Éditions Mille et Une Nuits

maison d'édition française

Les Éditions Mille et Une Nuits ont été créées en septembre 1993 par Maurizio Medico, Nata Rampazzo et Luc Dubos, sur le modèle italien des Mille Lire (petits livres à mille lires).

éditions 1001 nuits[1]

Depuis 1999, Les Éditions Mille et une Nuits sont un département de la Librairie Arthème Fayard[2].

Depuis mars 2020, un collectif de libraires œuvre à la programmation éditoriale de la Petite Collection des Mille et Une Nuits. Ils choisissent avec les éditeurs les rééditions des meilleurs titres du catalogue et leurs couvertures.

A raison de vingt titres par an dont cinq inédits, la maison a publié récemment Ton devoir réel est de sauver ton rêve[3], la correspondance inédite de Modigliani, et Ça m’apprendra à dire des conneries[4], de Boris Vian.

HistoriqueModifier

Les Éditions Mille et une Nuits publient des textes courts, français et étrangers, à destination d’un public nouveau et s’affirment rapidement avec La Petite Collection. Le premier titre publié est Lettre sur le bonheur d'Épicure (341-270 av. J.-C.).

Devant le succès de ces petits livres « pour le temps d’une attente, d’un voyage, d’une insomnie », publiés dans la série La Petite Collection (656 titres parus jusqu'en 2016), la maison d’édition a développé d’autres collections, panachant essais politiques, rééditions de raretés de l’histoire littéraire et fictions inédites : Les Petits Libres, Les Guides faciles, la collection Lunes, la collection Souvenirs, les Albums et les  Portraits. Elle a également publié des agendas et des coffrets thématiques.

Depuis leur création, elles ont élargi leur marché en proposant une collection de littérature et d'essais grand format (dont le best-seller fut La Face cachée du Monde, de Pierre Péan et Philippe Cohen. Parmi les auteurs les plus édités, on compte notamment le politologue et historien des idées Pierre-André Taguieff.

En 2009, le fonds de cette maison d'édition a été déposé à l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine (IMEC), sous la forme de 307 boites d'archives[5].

En 2016 parait le dernier numéro (n° 656) dans la série La Petite Collection :

  • Patrick Besson (1956-), Pense-bête suivi de Sorties, Paris, Éditions Mille et une nuits, coll. « La Petite Collection », , 131 p. (ISBN 978-2-7555-0757-7), chap. 656.

Depuis mars 2020, un collectif de libraires œuvre à la programmation éditoriale de la Petite Collection des Mille et Une Nuits. Ils choisissent avec les éditeurs les rééditions des meilleurs titres du catalogue et leurs couvertures.[6]

Notes et référencesModifier

  1. « 1001 nuits », sur www.fayard.fr, (consulté le 28 septembre 2020)
  2. « Fiche d'identité des Éditions Mille et une Nuits », sur societe.com (consulté le 10 juin 2019)
  3. "Ton devoir réel est de sauver ton rêve", Amedeo Modigliani, (lire en ligne)
  4. "Ça m'apprendra à dire des conneries", Boris Vian, (lire en ligne)
  5. « Dépôt des Éditions Mille et Une Nuits à l'IMEC », sur imec.archives.com (consulté le 4 janvier 2017)
  6. « 1001 nuits », sur www.fayard.fr, (consulté le 28 septembre 2020)

Liens externesModifier