Édith Simonnet

journaliste, animatrice, productrice de télévision, sculpteur et peintre française

Édith Simonnet, née le à Suresnes, est une journaliste, animatrice et productrice de télévision, sculptrice et artiste peintre française.

Édith Simonnet
Image dans Infobox.
Edith Simonnet en 2012.
Naissance
Nationalité
Activité
Formation
Lieu de travail
Site web

JournalisteModifier

Après trois années de langues étrangères appliquées à l'université Paris IV Sorbonne, Édith Simonnet entre au Figaro comme pigiste à la rubrique Radio-Télé[1]. Quelques mois plus tard, elle rejoint le « Cahier saumon ». Les pages économiques du Figaro sont alors dirigées par Philippe Vasseur.

En 1986, elle est envoyée à Lyon lors de la création de Lyon Figaro[2] sous la direction de Alain Bühler[3],[4].

Après quelques mois, elle rejoint un hebdomadaire lyonnais d'informations juridiques et économiques du groupe Hersant Les Affiches lyonnaises dont elle devient rédacteur en chef.

En 1988, elle participe au lancement de Télé Lyon Métropole fondée par Roger Caille et dirigée par Philippe Desmoulins et Alain Garlan[5]. Elle fait avec Sophie Descroix, le premier direct de la chaine depuis un petit studio improvisé dans la Tour du Crédit lyonnais[6]. Puis elle présente le talk-show en début de soirée. Un an plus tard, Jérôme Bellay prend la direction de l'antenne et lui confie avec Yves Calvi, la présentation du journal télévisé[7],[8].

En 1989, elle rejoint Télé Monte Carlo[9] pour présenter le journal du soir jusqu'en 1993, puis elle réalise des reportages culture dans l'émission SUD de Michel Cardoze.

En 1994, elle participe au lancement de la première chaine française d'information continue LCI dirigée par Jérôme Bellay qui lui confie la présentation des journaux de la mi-journée. Elle animera aussi un talk show hebdomadaire Lu dans la Presse.

En 2000, elle participe à la création de la Chaine Santé Vie[10], imaginée par Jean-François Lemoine au sein du groupe Lagardère. Elle produit différentes émissions : Psy présenté par Caroline Thompson, Réponses de psy présenté par Caroline Dublanche et Questions de psy présenté par Édith Simonnet.

En 2002, lorsque la Chaine Santé est rachetée, elle se consacre à la sculpture.

Sculptrice et artiste peintreModifier

En 1991, après un passage dans les ateliers de la ville de Levallois-Perret, elle commence son travail autour de la danse et du mouvement.

Sa rencontre avec le fondeur Gilbert Clémenti à Meudon influence son travail. Fondeur de Roseline Granet, Niki de Saint Phalle, Barcelo, Gilbert Clémenti l'accompagne dans sa pratique. Elle quitte Paris pour Lyon en 2001, et travaille alors avec la fonderie Barthélémy à Crest près de Valence[11].

Depuis 2000, elle a exposé à la galerie Neel (Saint-Paul-de-Vence), à la galerie Nuances et Lumière (Lyon), la galerie du Pharos (Marseille, Saint-Rémy-de-Provence et Avignon) et à Ze Gallery à Bourg-en-Bresse[12].

Elle se consacre désormais à la sculpture de matériaux pauvres, le papier, le carton et à la peinture de portraits grand format[13].

Commandes et sélectionsModifier

En 2000, à la demande de l'Association Art au présent, elle réalise une crèche pour la basilique de Fourvière. Marie, Joseph et Jésus sont réalisés sur une armature métallique recouverte de terre crue, de tissus et de feuille d'or.

En 2008, elle répond à un appel à artistes pour la Biennale des lions[14]. Elle est sélectionnée avec 69 autres sculpteurs et plasticiens dont Hervé Di Rosa et Rachid Kimoune. Elle réalise la sculpture Lyon Inside, un lion recouvert de circuits imprimés avec une crinière en fibre optique. Les sculptures ont été vendues aux enchères à l'hôtel de ville de Lyon sous le marteau de Maitre Jean-Claude Anaf.[15]

Elle participe depuis 2009 aux Ain'Pertinentes, biennale d'art contemporain de Bourg-en-Bresse[16] : en 2009 avec la sculpture Quia Nominor, entièrement recouverte de centimes d'euro laminés et tressés, en 2011 avec Green Bresse , et en 2013 avec à l'Origine.

En 2015, deux grandes sculptures Petra sont acquises par le groupe GL Events pour son nouveau siège, conçu par Odile Decq à la Confluence de Lyon.

Retour à l'écritureModifier

Sans renoncer à sa pratique artistique, Édith Simonnet renoue avec l'écriture en 2010 en retrouvant son premier mari Philippe Brunet-Lecomte, fondateur du magazine Lyon Mag. Ensemble, ils écrivent des projets d'émissions, des romans, des essais, des scénarios. Elle co-écrit avec Pascal Meilheurat, un livre sur la Biennale d'art contemporain des Ain'Pertinentes : "Bourg en Bresse un autre regard"[17]. Elle enseigne également à Studio M[18], école audiovisuelle où elle mène des projets éditoriaux interactifs avec ses étudiants[18].

Un nouveau projet culturel de presseModifier

De 2013 à 2015, Édith Simonnet participe au projet TOC[19], Troubles obsessionnels culturels. Une plateforme pour la culture dans la région Rhône-Alpes. Un magbook trimestriel de 300 pages consacré à la vie culturelle dont elle est chef d'édition. mytoc.fr est aussi un site de services et d'événementiel culturel. Des parrains rejoignent le projet comme l'académicien Marc Lambron, le prix Goncourt Alexis Jenni ou encore Philippe Vecchi qui collaborent à la revue. Sous le pseudonyme Tom de Thinnes, elle commence une carrière d'illustrateur[20]

RécompenseModifier

Lauréate 2015 du premier prix Livio Benedetti pour son œuvre de sculpteur, peintre et écrivain. Le prix lui a été remis le , au théâtre Charles Dullin de Chambery , des mains de Janine Dumas, présidente du jury de l'Association des Amis de Livio de Benedetti, et fondatrice de la Fondation Pierre Dumas- Institut de France , créée en l'honneur de son mari[21].

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Liens externesModifier