Économie de la Bosnie-Herzégovine

La Bosnie-Herzégovine doit aujourd'hui à la fois reconstruire le pays déchiré par la guerre et introduire les réformes du marché nécessaires dans une économie auparavant centralisée et planifiée.

Économie de la Bosnie-Herzégovine
Image illustrative de l’article Économie de la Bosnie-Herzégovine
Fabrique de meubles près de Foča

Monnaie Mark convertible bosniaque
Année fiscale calendaire
Organisations internationales ALECE
Statistiques
Produit intérieur brut (parité nominale) 17,04 milliards $ (2009)
Croissance du PIB 5,5 % (2008)
PIB par habitant en PPA 8 139 $ (2008)
PIB par secteur agriculture : 10,2 %
industrie : 23,9 %
services : 66 %
Inflation (IPC) 1,5 % (2008)
Population active 1,196 millions (2007)
Taux de chômage 43 % (janvier 2011)
Commerce extérieur
Exportations 6,711 milliards $ (2008)
Importations 16,286 milliards $ (2008)
Finances publiques
Dette publique 40 % du PIB (2008)
Recettes publiques 8,607 milliards $
Dépenses publiques 8,962 milliards $
Sources :
https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/bk.html

Un des restes de l'ère communiste est une industrie de l'armement en sur-effectifs. Sous l'ancien leader Josip Broz Tito, l'industrie militaire bosniaque était valorisée au sein de la Yougoslavie et produisait une part importante des armes de défense yougoslaves, tout en étant peu rentable.

La guerre de 1994 a causé des changements dramatiques dans l'économie. Bien que sa capacité de production ait été aujourd'hui restaurée, l'économie de la Bosnie fait toujours face à des difficultés considérables. Certes les PIB et PNB par habitant ont augmenté de 10 % entre 2003 et 2004 et la dette nationale est en baisse, mais le fort taux de chômage et l'important déficit commercial restent problématiques.

Après l'effondrement du dinar, la monnaie nationale devient le mark convertible en 1998, indexé à l'Euro. L'inflation annuelle est la plus faible des pays de la région avec 1,9 % en 2004. En 2005, la dette internationale était de 3.1 milliards de dollars, la plus basse des ex pays yougoslaves. Le taux de croissance du PNB était de 5 % en 2004 selon la banque centrale et le bureau des statistiques de Bosnie.

Selon l'organisme Eurodata, le PNB par habitant est à 30 % de celui de l'Union européenne en 2008.

En 2014, alors que le chômage touche officiellement plus de 40 % de la population active et que les privatisations se sont soldées par un pillage des ressources publiques, la situation économique du pays conduit à un mouvement de protestation de grande ampleur[1]..

Investissements directs étrangers (1999–2008)Modifier

  • 1999 : 166 millions €
  • 2000 : 159 millions €
  • 2001 : 133 millions €
  • 2002 : 282 millions €
  • 2003 : 338 millions €
  • 2004 : 534 millions €
  • 2005 : 421 millions €
  • 2006 : 556 millions €
  • 2007 : 1,628 milliards €
  • 2008 : 1,083 milliards €

Les principaux investisseurs (1994–2007)Modifier

Investissements étrangers par secteurs (1994–2007)Modifier

RéférencesModifier

  1. La Bosnie enfin unie... contre les privatisations, Jean-Arnault Dérens, Le monde diplomatique, mars 2014

Voir aussiModifier