Ouvrir le menu principal

Écoles italiennes de peinture

courant artistique

Les écoles italiennes de peinture définissent les différents mouvements artistiques en peinture qui se sont développés, répandus depuis leur ville d'origine et sont des termes communément admis dans les commentaires sur la production artistique de l'Italie et les écrits des historiens de l'art.

On distinguera ce classement des mouvements en peinture occidentale comme la renaissance artistique italienne, le maniérisme, le baroque, le rococo, le classicisme, tous mouvements relatifs au style et qui se sont, eux, répandus dans toute l'Europe occidentale sans être rattachés à leur lieu d'origine (quand il existe).

Les principales sont :

Certaines sont regroupées dans les écoles giottesques par l'influence du peintre du Trecento, Giotto di Bondone :

Lieux d'origineModifier

École florentineModifier

L'école florentine se développe en Toscane, à partir de la ville de Florence, à partir du XIIIe au XVIe siècle, par une peinture nouvelle rompant avec les principes de la peinture byzantine.

École siennoiseModifier

L'école siennoise, qui s'étend du XIVe au XVIe siècle en Toscane, approfondit la plus pure tradition byzantine, contrairement à l'école florentine.

École vénitienneModifier

L'école vénitienne est née au XIVe siècle dans la région de Venise.

École de FerrareModifier

L'école de Ferrare naît avec la Renaissance. Elle est soutenue par la maison d'Este jusqu'en 1597 et se poursuit sous les influences des autres école de la région nord de l'Italie.

École véronaiseModifier

L'école véronaise est née au Moyen Âge et dure jusqu'au XVIIIe siècle.

École romaineModifier

L'École romaine se développe à partir de la ville de Rome.

École lombardeModifier

L'école lombarde, elle, se définit sur la région de la Lombardie sans centre particulier.

École piémontaiseModifier

L'école piémontaise, elle, se définit sur la région du Piémont avec son centre particulier dans la ville de Turin.

École de BologneModifier

L'école bolonaise, de la fin du XVIe siècle et du XVIIe siècle, à Bologne, et ses peintres, les premiers à promouvoir la peinture baroque en Italie et l'Académie bolonaise des Incamminati des Carrache.

École de MantoueModifier

L'école de Mantoue, en Lombardie...

École de CrémoneModifier

L'école de Crémone, en Lombardie...

École de ParmeModifier

L'école de Parme, en Émilie-Romagne initiée vers 1462, atteint son apogée avec le Corrège qui forme ses disciples. Elle entre en décadence au siècle suivant.

École génoiseModifier

L'École génoise, en Ligurie rassemble les artistes baroques fortement influencés par les peintres flamands, dont certains ont résidé à Gênes comme Rubens.

École de RiminiModifier

L'école de Rimini rassemble les peintres ayant subi l'influence directe de Giotto lors de son passage dans la ville (avant 1309, peut-être 1303) et s'étant dissoute vers 1350.

École de ForlìModifier

L'école de Forlì rassemble les peintres actifs à Forlì en Émilie-Romagne et sous l'influence du style de Giotto.

École ombrienneModifier

L'école ombrienne rassemble les peintres actifs dans la région de Pérouse en Ombrie.

École napolitaineModifier

École lucquoiseModifier

Scuola StampacinaModifier

Notes et référencesModifier

  1. (it) Baron Alessandro Petti, « Guida pittorica, ossia analisi intorno lo stile delle diverse scuole di pittura, etc », sur Google Books, (consulté le 14 mai 2017).

SourcesModifier

BibliographieModifier

  • Écoles italiennes de peinture, œuvre posthume de Stendhal rééditée en 1932 au Divan (Paris)
  • Histoire de la peinture italienne d’Adolfo Venturi

Voir aussiModifier