Ouvrir le menu principal

L'économie de l'Aquitaine laisse une place importante à l'agriculture (notamment à la viticulture et au foie gras) et à l'industrie agro-alimentaire, laquelle représente le premier employeur industriel de la région avec 19 % de l'emploi industriel régional[1].

Sommaire

Économie par départementModifier

La DordogneModifier

La GirondeModifier

La Gironde, avec une grande superficie et une forte population, est un des départements les plus dynamiques de France et d'Aquitaine. Bordeaux est depuis longtemps un pole industriel et tertiaire important. La viticulture tient une place importante, ainsi que le tourisme.

Les LandesModifier

Le tourisme est une ressource majeure du département des Landes.

Il se concentre très majoritairement sur les zones côtières (Mimizan, Hossegor, Capbreton, Seignosse, Biscarosse...) où la renommée des conditions de surf a fait le tour du monde (plusieurs épreuves par an). De plus le parc naturel des Landes de Gascogne met l'accent sur la présence du plus grand massif forestier de France métropolitaine.

Il ne faut pas non plus oublier de citer le tourisme «gastronomique», car les Landes sont réputées culinairement au travers du foie gras, des magrets, des volailles des Landes.

Enfin le tourisme thermal attire de nombreux curistes avec les stations de Dax, Saint-Paul-lès-Dax, Saubusse-les-Bains, Préchacq-les-Bains ou encore Eugénie-les-Bains.

Après une baisse de fréquentation en 2003 à la suite de la catastrophe du Prestige, l'année 2004 a été une excellente surprise pour le tourisme landais : le département a figuré à la première place des destinations estivales.

Article de fond : Tourisme dans les Landes.

Autres activités :

  • Canard gras: 7,5 millions de canard gras par an ;
  • Maïs ;
  • Pin des Landes ;
  • Diverses industries qui découlent du bois, du maïs, et de la volonté du département de s'industrialiser dans les années 1960 (chimie à Parentis, sidérurgie, etc ;
  • Extraction d'hydrocarbures dans le nord-ouest du département (Parentis-en-Born) ;
  • Industrie aéronautique (Turboméca par exemple)
  • Présence militaire
  • Port de Bayonne en partie dans les Landes et logistique de transport en raison des infrastructures de transport existantes (A63 A64 A65 RN124 Ligne Bordeaux-Saint-Jean - Irun) et la proximité avec l'Espagne ;

Le Lot-et-GaronneModifier

Le Lot-et-Garonne est très axé sur l’agriculture (avec notamment la tomate ou les peupliers)

Les Pyrénées-AtlantiquesModifier

Le Pays BasqueModifier

Le BéarnModifier

L'activité économique du Béarn s'appuie sur 4 grands secteurs :

Se greffent autour d'autres secteurs d'activité :

  • le bâtiment
  • l'industrie textile : le béret basque, qui comme son nom ne l'indique pas est d'origine béarnaise ; autrefois florissante, cette activité a subi de plein fouet la crise de l'industrie textile ; aujourd'hui, il reste deux sociétés : Béatex à Oloron (employant environ 80 personnes dont les créations sous la marque Pierre Laulhère sont connues et reconnues dans le monde entier) et Blancq Olibet à Baudreix (qui commercialise les marques Pipolaki, Bakarra et Redeye) ;
  • le tourisme ;
  • divers industries et services.

OrganismesModifier

EntreprisesModifier

InfrastructuresModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier