Ouvrir le menu principal

École supérieure de journalisme de Lille

école de journalisme
Ne doit pas être confondu avec ESJ Paris.
École supérieure de journalisme de Lille (ESJ Lille)
ESJ.jpg
Histoire et statut
Fondation
Type
Ecole de journalisme
Fondateur
Paul Verschave
Directeur
Pierre Savary
Localisation
Localisation
Pays

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Nord

(Voir situation sur carte : Nord)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Lille

(Voir situation sur carte : Lille)
Point carte.svg
Divers
Membre de
Site web

L'École supérieure de journalisme de Lille ou ESJ Lille, fondée en 1924, est un établissement français de statut associatif d'enseignement supérieur et est située à Lille (Métropole européenne de Lille) dans le département du Nord (Hauts-de-France). Elle est l'une des plus importantes écoles de journalisme en France, et la plus ancienne des 14 écoles reconnues par la CPNEJ.

L'ESJ Lille a été classée meilleure école de journalisme française en 2013 selon le classement Le Figaro-Street Press[1] ainsi qu'en 2016 et 2018 dans le classement des écoles de journalisme réalisé par Le Figaro[2]. Ce classement est cependant effectué à titre privé, le Figaro étudiant n'étant pas rattaché à un organisme national.

Sommaire

HistoriqueModifier

Fondée par le docteur en droit Paul Verschave (1878-1947), l’ESJ Lille ouvre ses portes le premier mardi de novembre, au sein des Facultés catholiques de Lille. En 1956, L’ESJ Lille est agréée par la profession en vertu de la Convention collective des journalistes, qui limite à un an le stage professionnel de ses diplômés. En 1960, L’ESJ Lille devient un établissement privé d’enseignement technique supérieur. Prise en charge par ses anciens élèves qui créent, selon la loi française de 1901, l’Association de l’École supérieure de journalisme de Lille. En 1969, L’ESJ Lille est reconnue par l’État en vertu du décret du 24 avril. En 1981, L’ESJ Lille s’installe dans ses actuels locaux, 50 rue Gauthier-de-Châtillon, au cœur de Lille. Elle y est toujours. En 1983, le diplôme de l’ESJ Lille est reconnu par l’État, qui l’autorise à délivrer un diplôme revêtu du visa officiel en vertu de l’arrêté du 18 février 1983. En 2009, lancement d’une Prépa égalité des chances (Classe préparatoire aux concours des écoles de journalisme ouverte à des jeunes diplômés boursiers de l’enseignement supérieur).Modification des statuts de l’école. Le conseil d’administration de l’ESJ Lille, composé notamment de représentants des milieux professionnels (éditeurs et journalistes) et d’anciens élèves de l’école, s’enrichit de la présence de représentants de l’enseignement supérieur, des collectivités locales, des entreprises régionales. Les 10,11 et 12 octobre 2014, l’ESJ Lille a célèbré ses 90 ans.

Le lundi 15 octobre 2018, l'ESJ Lille est endeuillée par la mort de Maurice Deleforge, deux jours avant ses 85 ans. Ce professeur de français en fut le directeur des études durant trente-quatre années (la plus grande longévité à ce poste) de 1961 à 1994. Il marqua ainsi plusieurs générations d'étudiants passés par l'École.[1][2]

EnseignementModifier

 
Les locaux de l'école supérieure de journalisme de Lille, installée dans le bâtiment de l'ancien Institut de physique de Lille, en .

Les soixante étudiants (dont 10 étudiants étrangers qui passent un concours parallèle) sélectionnés chaque année sur concours d'entrée (oral et écrit) reçoivent pendant deux ans une formation à la radio, la télévision, la presse écrite, au travail d'agence et au métier de journaliste web.

En parallèle, l'ESJ propose trois autres formations : journaliste et scientifique (JS) ; journaliste sportif et presse hebdomadaire régionale (PHR).

La filière « Journaliste et scientifique » a été créée en 1993 à l’initiative de Patrick Pépin, alors directeur des études de l’ESJ Lille (1991-1999), et Bernard Pourprix[3], MCF/PR en épistémologie et histoire des sciences à l’université de Lille 1. Elle propose aux étudiants titulaires au minimum d’un niveau bac+ 4 en sciences exactes, naturelles ou humaines, de se former en un an au métier de journaliste scientifique. Ce cursus permet d’obtenir un certificat d’aptitude aux fonctions de journaliste scientifique, délivré par l’ESJ Lille et un Master 2 « Épistémologie, médiation scientifique », spécialité Journalistes Scientifiques délivré par la Faculté de Sciences de l’Université de Lille.

L’ESJ Lille propose une formation d’un an pour devenir journaliste sportif. Ce cursus permet d’obtenir un certificat d’aptitude aux fonctions de journaliste de sport, délivré par l’ESJ Lille et une licence professionnelle attribuée par l’Université de Lille. L’objectif de cette filière est de former des journalistes opérationnels, polyvalents, dotés d’une bonne culture sportive et générale, d’une bonne maîtrise de la langue, et d’une fine connaissance du milieu sportif. Parmi les 14 écoles de journalisme reconnues par la profession, l’École supérieure de journalisme de Lille est la seule à dispenser une formation spécifique pour devenir journaliste sportif.

Créée en 1995, la Licence PHR (Presse Hebdomadaire Régionale) forme une quinzaine d’étudiants au métier de journaliste localier. À la rentrée 2019, la filière devient accessible sur dossier, suivi d’un oral de motivation et de connaissances. Chaque année, les futurs journalistes achèvent leur année de formation par la publication d’un magazine à thème, le PHRases. Il est distribué à toute la profession lors du congrès du SPHR (Syndicat de la PHR) qui cofinance la licence.

Enfin, l’école a lancé en 2017, en partenariat avec l’université de Paris-Saclay et le LSCE, un Master-2 (ACCES) en enseignement à distance, afin de former journalistes et communicants aux problematiques du changement climatique.

Depuis 2011, un accord avec l'IEP de Lille permet d'organiser un concours commun et de délivrer aux étudiants un double diplôme : celui de l'ESJ Lille et celui de l'IEP de Lille.

Les frais de scolarité s'élèvent à 4 500 euros l'année, modulés jusqu'à 1 500 euros en fonction du taux de bourse[4].

Prépa Égalité des chancesModifier

En 2009, l'ESJ Lille lance, en partenariat avec le Bondy Blog, une Prépa égalité des chances. Cette classe préparatoire aux concours des écoles de journalisme est ouverte à des jeunes boursiers de l’enseignement supérieur, au minimum en licence 3 l'année de passage des concours. Cela permet une prise en charge intégrale de la préparation et des frais de concours pour ces étudiants, recrutés sur dossier[5].

Académie ESJModifier

En 2014, l'ESJ Lille crée l'Académie ESJ Lille, un parcours post bac en partenariat avec les universités lilloises permettant aux étudiants de s’initier aux métiers de la presse et de se préparer aux concours des écoles de journalisme[6]. Chaque année, 165 étudiants sont sélectionnés en licence 1 pour intégrer l'Académie. Les cours de l’Académie ESJ Lille représentent 220 heures de formation par an à l’École supérieure de journalisme de Lille, soit 10 heures de cours par semaine, répartis sur une journée et demie. Le reste de la semaine, les étudiants suivent les cours de la licence choisie, à l'Université de Lille.

L'école propose également un enseignement à distance en partenariat avec l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines[7].

Travaux étudiantsModifier

En 2014, la 89e promotion a réalisé en partenariat avec la Mission centenaire de la Première Guerre mondiale[8], deux projets : un site web[9] de reportages sur la Première Guerre mondiale[10] et le magazine 14-18, cent ans après sur le même thème.

La 90e promotion a réalisé deux projets, dans le cadre de la Capitale européenne de la culture 2016 : un site web original, 24 heures à Wroclaw[11], organisé non pas par rubriques traditionnelles mais par tranches horaires, et le magazine Wroclaw, les métamorphoses[12].

