Ouvrir le menu principal

Édouard Alphonse James de Rothschild

banquier français
Édouard Alphonse James de Rothschild
Édouard-Alphonse-James de Rothschild.jpg
Photographie d'Édouard de Rothschild
Fonctions
Président
Consistoire central israélite de France
-
Régent de la Banque de France
-
Titre de noblesse
Baron
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Famille
Père
Fratrie
Béatrice de Rothschild
Bettina Caroline de Rothschild (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Autres informations
Propriétaire de
Distinction
Père-Lachaise - Division 7 - Rothschild 01.jpg
Vue de la sépulture.

Le baron Édouard Alphonse James de Rothschild (, Paris - , Paris), est un banquier français.

Sommaire

BiographieModifier

Fils unique d'Alphonse de Rothschild, il lui succède à son décès à la direction de la Banque Rothschild. Il lui succède également comme régent de la Banque de France de 1906 à 1936.

Édouard de Rothschild a hérité d'une part du vignoble du Château Lafite Rothschild et de la collection d'art de son père qu'il a élargie grâce à un certain nombre d'achats importants. Sa grande collection comprenait des pièces par les sculpteurs de renom comme Jean-Louis Lemoyne et des peintures par Vigée-Lebrun et par Rembrandt.

 
Edouard de Rothschild, médaillé de bronze au Polo lors des JO de 1900, avec le team du Bagatelle Polo Club de Paris.

Comme son père, Édouard de Rothschild a investi dans les courses de chevaux pur-sang ; il avait hérité du Haras de Méautry. Il était un bon joueur de polo et membre d'une équipe qui a participé aux Jeux olympiques d'été de 1900 et qui y gagna une médaille de bronze  .

Édouard devient propriétaire du château de Reux.

En 1905, il avait épousé Germaine Halphen (1884–1975), fille de l'ingénieur et banquier Émile Halphen et de Louise Fould, et nièce du compositeur Fernand Halphen. Édouard est le père de quatre enfants:

Il rencontra à l'âge de 17 ans dans un music-hall parisien, Blanche de Varennes[1] (alias Jeanne Sherder), qui lui fut fidèle jusqu'à sa mort tragique en 1898. Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise (7edivision).

Victoires majeures en hippismeModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier