Ouvrir le menu principal

Écoles de l'an III scientifiques

Photo des bâtiments historiques
École polytechnique.
Conservatoire national des arts et métiers.
École normale supérieure.

Les Écoles de l'an III scientifiques sont des institutions d'enseignement supérieur scientifique fondées à Paris par la Convention nationale, durant l'automne 1794 (an III)[1], pour former les cadres indispensables à la Nation[2].

HistoriqueModifier

La création, en 1794, des Écoles de l'an III scientifiques illustre l'ambition proclamée par l'article 22 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen en préambule de la Constitution du 24 juin 1793[3] : « L'instruction est le besoin de tous. La société doit favoriser de tout son pouvoir les progrès de la raison publique et mettre l'instruction à la portée de tous les citoyens ».

Ces écoles scientifiques sont au nombre de trois[4] :

RéférencesModifier

  1. Voir Dominique Julia, Les trois couleurs du tableau noir. La Révolution, Éditions Belin, Paris, 1981, p. 12-13.
  2. L'enseignement supérieur en France : historique.
  3. Voir François Mitterrand, « Éditorial », Résonances. Journal du Conservatoire national des arts et métiers, no 12, Conservatoire national des arts et métiers, Paris, 1994, p. 3.
  4. Voir Guy Lecuyot, « Les Écoles de l'an III », ErNeSt. Le courrier de l'École normale supérieure, no 26, École normale supérieure, Paris, 1995, p. 5-6.
  5. Les Écoles de l'an III

BibliographieModifier

  • Pierre Caspar, « L'accès au savoir : permanences et mutations », Université de tous les savoirs, volume 5, 17-26, Éditions Odile Jacob, Paris, 2001.
  • Dominique Julia, Les trois couleurs du tableau noir. La Révolution, Éditions Belin, Paris, 1981.
  • Guy Lecuyot, « Les Écoles de l'an III », ErNeSt. Le courrier de l'École normale supérieure, no 26, 5-6, École normale supérieure, Paris, 1995.
  • François Mitterrand, « Éditorial », Résonances. Journal du Conservatoire national des arts et métiers, no 12, 3, Conservatoire national des arts et métiers, Paris, 1994,

Articles connexesModifier

Liens externesModifier