En deuxième année, les étudiants de la spécialisation « presse écrite » ont travaillé en collaboration avec plusieurs magazines pour en réaliser leur propre version (Le Monde 3 sur le modèle du magazine Le Monde 2 en 2005, Le Poing sur Le Point en 2006, L'Équipe B sur L'Équipe Magazine en 2007, Les Indestructibles sur Les Inrockuptibles en 2008, VIA sur XXI en 2009, Lêtu sur Têtu en 2010).

LatitudesModifier

En première année de la filière généraliste, les étudiants réalisaient un journal-école Latitudes consacré à une ville (Marseille en 2005, Berlin en 2006, Londres en 2007, Bruxelles en 2008, Tbilissi en 2009, Istanbul en 2010, Wroclaw en 2014). En 2013, la 88e promotion a réalisé le supplément du journal algérien El Watan[13].

Depuis 2018, Latitudes est réalisé en deuxième année de la filière généraliste et s'intéresse à des sujets plus larges et variés. En 2019, les étudiants de la 93e promotion ont réalisé un numéro de Latitudes consacré au Brexit.

Projets personnelsModifier

En début de première année de la filière généraliste, les étudiants se voient proposer six projets personnels qu'ils peuvent réaliser seuls ou en groupe tout au long de l'année scolaire:

  • La Média'Tech, une newsletter qui porte sur les médias et les innovations technologiques.
  • L'Équipe Explore en lien avec un concours organisé par le quotidien L'Équipe.
  • Rompre l'emprise, un site d'informations dédié aux violences conjugales dans les Hauts-de-France.
  • Le Traitement de l'Intime, un projet basé sur l'utilisation de la première personne du singulier pour raconter une histoire personnelle.
  • Lui Président, un blog hébergé par LeMonde.fr et qui analyse les promesses de campagne du Président de la République.
  • Fondation Scelles, un concours de reportages organisé par cette même fondation à destination des étudiants de l'ESJ Lille et portant sur la prostitution.

Direction généraleModifier

Pierre Savary à partir de 2013 au poste de directeur. Prédécesseurs : Marc Capelle (2011) Daniel Deloit (2005-2011), Loic Hervouet (1999-2005), Patrick Pépin (1991-1999), André Mouche (1980-1990), Hervé Bourges (1976-1980), Robert Hennart (1948-1976), Paul Verschave (1924-1947).

Direction des étudesModifier

Corinne Vanmerris est directrice des études depuis 2013. Les enseignements de télévision sont gérés par Philippe Gaudin, ceux de web et multimédia par Charlotte Menegaux et ceux de radio par Pierre Savary. L'ESJ Lille a également deux filières spécialisées, “Presse hebdomadaire régionale” et “Journaliste et scientifique”, toutes deux animées par Olivier Aballain depuis 2017.

Pôle internationalModifier

La direction du pôle “Développement France et International” est assurée par Sylvie Larrière. Ce pôle organise le recrutement des étudiants étrangers de l'ESJ Lille, pilote plusieurs programmes de formation à l'étranger, anime la classe préparatoire "égalité des chances", développe le master international en management des médias en ligne (en partenariat avec l'IAE de Lille) ainsi que la licence de journalisme multimédia à distance (en partenariat avec l'université de Lille) et pilote la télépréparation au concours des écoles de journalisme.

Pôle RechercheModifier

Nicolas Kaciaf dirige le pôle recherche. Ce pôle a vocation à fédérer les formations et les laboratoires de recherche en journalisme et en communication actuellement gérés, pour l’essentiel, par l’ESJ et l’IEP de Lille.

Visant la mise en synergie et en visibilité du potentiel lillois, le « pôle recherche » de l’ESJ peut utilement constituer un lieu de rencontres, d’échange, et de collaboration, d’une part, entre chercheurs qui travaillent sur des mêmes questions sans se rencontrer, et d’autre part, mettant ainsi à profit le réseau professionnel dont dispose l’ESJ, entre chercheurs et journalistes.

Le pôle veille au développement de la revue Les Cahiers du journalisme, revue de recherche coéditée par l'ESJ Lille et l'Université Laval (Québec)[14].

Éducation aux médiasModifier

Depuis 2017, l’ESJ Lille organise les "Rencontres de l’éducation aux médias". Une journée durant laquelle professionnels de l’information et de l’enseignement se réunissent autour de conférences et tables rondes pour aborder ces thématiques.

