurtz - Edouard Cortes.jpg
Portrait d'Édouard Cortès par Don Kurtz.
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Édouard-Léon CortèsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Beaux-Arts de Paris (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Autres informations
Membre de
Conflit
Mouvement
Genre artistique
Site web
Distinctions
Œuvres principales
Vues de Paris

Édouard-Léon Cortès[1], né le à Lagny-sur-Marne et mort le [2], est un peintre post-impressionniste français.

BiographieModifier

Édouard Cortès est le fils d'Antonio Cortés y Aguilar (1827-1908), peintre réputé de la cour espagnole, et le petit-fils d’André Cortès, artisan[3].

Il étudie à Paris à l’École nationale supérieure des beaux-arts de 1899 à 1904 et expose pour la première fois au Salon des artistes français de 1902 où il présente des rues de Paris la nuit : tableaux qui lui permettent de rencontrer le succès[réf. souhaitée]. Il devient membre de la Société des artistes français et il y expose ses tableaux tous les ans. En 1900, il fait la connaissance à Lagny de Marie-Edmond Höner qui vient d'y fonder une association artistique[4].

En 1915, il reçoit une médaille d’argent au Salon des artistes français et une médaille d’or au Salon des indépendants. Il peint essentiellement des paysages parisiens où il a le plus souvent recherché les effets du moment de la journée ou de la nuit, les effets de la météorologie, des saisons : le matin, le soir, la pluie, la neige, etc. Ses vues parisiennes s'inscrivent dans la lignée de celles d'Eugène Galien-Laloue (1854-1941).

Toute sa vie, il a cherché à améliorer son style et sa technique.

À l’inverse de ses contemporains, il n’a pas offert ses services de maître, même si de nombreux artistes ont prétendu avoir étudié à ses côtés.

En 1927, il expose au Salon des indépendants les toiles Coin de Paris et Effet de lumière, en 1928 Intérieur en Bretagne (deux toiles) et, en 1929, Soir en Bretagne et Effet de lampe[5].

Notes et référencesModifier

  1. Voir les formes rejetées des autorités : « Cortès, Edouard-Léon (1882-1969) », Personne, sur idref.fr, et (BNF 14420030).
  2. [archives-en-ligne.seine-et-marne.fr/mdr/index.php/docnumViewer/calculHierarchieDocNum/144917/870:18261:25928:144917/612/1088 Archives de la Seine-et-Marne, commune de Lagny-sur-Marne, acte de naissance no 63, année 1882 (avec mention marginale de décès) (pages 133/208)]
  3. « Édouard Léon Cortès », sur artnet.fr (consulté le ).
  4. Bulletin de la Société française des amis des arts, Paris, 4, 15 octobre 1900, pp. 1-3 — sur Gallica.
  5. René Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 318.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Liens externesModifier