Les deux premières éditions ont abordé notamment les théories du complot, la place des réseaux sociaux, la presse jeunesse ou encore les fausses informations.

En 2018, l’événement était organisé autour de la thématique "Comment les jeunes s’informent-ils ?" en partenariat avec le CLEMI de Lille et Le Monde. Plus de 200 collégiens et lycéens de la région ont participé à des ateliers autour de l’éducation aux médias ou de la fabrication de l’information.

Mesures contre le harcèlement dans les écoles de journalismeModifier

En février 2019, le site web de Libération révèle l’existence de la Ligue du L.O.L. un groupe Facebook accusé de cyber-harcèlement[15]. L’ESJ Lille est directement citée : un ancien élève[16], est à l’origine du groupe, même s’il n’était plus à l’école au moment de sa création.

Cette affaire ouvre la parole sur les faits de harcèlements et agressions dans les écoles de journalisme.

Peu après, l’école ouvre une enquête interne[17] après des chants homophobes d’étudiants dans un bus les menant au tournoi de foot inter-écoles de journalisme.

Quelques semaines plus tard, l’école annonce une série de mesures[18] pour lutter contre ces agissements (une charte à signer, une boîte mail anonyme, un référent hors direction des études…)

Anciens élèvesModifier

BoursesModifier

Tout au long de leur cursus, les étudiants de l'ESJ Lille et des autres écoles de journalisme reconnues par la profession peuvent participer à des bourses (concours) dans leur spécialité, proposés par différents médias. Les lauréats sont généralement récompensés par un CDD de deux mois à un an dans le média organisateur de la bourse.

(Liste non exhaustive des vainqueurs des dix dernières années)

RadioModifier

Année Nom Bourse Média
2018 Charlotte Baris Jean-Baptiste Dumas RTL
2018 Claudia Bertram Lauga-Delmas Europe 1
2016 Marc Bertrand Tremplin Radio France Radio France
2014 François Geffrier Lauga-Delmas Europe 1
2014 Aude Villiers-Moriame Lescaut RFI
2013 Géraldine Ruiz Lauga-Delmas Europe 1
2012 Rosalie Lafarge Tremplin Radio France Radio France
2011 Cindy Hubert Jean-Baptiste Dumas RTL

TélévisionModifier

Année Nom Bourse Média
2019 Martin Lavielle Jean d'Arcy France Télévisions
2019 François Cesari Jacques Goddet La chaîne L'Équipe
2019 Quentin Trigodet Défi BFM TV BFM TV
2017 Victoria Rouxel Jean d'Arcy France Télévisions
2017 Clémence Bragard Patrick Bourrat TF1
2017 Célia Genest Défi BFM TV BFM TV
2016 Michaël Guiheux Jean d'Arcy France Télévisions
2016 Aliénor Carrière Graines de doc TSVP
2016 Thibault Saingeorgie Canal + Sport Canal +
2016 Eléonore Vanel Patrick Bourrat LCI
2014 Quentin Fichet Patrick Bourrat TF1
2014 Hortense Gérard Patrick Bourrat TF1
2013 Matthieu Boisseau Jean d'Arcy France Télévisions
2012 Hugo Clément Jean d'Arcy France Télévisions

Presse écrite, web et agenceModifier

Année Nom Bourse Média
2017 Mathilde Goupil Franceinfo Franceinfo
2017 Alexis Magnaval Franceinfo Franceinfo
2016 Juliette Duclos Franceinfo Franceinfo
2016 Pierre Lecornu Franceinfo Franceinfo
2014 Anne Lec'hvien AFP AFP
2012 Camille Bouissou AFP AFP

Corentin Dautreppe, Clément Parrot et Maxime Vaudano, étudiants de la 87e promotion, ont remporté le prix Google/Sciences Po Paris de l'innovation dans les médias en 2013[19]. Ils ont été récompensés pour leur blog de fact-checking Lui Président, qui vérifiait le suivi des promesses de François Hollande, élu président de la République en 2012.

Notes et référencesModifier

Lien externeModifier